AccueilLa UNECoronavirus: La Tunisie rejoint la course aux vaccins!

Coronavirus: La Tunisie rejoint la course aux vaccins!

Il n’y a pas longtemps à la remorque des pays qui se sont mis à la vaccination de leurs citoyens contre le virus du Covid-19, la Tunisie s’est enfin arrachée  à cette apathie imputable à des balbutiements  et parfois à de mauvais choix. Les vaccins sont disponibles, certes en petites quantités, mais les autorités assurent que la cadence sera de plus en plus véloce.

- Publicité-

C’est une urgence que soulignent  fortement les prémices d’une troisième vague dont le ministère de la Santé ne fait pas mystère, alors que les lits de réanimation recommencent à s’engorger de patients. Selon les tout derniers chiffres, 1161 patients atteints de la COVID-19 étaient hospitalisés dans les structures publiques et privées de santé dont 300 placés en réanimation et 105 sous respirateurs artificiels, soit 66 nouvelles hospitalisations en 24 heures.  Au demeurant, 28 décès et 1002 nouvelles contaminations par le coronavirus ont été enregistrés le 29 mars 2021 sur un total de 5556 tests effectués, ce qui porte le  bilan des décès à 8788 contre 216 712 guérisons sur un total de 252 171 cas confirmés d’infection au coronavirus depuis mars 2020.

L’apport de la BM

Un des apports significatifs de vaccins, la Tunisie le doit à la Banque Mondiale  qui lui  a accordé un crédit de 82,5 millions d’euros (environ 268,125 millions de dinars), dans le cadre du projet de riposte au Covid-19. Un  prêt qui sera remboursé sur 18 ans, dont 5 ans de grâce avec un taux d’intérêt de 0,43%.

Il s’agit d’accompagner le gouvernement tunisien dans la mise en œuvre de sa stratégie de riposte contre la dissémination rapide du virus Covid-19 via le renforcement de la préparation des systèmes nationaux de santé publique. Une stratégie qui se décline dans trois composantes, à savoir la riposte d’urgence au Covid-19 qui prévoit l’acquisition et la livraison du vaccin contre le Covid-19, outre l’appui au renforcement des systèmes de santé, notamment, la surveillance de la sécurité sanitaire, l’appui aux systèmes d’information et de renforcement de la chaîne de froid, de la logistique, d’infrastructure et la communication.

La Banque mondiale, par la voix de son représentant résidenten Tunisie, Tony Verheigen, a mis l’accent sur l’importance du projet, vu qu’il permettra de redémarrer le secteur touristique et de garantir l’intégration économique de la Tunisie. Ce projet prévoit un mécanisme de financement rétroactif de 20% de ce prêt pour financer les contrats déjà engagés en termes d’obtention des vaccins. Le reste du montant sera consacré au financement des vaccins reconnus par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) qui sont au nombre de 4, a-t-il dit.

« En cas de besoin, la Tunisie pourra bénéficier de la réserve de ressources de la BM, pour l’année 2022 » a indiqué Verheigen.

Un accès équitable et abordable aux vaccins

A rappeler que l’institution internationale BM a annoncé, le 26 mars, un financement additionnel de 100 millions de dollars pour le Projet de riposte à la COVID-19 en Tunisie, afin d’organiser un accès équitable et abordable aux vaccins dans tout le pays. L’essentiel de ce financement additionnel sera alloué à l’achat et à la distribution de plusieurs millions de doses de vaccins jugés sûrs et efficaces, avait indiqué la BM.

Il s’agit également de renforcer plusieurs volets clés du dispositif national de vaccination, dont le ciblage des groupes prioritaires, la formation et le contrôle du personnel de santé chargé d’administrer les vaccins, la modernisation de l’infrastructure de la chaîne du froid avec l’achat d’environ 3 000 congélateurs et réfrigérateurs.

Plus généralement, la  campagne mondiale de vaccination COVID-19 lancée par la Banque mondiale est présentée comme étant la plus importante de l’histoire. L’administration des vaccins COVID-19 présente des défis sans précédent en termes d’échelle, de rapidité et de spécificités, en particulier dans les pays à revenu faible ou intermédiaire. En novembre 2020, anticipant la disponibilité de vaccins sûrs et efficaces pour COVID-19, la Banque mondiale, en collaboration avec l’OMS, l’UNICEF, le Fonds mondial et Gavi, a déployé des évaluations de préparation dans plus de 100 pays à revenu faible ou intermédiaire.

1 COMMENTAIRE

  1. wait and see on verra ce que nos autorités sanitaires vont réaliser ce mois d’avril comme vaccination et arrivée des vaccins une chose certaine les citoyens attendent avec impatience d’être vaccinés mais la question primordiale est ce que les 5 millions de citoyens seront vaccinés avant l’été ? il est difficile de réaliser ce objectif parce que nos gouvernants ont d’autres priorités plus urgentes garder leurs places et ils s’appuient sur les dons de vaccins et les financements extérieurs pour acheter des vaccins de qualité et il sera fait une fois les besoins des pays riches satisfaits et il ne sera pas avant le quatrième trimestre de cette année .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,683FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,456SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles