21 C
Tunisie
lundi 1 juin 2020
Accueil La UNE Coronavirus-Tunisie : Quand les entreprises basculent dans l'inconnu !

Coronavirus-Tunisie : Quand les entreprises basculent dans l’inconnu !

Au-delà de la crise sanitaire que connaît la Tunisie, ces dernières semaines, l’impact économique du coronavirus se fait déjà lourdement sentir pour de nombreuses entreprises qui souffrent en silence étant donné qu’elles sont menacées de faillite et de fermeture.

D’ailleurs, au moment où le coronavirus recule en Chine, il se répand sur le reste de la planète et perturbe ainsi le fonctionnement de l’économie mondiale. Pour autant, malgré ce choc très sérieux et inquiétant, le nouveau gouvernement tunisien travaille d’arrache-pied afin de trouver des solutions concrètes permettant de « sauver » son économie déjà jugée  très fragile, depuis des années…

C’est dans ce contexte que, le vice-président de l’UTICA, Hichem Elloumi a tiré la sonnette d’alarme et a appelé le gouvernement à lancer un arsenal de mesures concrètes permettant de soutenir toutes les entreprises tunisiennes notamment au cours de cette période inquiétante que traverse la Tunisie.

Dans une déclaration faite ce mardi 17 mars 2020 à la Tap, il a précisé que ” les entreprises nationales sont fortement touchées par la propagation du coronavirus, étant donné que nos échanges commerciaux se font à 75% avec l’Union européenne qui traverse une crise sanitaire et économique sans précédent”.

Et d’ajouter que « nous sommes en train de recevoir des annulations de commandes et rencontrons des problèmes de paiement au niveau du secteur exportateur. Pour ce qui est des importations, nous avons de grandes difficultés à acquérir certaines matières premières nécessaires à l’activité des entreprises. Tout cela engendre une forte baisse de l’activité de plusieurs entreprises et des problèmes sévères de trésorerie. Et nous commençons à voir des entreprises qui diminuent leurs effectifs (mise en chômage partiel). Certaines envisagent même, de fermer leurs portes pendant des semaines », s’alarme-t-il.

Elloumi a , encore , affirmé que «  face à cette crise extrêmement sévère, nous sommes en négociation avec le gouvernement pour le pousser à mettre en place des mesures de soutien et d’accompagnement aux entreprises. Des propositions concrètes lui seront adressées aujourd’hui, mardi, par l’UTICA ».

Et de souligner que «  nous estimons nécessaire d’envisager un soutien immédiat à la trésorerie des entreprises au risque d’avoir des faillites dans les prochains jours. A ce titre, nous proposons un report de plusieurs mois des cotisations sociales et des engagements fiscaux.Nous proposons, également, qu’il y ait un rééchelonnement des dettes bancaires et la non application des pénalités en cas de retard, notamment en ce qui concerne les marchés publics », a-t-il dit.

Sur un autre volet, le vice-président de l’UTICA a fait savoir que « pour ce qui est de la logistique et du transport international, il faut savoir que les entreprises nationales sont en train de rencontrer des difficultés énormes en rapport avec les dispositions européennes visant à contourner la propagation du coronavirus. Nous demandons à ce qu’il y ait ,au moins, une facilitation des opérations de dédouanement au niveau du port de Radès qui connaît aujourd’hui un grand blocage », conclut le Elloumi.

Le Courant populaire appelle à dédommager les employés du secteur privé

Pour sa part, le Courant populaire a appelé l’Etat à verser 75 pc des salaires des employés du secteur privé qui risquent de perdre leur travail ou d’être licenciés en raison de la situation sanitaire dans le pays.
Le parti exhorte le gouvernement  à mettre les cliniques privées à la disposition du ministère de la Santé jusqu’à l’endiguement du coronavirus.Le Courant propose aussi d’exploiter les hôtels comme espaces de confinement sanitaire et d’obliger le secteur privé (banques, sociétés d’assurance, entreprises, usines, grandes surfaces….) à contribuer, activement, aux efforts nationaux de lutte contre le virus. Pour le Courant populaire, il est impératif de décréter l’état d’urgence et de déployer des unités de l’Armée nationale dans le pays.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Kia rallonge la garantie de ses véhicules pour le confinement

City Cars KIA informe ses clients de la prorogation de la garantie des véhicules qui arrive à terme pendant la période de confinement. Les clients...

Réseaux Sociaux

103,170FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,286SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles