AccueilChiffreDaech recrute le nec plus ultra pour la diffusion de ses vidéos,...

Daech recrute le nec plus ultra pour la diffusion de ses vidéos, selon Ali Zeramdini

Pour nombre d’experts sécuritaires tunisiens, l’Internet demeure une sorte de système nerveux central des organisations terroristes comme le mouvement Daech. Les groupes terroristes d’aujourd’hui cherchent à se tailler un territoire virtuel d’où ils pourront planifier, coordonner, recruter et mener leurs activités terroristes.

- Publicité-

D’après l’expert en sécurité stratégique Ali Zeramdini, l’organisation Daech recrute des personnes assez douées et très intelligentes dans l’utilisation du net pour faire passer leurs menaces via des vidéos et des communiqués. Et la diffusion récente de menaces à l’encontre des agents de la sécurité et de l’armée fait partie d’une guerre psychologique qui a pour objectif de perturber et semer le chaos chez les agents de la sécurité et de l’armée. Ces terroristes veulent transmettre un message clair sur leur existence, a-t-il précisé.

Les agents de la sécurité et de l’armée devraient être plus vigilants et plus prudents face à ces menaces, et c’est dans ce contexte qu’il faut mettre en place des fortifications militaires autour des points fixes et autour des postes sécuritaires pour anticiper toute menace terroriste. Il faut également assurer une bonne répartition des moyens logistiques et humanitaires dans les différentes régions du pays.

En ce qui concerne la bonne qualité des vidéos diffusée par l’organisation de Daech, véhiculant des images atroces d’actes récents montrant l’exécution de ressortissants étrangers , Ali Zeramdini a déclaré que deux détenus, un libyen et un égyptien, capturés par les forces de l’armée libyenne ont récemment avoué lors des interrogatoires que le mouvement Daech recrute des photographes étrangers pour filmer leurs vidéos. Et d’ajouter que le mouvement terroriste acquiert les équipements nécessaires de la Turquie et un financement du Qatar afin de réaliser les vidéos qui sont de haute qualité.

La dissolution des services techniques est une grande erreur

Répondant à une question sur la difficulté de la localisation de l’endroit des terroristes qui opèrent sur le net, l’expert a affirmé qu’il n’est pas aisé de les repérer, et d’ajouter que la dissolution des services techniques était une grande erreur , affirmant que la lutte contre le terrorisme exige la mise en place d’un système de contrôle intensif sur le net pour pourchasser les groupes terroristes.

A rappeler que les services sécuritaires ont récemment arrêté une fille âgée de 15 ans qui dirigeait des sites de Djihad. De nombreuses cellules terroristes dormantes et opérant sur les réseaux sociaux dans plusieurs régions de la Tunisie ont été également démantelées.

Nadia Ben Tamansourt

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,577SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles