28 C
Tunisie
mardi 7 juillet 2020
Accueil La UNE De moins en moins de Tunisiens font confiance au gouvernement, selon un...

De moins en moins de Tunisiens font confiance au gouvernement, selon un sondage Gallup

Les nouveaux dirigeants tunisiens sont encore en train d’essayer de former un gouvernement sur fond d’un parlement profondément divisé, mais une fois constitué, le nouvel attelage gouvernemental devra relever des défis encore plus importants à long terme. La faible confiance des Tunisiens dans leur gouvernement n’en est pas le moindre. Avant les élections de septembre et d’octobre, moins de trois Tunisiens sur dix avaient déclaré faire confiance au gouvernement.

Des données qui viennent tout droit de la dernière enquête de Gallup en Tunisie- l’institut de sondages américain le plus important et lus fiable- réalisée avant le premier tour de l’élection présidentielle en septembre et les élections législatives en octobre. Il en ressort que les 29% de Tunisiens qui ont confiance en leur gouvernement sont près des niveaux les plus bas de la tendance captée par Gallup. Le niveau plus bas a été de 25 % en 2017, suite à l’adoption d’une loi controversée sur la réconciliation administrative.

La corruption a explosé depuis 2011

Le pourcentage élevé de la population tunisienne qui considère que la corruption gouvernementale est répandue contribue probablement à la chute de la confiance des Tunisiens dans leur gouvernement. Près de huit Tunisiens sur dix affirment que la corruption est foisonnante au sein du gouvernement, ce qui est conforme aux résultats élevés enregistrés depuis 2017.

Après la révolution de 2011, la perception de la corruption a explosé, culminant cette année-là à 86%. Cette montée en flèche peut avoir été attribuable à la perception d’une liberté d’expression ouverte après la chute de l’ancien régime plutôt qu’à une recrudescence de la corruption. Alors que le pourcentage de la population tunisienne qui considère le gouvernement comme corrompu a fluctué depuis lors, environ sept Tunisiens sur dix ont constamment déclaré que la corruption était endémique au sein du gouvernement du pays.

Les Tunisiens ne considèrent pas seulement la corruption comme endémique au sein de leur gouvernement, mais aussi dans les entreprises du pays. Plus de huit Tunisiens sur dix (82%) en 2019 affirment que la corruption est répandue dans la communauté des affaires de leur pays, contre 69% l’année dernière et le niveau le plus élevé depuis 2013.

3 Tunisiens sur 4 hantés par le chômage

Outre le manque de confiance des Tunisiens à l’égard de leur gouvernement et la perception répandue de la corruption endémique, le pessimisme à l’égard du marché de l’emploi a atteint des niveaux records ou presque. Plus des trois quarts, soit 76%, des Tunisiens disent aujourd’hui que c’est un mauvais moment pour trouver un emploi dans leur région, le chiffre le plus élevé de la tendance observée par Gallup qui remonte à 2009.

Moins de 53% de Tunisiens ont déclaré que c’était un mauvais moment pour trouver un emploi dans leur région. Et depuis 2015, pas moins de 69% ont dit la même chose. Cela indiquerait une perception à long terme par les Tunisiens que les conditions économiques ont été mauvaises, ce qui saperait encore davantage la confiance dans le gouvernement.

N’importe laquelle de ces trois questions poserait un grave problème pour un gouvernement. Une combinaison de ces trois éléments constituerait probablement un défi de taille pour tout gouvernement, et aussi pour un pays en transition vers la démocratie il y a moins d’une décennie.

Les Tunisiens étaient prêts au changement avant les récentes élections, et le nouveau président Kais Saied semble privilégier la formation d’un nouveau gouvernement loin de toute logique partisane. Saied a chargé Habib Jemli de former un gouvernement de coalition à partir d’un parlement profondément divisé. Si Jemli réussit, on ne sait pas exactement quelle sera la force du gouvernement de coalition, et il faudra beaucoup de volonté politique et de résilience pour légiférer sur les problèmes auxquels le nouveau gouvernement sera confronté, estime Gallup.

Source Gallup. Traduction AM

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,211FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,281SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles