25 C
Tunisie
jeudi 4 juin 2020
Accueil La UNE Debbabi : De nouvelles mesures exceptionnelles sont prévues pour sauver l’économie nationale

Debbabi : De nouvelles mesures exceptionnelles sont prévues pour sauver l’économie nationale

‘’Mieux vaut une bonne guerre qu’une mauvaise paix’’… Le nouveau Covid-19 continue de déferler touchant indistinctement les  pauvres comme les riches, depuis près de trois mois.
Et voilà que le Coronavirus met le cap sur la Tunisie, paralysant ainsi toutes les activités des citoyens et celles des institutions de l’Etat.
Dans le cadre de la lutte nationale contre la pandémie du coronavirus, le gouvernement a annoncé un arsenal de mesures exceptionnelles pour faire face aux répercussions économiques et sociales de cette pandémie.

De nombreux acteurs de tous les secteurs se sont mobilisés pour faire front contre cet ennemi invisible.Parmi eux on trouve en première ligne, le secteur bancaire, qui tient un rôle primordial  dans la continuité du cycle économique, en plus de préserver le tissu économique national.

Dans une déclaration accordée à Africanmanager, le directeur général de la Société tunisienne de banque (STB), Lotfi Debbabi a indiqué que la banque a commencé à appliquer les mesures exceptionnelles annoncées par le chef du gouvernement Elyes Fakhfakh, à savoir, exempter l’ensemble des salariés et des secteurs marginalisés du paiement des mensualités des crédits bancaires pendant une période de trois mois, précisant, dans le même contexte que la STB a commencé à prendre contact des personnes concernées.

Les études des dossiers en cours

A propos des personnes dont le revenu  dépasse les 1000 dinars, Debbabi a affirmé que la banque étudie les demandes au cas par cas, expliquant que de nombreuses entreprises continueront à payer les salaires de leurs employés, afin qu’elles ne soient pas    aux prises avec des  problèmes dans le processus de paiement.

Au cas où ces personnes concernées seraient affectées par l’épidémie de Corona, leurs dossiers seront, aussitôt, étudiés afin de pouvoir bénéficier de cette mesure’’, rassure-t-il.
Le PDG de la STB a, également, souligné que la banque est en étroit contact avec ses clients afin d’avoir une idée sur leurs activités dans ces circonstances et par conséquent, préserver l’institution économique.
En réponse aux vives critiques dont le secteur bancaire était la cible, Lotfi Dabbabi a déclaré que les banques ont fait don de 1% de leurs bénéfices. Elles ont lancé des initiatives et se sont mobilisées pour collecter des fonds qui ont atteint les 12 millions de dinars. Outre l’encouragement des employés du secteur à faire un don à l’État d’une journée de travail.

De nouvelles mesures sont prévues

Le patron de la banque a souligné que les professionnels du secteur bancaire sont en train de travailler pour aider davantage le gouvernement.
‘’De nouvelles mesures exceptionnelles sont prévues pour sauver l’économie nationale’’, a-t-il dit.
Il a conclu que les banques sont en train d’interagir positivement avec toutes les mesures annoncées en fonction des circonstances actuelles. ‘’Nous sommes prêts à tout’’, a-t-il affirmé.

Les procédures de la banque restent les mêmes

La manière dont la banque traite les différentes demandes de prêts bancaires n’a pas changé et elle se mettra sur la bonne voie pour améliorer les conditions dans l’après épidémie.

Rappelons que la Banque Centrale de Tunisie (BCT) a pris la décision de reporter le paiement, de trois mois, des mensualités des crédits bancaires pour les fonctionnaires et les classes vulnérables.

C’était dans une circulaire adressée aux banques comprenant un ensemble de mesures exceptionnelles, à l’instar du report des mensualités des crédits (en principal et intérêts) échues durant la période allant du 1er mars 2020 jusqu’à fin septembre 2020 et l’allongement, en conséquence, de la durée de remboursement.
Cette mesure concerne, également, les crédits non professionnels accordés aux clients dont le revenu mensuel net est inférieur à 1000 dinars et qui sont classés 0 et 1 à fin décembre 2019.

La BCT a donné, par ailleurs, la possibilité aux banques d’étendre les mesures de report aux clients dont le revenu mensuel net est inférieur à 1000 dinars et qui sont classés 2 et 3 à fin décembre 2019 et ce, au cas par cas et selon l’évaluation de la situation du client.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La plateforme [email protected] d’AMEN BANK

Dans le cadre de sa mobilisation continue, pour faire face aux répercussions économiques et sociales, engendrées par le COVID-19, AMEN BANK vient...

Réseaux Sociaux

103,214FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,287SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles