AccueilCe que je croisDes choses que peu de maires osent dire

Des choses que peu de maires osent dire

Des appels au civisme fusent de partout en ce moment, pour des villes propres et des canalisations dégagées, notamment dans la perspective des débordements habituels de l’Aïd. Les inondations à Ezzahrouni et à Ezzouhour avant même les pluies d’hiver, pour cause de canalisations bouchées, nous rappellent l’urgence d’une prise de conscience. Le nouveau maire de l’Ariana, Fadhel Moussa, un indépendant, y est aussi allé de son message, à l’occasion de la présentation de ses voeux pour l’Aïd Al Idha aux Tunisiens.

- Publicité-

Dans un post qu’il a balancé sur les réseaux sociaux dimanche 19 août 2018, Moussa insiste sur le rôle du citoyen pour une ville propre. Il a souligné que la municipalité ne se dérobera pas face à ses responsabilités et mobilisera tous les moyens humains et matériels pour assurer la propreté du cadre de vie des habitants, notamment durant cette fête. Mais que les citoyens ont aussi leur part dans cette affaire. Il a illustré son propos par une initiative citoyenne dénommée « plogging« . L’idée c’est que les ressources de l’Etat, même colossales, ne gomment en rien le rôle essentiel joué par les citoyens. Il a indiqué que certes ses services ont pris en charge toutes les réclamations des habitants, mais que le travail est immense.

«Facilitons le dur labeur de nos agents municipaux face à cette mission et mobilisons-nous pour limiter la saleté jusqu’à son élimination. C’est difficile à réaliser sans votre aide» a conclu le maire. Un appel qui a certainement réconforté ses collègues, qui découvrent l’ampleur de la tâche après l’euphorie des élections du 6 mai 2018…

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,565SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles