25 C
Tunisie
jeudi 4 juin 2020
Accueil La UNE Entre reprise des tournages de feuilletons ramadanesques et fermeture des marchés… Une...

Entre reprise des tournages de feuilletons ramadanesques et fermeture des marchés… Une controverse en plein confinement!

Avec l’épidémie du siècle qui dévaste la planète entière, tous les secteurs industriels et toutes les activités économiques sont à l’arrêt, y compris la filière du cinéma…
A Hollywood et ailleurs, les tournages et les sorties de films ont été interrompus et comédiens, techniciens, producteurs et réalisateurs sont, désormais, sans travail. Ils attendent la fin de la crise sanitaire pour relancer la machine…
Hollywood a été forcé de revoir ses plans, notamment en Chine et d’autres pays tels que l’Iran, un important marché cinématographique.
En plein pic épidémique et avec un bilan qui monte en flèche, la Tunisie a permis aux sociétés de production audiovisuelle et les chaînes de télévision de reprendre les tournages de séries et feuilletons ramadanesques pour l’année 2020.

Un communiqué dans ce sens a été rendu public, hier mercredi 8 avril 2020, par  le ministère des Affaires culturelles annonçant la reprise des tournages, dans une période exceptionnelle, où le droit de circulation est restreint…

Parmi les conditions mentionnées par le ministère, chaque membre des équipes artistiques et techniques  et les divers intervenants seront appelés  à subir un test de dépistage du Covid-19, et ce avant le début du tournage. Ils seront également tenus de se confiner sur le lieu du tournage durant toute la période du tournage.
Cette décision a provoqué un tollé sur les réseaux sociaux et suscité de vives réactions.

Le ministère de la Culture sous le feu des critiques…

Avec le contexte inquiétant et alarmant dans lequel nous vivons, est-ce le bon moment pour produire et faire du cinéma, voire reprendre le tournage des séries et feuilletons ramadanesques ?
Craignent-ils des pertes financières ? Alors qu’hier, Abdellatif Mekki a averti : Soit l’effondrement économique, soit mourir du Coronavirus !

Fermeture des marchés de gros, instauration du couvre-feu, confinement général et circulation restreinte avec autorisation, sanctions des contrevenants voire des peines de prison… et tout un autre arsenal mesures de prévention annoncées il y a quelques semaines pour lutter contre la propagation du virus, pour finalement permettre aux créateurs du divertissements de se rassembler sur un plateau de tournage où le risque de contamination est plus élevé que s’agissant d’une foule devant les bureaux de poste ou d’un marché surpeuplé …
D’après le communiqué, le ministère de la Culture rappelle qu’il est recommandé de respecter la distanciation sociale, d’au moins 1 mètre entre deux personnes. Or un acteur doit se faire maquiller et habiller… Et encore, est-ce que toutes les scènes du feuilleton vont se dérouler dans le respect des règles de la distanciation ?

Un plateau de tournage … vecteur de virus

C’est révoltant… quand on voit des personnes mettre la vie d’autrui en péril au moment où les blouses blanches et les autorités concernées font tout pour traverser cette crise…
Fermer des marchés pour en ouvrir d’autres plus favorables à la transmission du virus … un plateau de tournage avec ses techniciens munis de leurs matériels ‘’désinfectés ?’’ … dans un endroit où la contagion se propage à grande vitesse…

Des décisions controversées… Dans le cadre de la lutte contre la propagation du covid-19, la municipalité de Béja a décidé la fermeture du marché “Kheireddine Bacha” pour 5 jours à partir de jeudi 9 avril jusqu’au 13 avril 2020, afin d’éviter l’encombrement et préserver la santé des citoyens…
Idem pour le marché central de Tunis et le marché de Sidi Bahri, où les forces de l’ordre ont donné l’ordre aux commerçants de ranger leurs marchandises et aux citoyens de rentrer chez eux car le respect des règles de confinement pour limiter la propagation du coronavirus est absent.

En cette période délicate, les citoyens sont appelés à faire preuve de vigilance et de conscience et de suivre toutes les consignes des mesures préventives…
De plus, la vie est longue pour faire du cinéma et regarder ses séries favorites sur Internet et  en profiter pleinement chez soi… A l’heure actuelle, le confinement est l’unique arme pour pouvoir sortir des griffes de cet ennemi invisible, qui guette l’humanité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

La plateforme [email protected] d’AMEN BANK

Dans le cadre de sa mobilisation continue, pour faire face aux répercussions économiques et sociales, engendrées par le COVID-19, AMEN BANK vient...

Réseaux Sociaux

103,214FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,287SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles