Faouzi Ghoulam sacré Ballon d`Or 2017

Faouzi Ghoulam sacré Ballon d`Or 2017

par -

Le défenseur international algérien du SSC Naples (Serie A italienne), Faouzi Ghoulam, a remporté le Ballon d`or 2017 du meilleur footballeur algérien, à l’occasion du sondage organisé par les quotidiens sportifs “Le Buteur et El-Haddaf”, lundi soir à l’Opéra “Boualem Bessaih” d’Alger.
Ghoulam qui succède ainsi au palmarès des distinctions à Ryad Mahrez (Leicester City), sacré du ballon d’or 2016, a reçu sa récompense des mains de l’ancien latéral gauche du Milan AC (Italie), Paolo Maldini, l’invité de marque de cette 17e édition de Ballon d’or.
Le prix spécial de cette 17e édition a été attribué à quatre athlètes de la sélection algérienne handisport, à savoir les frères Baka Abdelatif et Fouad, respectivement, champion du monde et médaillé d’argent du 1500m (T13) à Londres, à Nassima Saifi, championne du monde du lancer de poids (F57) à Londres et Mohamed Berrahal, champion du monde du 400 mètres fauteuil des mondiaux de para-athlétisme de Londres en classe T51.
Le champion d`Algérie en titre, l`ES Sétif, s’est vu décerner le trophée de la meilleure équipe de la saison 2016-2017, alors que l’ex-entraîneur du CR Belouizdad, le Marocain Badou Zaki, a reçu le titre du meilleur entraîneur pour son sacre en Coupe d’Algérie.
Le trophée du meilleur gardien a été remis à Abdelkader Salhi (CR Belouizdad), alors que celui du meilleur joueur local est revenu au milieu de terrain de l’ES Sétif, Abdelmoumen Djabou. L’attaquant du NA Hussein-Dey a reçu le trophée du meilleur buteur (14 buts).
Le milieu international de Naples, Adam Ounas et le milieu de terrain du FC Empoli (Serie B italienne), Ismaël Bennacer, ont reçu les trophées “Révélation de la sélection”, alors que le défenseur international, Youcef  Attal (KV Courtrai/Belgique), a été désigné meilleur joueur espoir de la saison.
Un Ballon d’or honorifique a été attribué à trois footballeurs de la sélection algérienne ayant marqué les années 80, à savoir Rabah Madjer, Salah Assad et Lakhdar Belloumi.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire