16.9 C
Tunisie
vendredi 27 novembre 2020
Accueil Actualités GID: une stratégie du travail pour augmenter la consommation des dattes par...

GID: une stratégie du travail pour augmenter la consommation des dattes par les Tunisiens

La stratégie du travail dans le secteur des dattes vise dans les prochaines années à commercialiser les dattes à des prix ne dépassent pas les 6 dinars le kilo, grâce à une offre supérieure à la demande, a indiqué, samedi, le directeur général du Groupement Interprofessionnel des Dattes (GID), Samir Ben Slimane.

- Publicité-

L’offre devrait dépasser de loin la demande au cours des prochaines années en raison de l’augmentation de 30 mille hectares des surfaces consacrées au palmier dattier à Kébili et à des prévisions d’une récolte record de pas moins de 400 mille tonnes à l’horizon 2025, a-t-il dit dans un entretien accordé à l’agence TAP.

Même si cela va rendre complexe l’opération de l’écoulement de la production, il n’en demeure pas moins que les efforts doivent se concentrer sur la diversification des marchés à l’export et la promotion du marché local.Selon le responsable, cette stratégie, visant à rendre les prix des dattes accessibles aux citoyens, prévoit de restructurer les groupements interprofessionnels dans les zones de production, notamment, à travers la création de coopératives.Elle vise également, à assurer une meilleure organisation des circuits de distribution dans les zones de production et à privilégier les circuits courts afin de promouvoir le marché local.Il s’agit aussi de développer le lien direct entre les producteurs et consommateurs, souligne-t-il à l’Agence TAP, rappelant que la consommation moyenne de dattes, en Tunisie, est estimée à 5 kilos, par personne annuellement, contre 15 kilos en Algérie.

Production en hausse malgré les difficultés du secteur

S’agissant de la saison de récolte actuelle, Samir Ben Slimane a fait savoir que la production a atteint actuellement 345 mille tonnes, dont 283 mille tonnes de  » deglet Nour « , contre 331 mille tonnes la saison écoulée. » Malgré les difficultés que connaît le secteur, nous avons réussi à réaliser une augmentation de 4% de la production et de 6% pour la variété  » Deglet Nour  » « , a-t-il précisé, faisant remarquer que la qualité des dattes a été impactée par la hausse des températures de septembre à octobre dernier. Ainsi, le pourcentage des dattes de qualité haute gamme et moyenne gamme représente respectivement 30% et 50% de la production. En ce qui concerne la cueillette, elle a atteint 85% de la récolte à Tozeur et 70% de la récolte à Tozeur, les deux régions les plus productrices de dattes en Tunisie, d’après Ben Slimen.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

104,725FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,371SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles