AccueilLa UNEIsraël réclame à la Tunisie 35 milliards de dollars en indemnisation des...

Israël réclame à la Tunisie 35 milliards de dollars en indemnisation des biens et avoirs juifs !

Israël s’apprête à réclamer une indemnisation d’un montant total de 250 milliards de dollars à sept pays arabes et à l’Iran pour les biens et avoirs laissés par les Juifs qui ont quitté ces pays à la suite de la création de l’État d’Israël.

- Publicité-

« Le temps est venu de corriger l’injustice historique des pogroms (contre les Juifs) dans sept pays arabes et en Iran, et de restaurer, pour des centaines de milliers de Juifs qui ont perdu leurs biens, ce qui leur revient légitimement », a déclaré la ministre israélienne de l’Égalité sociale. Gila Gamliel, qui coordonne la gestion du dossier par le gouvernement israélien, citée par le magazine en ligne israélien « The Times of Israel ».

Selon les chiffres cités samedi soir par le journal israélien Hadashot, les demandes d’indemnisation des deux premiers des huit pays concernés sont en cours de finalisation, Israël devant demander 35 milliards de dollars d’indemnisation pour la perte d’actifs juifs de Tunisie et 15 milliards de dollars de Libye.

L’association « Justice pour les Juifs des pays arabes » (JJAC), regroupant des organisations de la communauté juive à travers le monde, a estimé que quelque 856 000 Juifs de 10 pays arabes – les deux autres étaient l’Algérie et le Liban – ont fui ou ont été expulsés en 1948 et ultérieurement. Au cours des 18 derniers mois, utilisant les services d’un cabinet comptable international, le gouvernement israélien a discrètement étudié la valeur des biens et des actifs que ces Juifs avaient été forcés de laisser, a précisé la télévision israélienne.

L’indemnisation, clause du « plan de paix américain »

Le gouvernement israélien s’achemine maintenant vers la finalisation des revendications alors que l’Administration Trump se prépare à annoncer son « plan de paix israélo-palestinien » tant attendu. Une loi israélienne de 2010 stipule que tout accord de paix doit prévoir une compensation pour les avoirs des communautés juives et des Juifs individuels forcés de quitter les pays arabes et l’Iran.

«On ne peut parler du Moyen-Orient en négligeant les droits des Juifs qui ont été forcés de quitter leurs communautés prospères dans un climat de violence», a déclaré Gamliel, membre du parti Likoud du Premier ministre Benjamin Netanyahu. « Tous les crimes qui ont été commis contre ces communautés juives doivent être reconnus », selon ses dires.

L’Autorité palestinienne a demandé plus de 100 milliards de dollars d’indemnisation à Israël pour les avoirs laissés par les résidents arabes de l’actuel Israël, qui ont fui ou ont été forcés de partir au moment de la création de l’État juif, et a présenté une documentation justificative à cet effet aux États-Unis il y a dix ans, a rapporté la télévision.

A quoi serviront les fonds ?

Israël n’a jamais officiellement demandé à être indemnisé pour les Juifs forcés de quitter les pays arabes et l’Iran. Bien que nombre de ces Juifs soient arrivés en Israël avec à peu près rien, ils n’ont pas demandé le statut de réfugié officiel à la communauté internationale, affirme la même source.

Les fonds, s’il arrive qu’ils soient obtenus des huit pays, ne seraient pas alloués à des familles individuelles, a précisé le reportage télévisé, mais seraient plutôt distribués par l’État via un fonds spécial. Gamliel coordonne le processus, en collaboration avec le Conseil de sécurité nationale israélien, qui relève du bureau du Premier ministre.

Une « exigence de mémoire » !!!

En 2014, Israël a adopté une loi faisant de chaque 30 novembre une journée commémorative de la sortie des Juifs des pays arabes et d’Iran, qui prévoit des programmes éducatifs et des manifestations diplomatiques visant à sensibiliser davantage la communauté internationale à la question des réfugiés juifs des pays arabes et de l’Iran, et de leur droit à réparation. Cette année-là, lors des premiers événements de cette nature, Netanyahu et le président de l’Etat hébreu, Reuven Rivlin, ont lancé des appels en faveur d’indemnisations financières.

«Ce n’est pas pour rien que cette journée est célébrée le lendemain du 29 novembre», avait déclaré Netanyahu le 30 novembre 2014, en référence à l’anniversaire de l’adoption par l’ONU du plan de partage de la Palestine en 1947. «Les pays arabes , qui n’ont jamais accepté la déclaration des Nations Unies sur l’établissement d’un État juif, ont obligé les Juifs vivant sur leurs territoires à quitter leurs maisons en laissant derrière eux leurs avoirs… Nous avons agi – et continuerons à le faire – pour qu’ils ne soient pas oubliés de même que leurs revendications », avait-il dit.

The Times of Israel rappelle qu’en mars 2014, le Canada a officiellement reconnu le statut de réfugié aux émigrés juifs qui ont fui ou ont été expulsés des pays arabes après la création de l’Etat hébreu.

1 COMMENTAIRE

  1. Le 2janvier 1492 suite à l ‘inquisition nombre de juif ont du fuir et se réfugier en Afrique du nord accueillis par les » arabes ». Il serait intéressant de demander à ce que l’Espagne dédommage aussi non ?

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,453SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles