AccueilActualités - Tunisie : Actualités en temps réelLa digitalisation ne doit pas être limitée à la gestion de crise...

La digitalisation ne doit pas être limitée à la gestion de crise de Covid-19

La digitalisation ne doit pas être limitée à la gestion de la crise de Covid-19, elle offre l’occasion de développer certains créneaux dont la télémédecine et la téléconsultation qui peuvent servir dans les zones où il y a un désert médical, selon Ahmed Dammak, Docteur en Management.
La pandémie de Covid-19 a suscité une réflexion sur le changement des pratiques (l’enseignement supérieur, travail à distance, achat en ligne…) et la digitalisation peut apporter des réponses à plusieurs secteurs dont celui de la santé pendant les pandémies a-t-il ajouté, dans un Webinaire sur  » la nécessité de digitalisation après coronavirus « , organisé, mercredi, par l’Institut des Hautes Etudes (IHE) de Tunis.
Ainsi, suite à la fermeture des cabinets, plusieurs médecins ont mis sur les réseaux sociaux leurs numéros de téléphones et des plateformes ont vu le jour, a-t-il dit, notant que parmi les outils digitaux d’intelligence artificielle utilisés, aujourd’hui, en Tunisie ou dans le monde, dans la gestion de Covid-19, figurent le drone équipé de caméra thermique et les caméras de surveillance capables de repérer les gens ne portant pas de masques dans les zones ou le port de masque est obligatoire.
Il a également cité les chatbots développés par des startups tunisiennes, lesquels ont permis de gérer les appels des gens en détresse, et partant ont allégé la pression sur le SAMU.
Rym Trabelsi, Docteur en Marketing, a de son coté, fait savoir que la grande distribution a connu une croissance exponentielle grâce au Covid-19, qui a incité les entreprises de ce secteur à développer leur e-commerce pour faciliter la vie des citoyens, notamment les seniors.
Il s’agit d’un segment intéressant pour ces entreprises, déjà plusieurs enseignes de commerce traditionnel ont pris l’initiative d’offrir la possibilité de s’approvisionner à distance tout en assurant la livraison à domicile, a-t-elle dit.
Et d’ajouter que les grands distributeurs doivent saisir l’opportunité qu’offre cette crise , pour développer des nouveaux business modèles d’e-commerce, et ce de manière à générer un chiffre d’affaires supplémentaire. Il s’agit également, d’une opportunité pour certains grands distributeurs qui disposent seulement, d’un site vitrine, de fidéliser leurs clients.
Quant aux consommateurs qui étaient à un moment donné, réticents à passer une commende et de payer en ligne, ils sont aujourd’hui, obligés d’adopter de nouveaux comportements, et d’être « full digital ».
Plusieurs entreprises, dont les efforts de communication sont davantage axés sur les réseaux sociaux, sont appelées à prendre le e-commerce au sérieux via la réorganisation de leur structure, pour pouvoir mettre une stratégie de distribution digitale a encore recommandé Trabelsi.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,017SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -