AccueilLa UNELa LTDH “ très préoccupée” par le recul des libertés en Tunisie...

La LTDH “ très préoccupée” par le recul des libertés en Tunisie !

La Ligue tunisienne des droits de l’Homme (LTDH) s’est déclarée dite “vivement  préoccupée” par la situation des droits de l’Homme en Tunisie, mettant en garde contre les dangers qui menacent, désormais, les acquis réalisés à ce jour. En effet, des indicateurs font état d’un recul enregistré en matière des libertés publiques et individuelles.

- Publicité-

Dans une déclaration, jeudi, à l’occasion de la célébration de la Déclaration universelle des droits de l’Homme, la LTDH a indiqué que le respect des droits de l’Homme sur le terrain reste en deçà des espérances, malgré les avancées contenues dans la Constitution de 2014 et la promulgation d’une série de lois en faveur des droits de l’Homme.

Plusieurs blogueurs ont été emprisonnés !

La ligue a, notamment, indiqué que plusieurs blogueurs ont été emprisonnés pour avoir exprimé leurs opinions et des journalistes agressés, à maintes reprises, lors de l’accomplissement de leur travail, outre les tentatives de faire passer des lois limitant la liberté d’opinion, d’expression et le travail journalistique.

La LTDH a, dans ce contexte, condamné la poursuite de la torture et des pratiques dégradantes dans l’impunité totale et appelé les autorités, à tous les niveaux, à assumer leur responsabilité et à respecter leurs engagements nationaux et internationaux.

La Ligue a, aussi, dénoncé la lenteur et l’atermoiement dans la mise en place des instances constitutionnelles et la Cour constitutionnelle “qui constitue l’un des piliers de la démocratie et de l’Etat de droits et des institutions”.

Elle a appelé à accélérer la mise en place de la Cour constitutionnelle, “garante des droits et des libertés”, soulignant l’impératif de faire face au phénomène d’impunité.

Dévalorisation de la femme tunisienne

La LTDH a, sur un autre plan, dénoncé l’escalade de la violence physique, des discours takfiristes et de la dévalorisation de la femme au sein de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) en toute impunité.

“Il est, aujourd’hui, nécessaire d’appliquer la loi et faire face à tous les phénomènes qui sont de nature à faire revivre au pays les violences qui ont marqué les années 2012 et 2013”, a-t-elle insisté.

La ligue a, en outre, souligné son engagement à tout mettre en œuvre pour défendre les droits de l’Homme et diffuser la culture citoyenne.

La communauté nationale et internationale célèbre, ce jeudi 10 décembre, le 72e anniversaire de la Déclaration universelle des droits de l’Homme (1948).

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,577SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles