AccueilActualitésLa STEG promet un été sans délestage

La STEG promet un été sans délestage

Cet été, il n’y aura pas de délestage (coupure d’électricité pour réguler la demande), a promis le PDG de la STEG, Mohamed Ammar, en dépit de la pression prévue sur le réseau en raison de la consommation excessive d’électricité, vu la climatisation.

- Publicité-

Le responsable, qui s’exprimait lors d’un entretien accordé à l’agence TAP, a fait savoir que la capacité de production installée, estimée à 5 mille mégawatts, pourrait couvrir les besoins nationaux en électricité durant l’été, période marquée par une croissance de la demande.

Les équipes de la STEG sont mobilisées pour intervenir en cas de besoin et réparer les pannes pouvant survenir.

 » Intervenir au moment opportun pour réparer des pannes qui pourraient durer un quart d’heure, permet d’éviter de grandes problématiques « , a-t- il dit à ce sujet.
Evoquant les nouveaux projets d’investissement de la STEG, le responsable a indiqué que la société envisage de réaliser de nouvelles centrales électriques pour faire face à la croissance de la demande, une croissance estimée à 5% par an.
Les financements destinés à ces projets sont d’une moyenne variant entre 1200 et 1500 MD, a-t-il fait remarquer.

D’après ses dires, la STEG est en train de négocier avec l’autorité de tutelle (Ministère de l’Energie), la clôture du plan de financement pour la réalisation de la station de production d’électricité de Skhira à Sfax.

L’appel d’offres concernant cette station d’une capacité de 500 mégawatts, pourrait être lancé avant la fin de cette année 2020.
La société envisage également des travaux d’extension de la station de Mornaguia à la Manouba, d’une capacité de 250 mégawatts. Cette station, entrée, en partie, en service, l’année dernière, pourrait couvrir les besoins du pic de la demande cet été, selon le premier responsable de la STEG.

Des travaux d’extension de la station de Rades sont, par ailleurs, prévus pour ajouter 250 mégawatts à sa capacité actuelle.
Le responsable a parlé aussi des préparatifs pour la réalisation de deux stations sur le littoral afin d’accompagner les grands projets prévus dans cette région, dont le port en eaux profondes à Enfidha et la zone logistique, en plus d’une autre station dans la localité de Skhira.

En ce qui concerne les réseaux électriques, un plan quinquennal est en cours (haute tension 225 à 400 kilo volt), ciblant plusieurs régions du pays, a encore noté Mohamed Ammar.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,559SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles