AccueilLa UNELa Tunisie est seulement le 22ème pays au monde où l’essence est la...

La Tunisie est seulement le 22ème pays au monde où l’essence est la moins chère!

Le prix de l’essence en Tunisie est désormais de 2,4 DT (Dinar Tunisien). A titre de comparaison, le prix moyen de l’essence dans le monde pour cette période est de l’équivalent de 4,21 DT. Et selon le site spécialisé « GlobalPetrolPrices », la Tunisie est ainsi classée à la 22ème place sur 168 pays. 

Le prix de l’essence le plus bas au monde se trouve au Venezuela où le litre est vendu à la pompe à l’équivalent de 0,022 DT. Juste derrière ce pays latino-américain, la Libye (à l’équivalent de 30 millimes tunisiens le litre), et l’Algérie à 1,086 Dinar Tunisien.

  • Le MIME dit-il la vérité ?

L’Egypte est à la 15ème place mondiale des prix les plus bas d’essence, plus bas que la Russie (l’équivalent de 2,928 DT) et les USA (l’équivalent de 3,494 DT), tous deux pourtant grands producteurs de pétrole. C’est à Hong Kong, territoire chinois indépendant que l’essence est la plus chère (l’équivalent de 9,765 DT plus chère qu’en Chine même avec l’équivalent de 4,066 DT). L’essence est aussi moins chère en Tunisie qu’en Turquie, ou au Maroc où le litre d’essence à la pompe est servi à l’équivalent de 4,448 DT, pas loin des 4,738 DT le litre en France, ou les 5,305 DT en Italie.

En Tunisie, la 4ème augmentation du prix de l’essence a haussé de 0,7 DT le prix de tous les carburants après 5 mois de gel des prix. A la date de cette augmentation (15 septembre 2022), qui ne devrait pas être la dernière de l’année 2022, le ministère tunisien de l’Industrie expliquait que « le prix moyen du brut Brent a augmenté depuis le début de l’année jusqu’à aujourd’hui autour de 107 dollars le baril, contre une moyenne de 83 dollars début 2022 ».

Plus de 20 jours après cette hausse, le prix du Brent n’est plus que d’environ 90 USD, ce qui pousse le Tunisien lambda à traiter le ministère de tous les noms et à se demander pourquoi le prix à la pompe ne baissait pas en Tunisie. Le ministère qui avait auparavant expliqué ses hausses par des corrections par rapport aux prix internationaux, a promis que ces corrections pourront s’opérer  tant à la hausse qu’à la baisse.

  • Des choses importantes à retenir

Quelques « petites » choses à préciser, car elles ont leur importance sur le marché tunisien, qui sont connues par les spécialistes, et font en même temps l’objet d’un complet déni par le consommateur.

  • D’abord, le fait que le prix moyen de l’essence mondial soit de 1.27 (Dollar US) le litre, ou l’équivalent de 4,15 DT, sous l’effet du taux de change qui est actuellement de 3,27 DT pour 1USD. Le dollar américain est l’unique monnaie pour les achats de pétrole. Pour la petite histoire, le Dollar US coûtait le 25 juin dernier 3,094 DT, et le 2 octobre du même 2022, il montait à 3,278 DT.

Et c’est là que la lamentation du ministère tunisien de l’énergie que « chaque augmentation d’un dollar par baril entraîne des besoins de financement supplémentaires pour le système des hydrocarbures, de l’électricité et du gaz, d’environ 140 millions de dinars (43,7 millions de dollars) par an » prend tout son sens. Un coût, car l’Etat tunisien a toujours veillé, par la compensation du prix à la pompe, à faire l’équilibre entre prix et pouvoir d’achat.

  • Ensuite, le fait qu’au prix d’achat international, avant raffinage, transport, impôts et taxes, le litre de pétrole brut serait de plus de 1,8 DT (Un baril à 88,90 USD et un baril contenant 159 litres de pétrole brut). Et ce sont le reste des coûts (raffinage, transport, impôts et taxes) qui déterminent le prix à la pompe, sans oublier le reliquat de la compensation à éponger chaque année, pour équilibrer le budget
  • La 3ème et la plus importante chose, c’est que l’achat par la Tunisie se fait en commandes mensuelles sur évaluation des besoins et sous contraintes de disponibilité de devises, dont le paiement se fait aux prix du jour de la livraison selon la moyenne mensuelle du cours plus un différentiel à négocier. Le prix d’achat à la commande n’est pas fixe, et loin du cours officiel affiché sur les sites spécialisés, car obéissant à la négociation, parfois alors que le Tanker est déjà en haute mer. De plus, le prix à la pompe n’obéit pas, de façon automatique comme on pourrait le croire, à la baisse des cours internationaux du pétrole.

Juste pour l’exemple ; c’est en septembre que la Tunisie paiera ses achats d’août, où la moyenne du prix international du Brent était de 107 USD (348,7 DT) le baril. 

Conclusion : qu’il soit brut ou raffiné, le prix tunisien reste en-deçà du prix réel. Et ce prix réel n’est ni le fait de l’Etat, ni du distributeur, ni du consommateur. Il est le fait de plusieurs facteurs exogènes, que le budget de l’Etat subit autant que le consommateur, et que l’indigence en ressources propres de l’Etat oblige à corriger par la compensation. En août dernier, la compensation pour le litre de gasoil coûtait 1,850 DT, et 1,650 DT pour le litre d’essence, et l’équivalent de 8 Milliards DT entre gaz, électricité et produits pétroliers en compensation. Le baril à 88 USD induira une compensation qui va de 0,850 à 0,950 DT par litre d’essence à la pompe.

Et lorsqu’on pose la question de savoir à quel prix du Brent, la compensation pourrait disparaître, on nous répond que cela dépendra aussi du taux de changer DT/USD. Pour l’exemple ; en 208 le Brunt était à 150 USD. Mais le Dollar était à 1.8 DT. Le problème de la compensation n’existait alors pas.

  • Des comparaisons à faire, pour nuancer

Des comparaisons pourraient être faites entre pays, non producteurs de pétrole comme la Tunisie, et pays producteurs, comme l’Algérie ou la Libye, et qui pourraient expliquer la différence des prix à la pompe. Mais des comparaisons à faire aussi entre pays riches et pays pauvres en décompte de PIB. Et on verra là se briser certaines croyances du « comparer le comparable », comme pour le cas de Malte où le PIB par habitant pour une population de moins d’un demi-million de personnes, et où le prix de l’essence reste plus élevé qu’en Tunisie. Même chose pour le Maroc (l’équivalent de 4,464 DT et un USD à 10,93 Dirhams), plus peuplé et où le PIB par tête d’habitant est plus bas qu’en Tunisie.

Pour tous, les effets conjugués du Covid et de la guerre en Ukraine ont chamboulé les budgets de tous les pays, augmenté les prix des carburants et introduit une sorte de compensation, comme pour la France sous forme de « chèque carburant ».

Pour les experts, la solution n’est pas toujours d’augmenter les salaires et améliorer le pouvoir d’achat, lorsque les prix augmentent dans une économie de transformation et d’importation comme la Tunisie, vulnérable aux coûts, de l’énergie, des matières premières, du transport et autres. Les mêmes experts assurent que la solution reste dans l’augmentation de la production et de la productivité, pour augmenter la somme de la valeur ajoutée nationale à redistribuer par la suite, en salaires et en investissement. 

- Publicité-

2 Commentaires

  1. d’abord ou est notre production nationale de pétrole et de gaz et quel pourcentage par rapport à notre consommation , ensuite les prix des carburants sont fonction de plusieurs facteurs extérieurs et intérieurs aussi fonction du niveau de vie et de la valeur du dinar qui a dégringolé depuis la révolution bénie , en plus l’État tunisien augmente les prix à la pompe pour tous les citoyens , il aurait du augmenter fortement les montants des vignettes et d’établir une forte taxe de pollution pour les gros cylindrés gourmands des carburants afin d’alléger la facture des carburants et la compensation c’est la justice fiscale , il faut aussi réduire son parc automobile et ses bons d’essence idem pour les sociétés publiques.

  2. Vous pouvez vous referrer a la site du ministere de l economie francaise ..
    les donnes sont dans les datas du site web
    l essence raffine ; stocke ; transporte = 0.6 Euro ..
    il s ensuite les taxe et tva et bla bla …

    comment ca se fait qu en tunisie il est plus chere ??

    Messieurs c est de l arnaque … l etat arnaque son peuple

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,016SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -