AccueilAfriqueLa vice-présidente des USA au Ghana, 1ère étape d'un périple africain

La vice-présidente des USA au Ghana, 1ère étape d’un périple africain

Kamala Harris est arrivée  dimanche  à Accra. La vice-présidente américaine entame une tournée sur le continent jusqu’au 2 avril, avec d’abord une escale de trois jours au Ghana, avant de partir pour la Tanzanie, puis la Zambie. Une visite stratégique qui vise à renforcer les liens diplomatiques de Washington avec le continent, quelques mois après la tenue d’un sommet États-Unis Afrique dans la capitale américaine.

« Quand je regarde ce qu’il se passe sur ce continent et le fait que l’âge moyen soit de 19 ans, ce que cela nous dit sur la croissance de l’innovation et des possibilités. Je vois en tout cela, une grande opportunité, pas seulement pour les Africains, mais aussi pour le reste du monde », a déclaré la vice-présidente américaine à sa descente d’avion.

Pour Washington, l’un des objectifs de ce voyage de Kamala Harris, c’est de changer la perception américaine sur l’Afrique à l’heure où Washington veut créer un grand partenariat avec le continent.

En témoigne la succession  ces dernières semaines de visites en Afrique de responsables américains. Après le secrétaire d’État, la secrétaire au Trésor, la première dame, c’est maintenant le tour de la vice-présidente.

À Accra, Kamala Harris va s’intéresser de près à la jeunesse ghanéenne. Demain, elle visitera un skate-park et un studio d’enregistrement pour des artistes locaux, avant un dîner avec le président Nana Akufo-Addo.

L’objectif de cette tournée, c’est aussi de parler crise climatique, sécurité alimentaire et renforcement des investissements au Ghana, en Tanzanie et en Zambie, trois pays dont Washington salue les qualités démocratiques.

Mais derrière ces  déclarations  américaines se cache aussi la lutte d’influence avec la Russie et la Chine.

Sur le plan sécuritaire d’abord avec la présence des miliciens de Wagner sur le continent. Dans le domaine économique, Washington espère contrer l’influence de la Chine. Pékin, premier créancier de nombreux pays, dont le Ghana, aujourd’hui surendetté et confronté à une profonde crise économique, avec une inflation de plus de 50%. 

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,049SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -