AccueilAfriqueL’Afrique face à une «véritable tempête dans la lutte contre le paludisme»

L’Afrique face à une «véritable tempête dans la lutte contre le paludisme»

Le président de l’Alliance des dirigeants africains contre le paludisme (ALMA)a annoncé que l’Afrique se trouve au cœur d’une véritable tempête qui menace de perturber les services essentiels vitaux contre le paludisme. L’Afrique se trouve confrontée à des menaces grandissantes et au risque d’un regain d’incidence et de mortalité du paludisme. Les insuffisances budgétaires critiques des programmes de lutte contre le paludisme, liées au malaise financier qui continue de sévir dans le monde, l’impact du changement climatique, la résistance aux insecticides et aux médicaments et les situations humanitaires, suscitent des crises sans précédent qu’il importe de résoudre de toute urgence si l’on veut éviter une recrudescence du paludisme.
« Si nous n’agissons pas dès maintenant, nous risquons de voir grimper la mortalité du paludisme, conséquence de l’insuffisance de fonds, de menaces biologiques et des perturbations climatiques », a déclaré le président Embaló, dans un discours, ajoutant que « la lutte contre le paludisme n’en offre pas moins une voie viable vers une approche pleinement intégrée, où chaque secteur contribue aux efforts d’établissement de systèmes de santé pérennes et résilients. »
Dans le contexte des défis grandissants du développement mondial, dont le ralentissement économique global particulièrement ressenti en Afrique, l’accès à l’objectif d’élimination du paludisme et la résolution d’autres problèmes sanitaires, concernant notamment les maladies tropicales négligées, se trouvent confrontés à de nombreux obstacles. En dépit d’une ferme volonté politique et d’un solide arsenal d’interventions, les progrès vers l’élimination du paludisme sont en perte de vitesse.
Le sixième rapport annuel sur les progrès de la lutte contre le paludisme en Afrique donne le ton pour les victoires clés afin de renverser la tendance contre le paludisme. Le rapport fait état d’un profond écart de ressources, en ce que les États membres se trouvent face à un déficit budgétaire chiffré à 1,5 milliard de dollars US à l’horizon 2026 pour maintenir seulement la couverture actuelle, inadéquate, des interventions essentielles contre le paludisme.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -