L’Algérie enregistre un taux “exceptionnel” de remplissage des barrages

L’Algérie enregistre un taux “exceptionnel” de remplissage des barrages

par -

L’Algérie a enregistré un taux “exceptionnel” de remplissage des barrages, estimé à 62%, pour un volume d’eau emmagasiné de 4.231,29 millions de m3, a appris mardi l’APS auprès de l’Agence nationale des barrages et transferts (ANBT).

“D’une manière générale les apports enregistrés durant ce mardi 12 novembre courant, ont atteint les 33. 989.000 de m3 à travers le territoire national, engendrant une progression du volume mobilisé dans les barrages, qui est de l’ordre de 4.231,29 millions de m3, soit un taux de remplissage global exceptionnel de 62%”, a précisé la même source.

Ainsi, sur les 65 barrages en exploitation à travers le pays, huit (8) barrages ont dépassé un taux de remplissage de 90 %, a fait savoir l’Agence.

S’agissant de la situation hydrique par région, la même source a précisé que l’apport enregistré dans la région Ouest suite aux dernières précipitations jusqu’à ce mardi (12 novembre) était  de  2.272.000 m3, soit un volume mobilisé estimé à 892,37 millions de m3 et un taux de remplissage de 48,64%.

Dans la région du Centre-ouest, l’apport enregistré était de l’ordre 7.541.000 m3, soit un volume mobilisé de l’ordre de 996,46 millions de m3 et un taux de remplissage de 58,30 %.

La région Centre a, quant à elle, enregistré un apport de l’ordre  de 5.798.000 m3, soit un volume mobilisé de l’ordre de 778,09 millions de m3 et un taux de remplissage de 49,88 %.

Concernant l’Est du pays, l’apport en eau enregistré a été de l’ordre 18.378.000 m3, soit un volume mobilisé de l’ordre de 1.964,36 millions de m3 et un taux de remplissage de 76,55 %.

Pour rappel, de fortes pluies et averses orageuses ont été enregistrées depuis lundi soir jusqu’à mardi notamment sur les régions du Centre et de l’Est du pays.

Ces chutes de pluies ont dépassé localement les 30 à 50mm, selon les prévisions d’un Bulletin météorologique spécial (BMS) de l’Office national de météorologie (ONM).

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire