L’ATL hausse déjà ses bénéfices de 8 % au 1er semestre

L’ATL hausse déjà ses bénéfices de 8 % au 1er semestre

par -

Les états financiers semestriels de l’Arab Tunisian Lease (ATL) couvrant la période du 1er janvier au 30 juin 2019 et faisant apparaitre un total des capitaux propres de 80 624 Mille Dinars y compris un résultat bénéficiaire de 1,733 MDT. Le résultat net était en légère hausse de 8 %, par rapport aux 1,6 MDT de 2018.

Sinon, le premier semestre clos le 30 juin 2019 chez ATL, a été marqué, d’abord par la diminution des mises en force de 37% par rapport au 30/06/2018 et ce en passant de 189 MDT au cours du premier semestre de l’année 2018 à 120 MDT au cours du premier semestre de l’année 2019. Ensuite, l’augmentation du produit net de leasing de 3,54% en passant de 12.920.144 DT au cours du premier semestre de l’année 2018 à 13.315.848 DT au cours du premier semestre de l’année 2019. Cette variation provient essentiellement de la hausse des Taux moyens de sortie ainsi que de l’augmentation des intérêts de retard. Par rapport au premier semestre de l’année 2018, les produits de leasing réalisés au cours du premier semestre de l’année 2019 ont augmenté de 6% et les charges financières nettes encourues au cours de la même période ont augmenté de 9%.

Par ailleurs, selon les mêmes états financiers, «la société ATL a subi, du 13 mars au 18 juin 2017, un contrôle social approfondi mené par les services compétents de la Caisse Nationale de Sécurité Sociale et couvrant la période allant du 1er avril 2014 au 31 décembre 2016 ». Toujours selon le rapport des commissaires aux comptes de l’entreprise, «la notification des résultats de la vérification parvenue à la société le 19 juin et le 1er août 2017, fait état d’un redressement des cotisations dues au titre du régime légal, du régime complémentaire et du régime de réparation des préjudices résultant des accidents de travail de 552.880 DT outre les pénalités de retard. La société ATL s’est opposée aux principaux chefs de redressement évoqués par les services de contrôle de la CNSS. Pour tenir compte des risques inhérents à cette situation, une provision a été constituée pour la somme de 194 639 DT. Suivant jugement en date du 19/02/2019, la cour d’appel a annulé les certificats de contrainte émis à l’encontre de la société pour vice de procédure commis par la CNSS. Le pourvoi en cassation restant toujours possible, une provision pour la somme de 283 600 DT a été constituée pour couvrir ce risque. Le jugement a été notifié à la CNSS en date du 03/04/2019. A ce jour, la CNSS ne s’est pas pourvue en cassation contre les dits jugements ».

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire