Le Cameroun propose une nouvelle taxation à l’exportation

Le Cameroun propose une nouvelle taxation à l’exportation

par -

Dans le projet de loi de finances 2020 déposé au Parlement, le gouvernement camerounais propose une nouvelle taxation à l’exportation, rapporte l’agence Ecofin.

Dans ce sens, la banane, les produits industriels manufacturés au Cameroun, les produits du cru d’origine animale, végétale et minière ayant subi une ouvraison substantielle ou transformés au Cameroun, au sens de produit fini, demeurent exonérés du droit de sortie à l’exportation.

Les produits semi-finis sont soumis à un droit de sortie au taux de 1% de la valeur imposable.

Par ailleurs, les produits d’origine camerounaise suivants sont soumis à un droit de sortie au taux de 10% de la valeur imposable : le diamant, l’or, le riz, l’huile de palme brute, le mil, le sorgho, la gomme arabique, la noix de cola, le gnetum africanum encore appelé « Eru/Okok ».

Le taux du droit de sortie applicable aux bois exportés en grumes est de 35% de la valeur FOB (livraison sur le navire) du volume des essences. Ce droit de sortie est fixé au taux de 10% pour les bois ouvrés et semi-ouvrés exportés. « Les taux spécifiques susvisés s’appliquent à l’exportation desdites marchandises vers les zones franches industrielles et les régimes assimilés », précise le projet de loi.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire