AccueilLa UNELe correcteur de Forrest Gump

Le correcteur de Forrest Gump

Sachant que la communication est un art qui n’est pas donné à tout le monde, le peintre et sculpteur, Edgar Degas disait que « l’art n’est pas ce que vous voyez, mais ce que vous faites voir aux autres ». Cela est d’autant plus vrai lorsqu’il s’agit de communication par le verbe.

- Publicité-

Lundi 20 septembre 2021 soir à Sidi Bouzid, le chef de tout l’Etat tunisien qui tentait de remettre la pendule à l’heure de la révolution qu’il voudrait manifestement refaire à sa manière, s’est  cru obligé de crier jusqu’à en paraître complètement hystérique, en face d’une foule tellement criarde et surexcitée  jusqu’à douter qu’elle ait compris quelque chose à ce que Kais Saïed,  révolutionnaire mécontent qui ambitionne de refaire la révolution, voulait faire parvenir comme message. Il avait d’ailleurs, à plus d’une reprise, essayé de calmer l’assistance toute en cris et en vociférations, sans y parvenir.

  • Parole d’expérimenté

Actuellement à la tête du TABC, Anis Jaziri qui avait auparavant travaillé à la présidence de la République, mettait tout récemment en garde contre un possible bis repetita placent de la révolution du 17 décembre, et écrivait que « je voudrais rappeler à ceux du « Le peuple veut » de 2011, que j’y étais personnellement et cela avait coûté 60 milliards DT. On s’était pris la tête et croyons qu’il suffirait de détruire pour rebâtir. Après 10 ans, c’était l’échec dans tous les domaines. Après le 25 juillet, il y en a encore qui croient qu’il suffirait de détruire tout ce qui a été fait pendant dix ans et reconstruire sur de nouvelles bases … et le résultat sera la répétition de l’échec (…) ».

Et tout cela rappelait cette scène du film Forrest Gump de Robert Zemeckis, où le héros du film, preuve vivante des superpouvoirs de la bienveillance (révolutionnaire pour le cas tunisien), courait sans jamais s’arrêter, et que tout le monde suivait, mais chacun pour ses propres raisons.

  • Le correcteur

Lundi soir à Sidi Bouzid, on pourrait croire que Kais Saïed avait annoncé de nouvelles choses à venir dans son programme pour la Tunisie qu’il voudrait reconstruire, à savoir, la continuité de l’état d’exception (la levée avait été déjà renvoyée par lui-même il y a plusieurs semaines aux calendes grecques), et un nouveau code électoral à la manière de KS qui n’aime pas les partis politiques. Mais de tout cela, il avait déjà parlé à la chaîne étrangère Sky News, et Bouzid était juste pour le rappel, car il se considérait toujours attaqué de toutes parts. Pour le nouveau gouvernement, dont Saïed ne semble pas voir la nécessité, il est de nouveau renvoyé sine die pour « dans quelques jours », en ajoutant au passage que  ce  n’est pas chose importante. 

Toujours est-il que le chef de l’Etat tunisien est loin d’être le communicateur idéal pour un peuple où le verbe est primordial. Et même si ce n’est pas la première fois qu’il le fait, le frère Naoufel Saïed se remet à faire le correcteur du discours du chef de l’Etat, pour en assurer la bonne compréhension. « Pour ceux qui ne comprendraient pas le sens des mesures transitoires dans la constitution, elles sont bien spécifiées à l’article 10, et qui garantissent la cohabitation avec les anciennes, et pas nécessairement toutes, sur le point de disparaître. D’autres nouvelles mesures verront le jour, dès la réalisation des évènements attendus [Ndlr : Il ne dit pas quoi]. Tout cela pour dire que prendre des mesures transitoires, ne voudra pas dire suspendre l’application de la Constitution », a dit le frère.

Et on finit par rappeler que le mode de communication du chef de l’Etat, qui n’a ni porte-parole, ni chargé de la communication, ni même un simple attaché de presse, est unique par son autisme, et laisse ainsi la porte ouverte aux intrus-correcteurs de la trempe de son frère. Seuls le comprendront ses passionnés et ses passionaras. Les autres n’arrêtent pas de crier à Kais Saïed que nous sommes avec vous, mais dites-nous ce que vous comptez faire. Jusque-là, vainement!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,814SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles