AccueilAfriqueLe programme de la BAD pour le Burundi : 17 projets pour...

Le programme de la BAD pour le Burundi : 17 projets pour 456,67 MUSD 

Le Conseil d’administration du Groupe de la Banque africaine de développement (www.AfDB.org) a approuvé, le 24 juin 2024 à Abidjan, le Document de stratégie pays (DSP) du Burundi pour la période 2024-2029, qui prévoit d’investir dans deux domaines prioritaires : d’une part les chaînes de valeur agricoles et la gouvernance économique et financière en vue de renforcer la résilience de l’économie burundaise ; et d’autre part, le renforcement des infrastructures énergétiques et de transport en faveur d’une croissance inclusive et verte. « L’objectif du Document de stratégie pays 2024-2029 de la Banque pour le Burundi est de contribuer au renforcement de la résilience économique du pays, afin de réduire sa fragilité et créer les conditions d’une croissance soutenue et inclusive, a déclaré Pascal Yembiline, responsable pays de la Banque au Burundi. Le DSP renforcera la coopération entre la Banque et le gouvernement du Burundi et contribuera aux efforts du gouvernement visant à mettre le pays sur la trajectoire de l’émergence, dans la dynamique de transformer son paysage économique et institutionnel ». « La mise en œuvre efficiente de ce document améliorera les performances du Burundi dans les secteurs d’activités couvertes par le DSP et aura un impact positif sur les conditions de vie de toute la population burundaise », a-t-il souligné. Dans le cadre du premier domaine prioritaire, les interventions de la Banque se concentreront sur le développement d’infrastructures d’irrigation convenables pour 4 000 hectares de périmètres et 1 000 hectares d’irrigation pilote sur collines. Les opérations de la Banque permettront également d’aménager et de protéger 25 000 hectares de bassins versants connexes aux zones irriguées. Le transfert de technologies intensives et l’application des systèmes de production résilients aux changements climatiques contribueront à accroître la productivité des céréales de 20 à 50 % ainsi que dans le secteur de l’élevage. L’action de la Banque visera aussi à accroître la promotion et la facilitation des investissements. S’agissant du second domaine prioritaire, la Banque prévoit d’appuyer la construction et la réhabilitation des infrastructures de transport multimodales résilientes afin d’accélérer le désenclavement du pays et des zones de production. Elle appuiera notamment la construction d’une ligne de chemin de fer électrique de 283 kilomètres et une route transfrontalière de 45 kilomètres. Par ailleurs, il est prévu une assistance à l’extension des réseaux de distribution existants, la construction de nouveaux réseaux de transport et de distribution d’électricité et le raccordement de ménages au réseau électrique. Un accent sera également mis sur la promotion des énergies renouvelables et de l’efficacité énergétique. Il est également prévu 150 kilomètres de lignes de distribution, 12 000 nouvelles connexions aux réseaux et trois nouvelles centrales hydroélectriques. Le 31 mars 2024, le portefeuille actif de la Banque africaine de développement au Burundi comprenait dix-sept projets pour un financement total de 456,67 millions de dollars américains.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -