AccueilAfriqueLe Sommet du secteur privé africain (APSS) inaugure de nouveaux conseils de...

Le Sommet du secteur privé africain (APSS) inaugure de nouveaux conseils de direction

Le conseil consultatif et le conseil exécutif de l’Africa Private Sector Summit (APSS) ont été inaugurés lors d’une réunion conjointe en ligne. L’APSS est une organisation panafricaine à but non lucratif dirigée par le secteur privé, dont la mission consiste à promouvoir le commerce et les investissements intra-africains et un environnement commercial favorable à la mise en œuvre de l’Accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf). L’APSS est basé à Accra, au Ghana.Les membres du conseil d’administration de l’APSS sont d’éminents hommes et des femmes d’affaires ainsi que des spécialistes du commerce de tout le continent. Ils ont été sélectionnés dans le cadre d’un processus ouvert et compétitif dans les cinq régions de l’Afrique (centrale, de l’Est, du Nord, australe et de l’Ouest), ainsi que parmi la diaspora (5+1), conformément aux régions du continent officiellement reconnues par l’Union africaine.
Le professeur Kingsley Moghalu, président du conseil consultatif et du conseil exécutif et ancien gouverneur adjoint de la Banque centrale du Nigeria, s’est adressé aux nouveaux conseils en ces termes : « Nous ouvrons un nouveau chapitre pour le Sommet du secteur privé africain. Une gouvernance efficace définira notre entité et stimulera nos travaux alors que nous nous engageons avec les gouvernements africains, les entreprises du continent et d’autres partenaires pour permettre au secteur privé de jouer un rôle moteur dans la mise en œuvre de la ZLECAf, tout en veillant à ce que les obstacles à la conduite des affaires sur le continent soient éliminés. »
L’APSS a lancé une campagne de sensibilisation à l’échelle continentale, qui sera soutenue par des réunions de haut niveau et inclusives des parties prenantes à travers le continent en 2024, afin d’obtenir l’adoption d’une Déclaration des droits du secteur privé pour un environnement commercial favorable (PSBoR) par les chefs d’État et de gouvernement de l’Union africaine lors du sommet de l’UA en février 2025. La PSBoR contient 24 propositions de droits spécifiques qui, si elles sont adoptées par les dirigeants africains et intégrées dans les législations et politiques nationales, changeront la donne pour le commerce et les investissements sur le continent et assureront le déploiement concret du traité de la ZLECAf.
Parmi les droits visés par la PSBoR figurent la sécurité et un environnement stable pour les entreprises, une gouvernance efficace, des infrastructures pour faciliter la circulation des biens, des services et des personnes, des systèmes éducatifs qui fournissent aux jeunes Africains les compétences nécessaires aux entreprises en vue d’une productivité compétitive, des systèmes juridiques performants et un dédouanement réactif du fret dans les ports et autres processus du commerce international.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -