Les arbitres prêts à utiliser l’assistance vidéo (CAF)

Les arbitres prêts à utiliser l’assistance vidéo (CAF)

par -

L’assistance vidéo à l’arbitrage (VAR) sera utilisée à partir des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations-Egypte 2019 et les arbitres se préparent activement à son utilisation.
Le but de la VAR est de réduire les injustices causées par des “erreurs évidentes” ou des “sérieux incidents manqués” indique laConfédération AFricaine de football et sera applicable à partir des quarts de finale, avec l’autorisation de l’International Football Association Board (IFAB) et de la FIFA, instance dirigeante.
C’est la première fois que la CAF appliquera la VAR lors d’une Coupe d’Afrique des nations. La VAR rappelle-t-on a fait son entrée dans le football africain pour la première fois lors de la Super Coupe de la CAF entre le Wydad Athletic Club (Maroc) et le TP Mazembe (RD Congo) à Casablanca en février 2018.
Elle a été suivie par les derniers matches des compétitions interclubs de la CAF en 2018 et pour la saison 2018/19, ainsi que par la Super Coupe 2019 de la CAF Total à Doha, au Qatar.
Mais l’épisode le plus marquant, reste la finale retour de Ligue des champions entre l’Espérance Sportive de Tunis et le Wydad Casablanca (Maroc) jouée le 1er juin dernier à Radès, durant laquelle le dispositif ne fonctionnait pas. Les joueurs du Wydad Casablanca, furieux que la VAR ne soit pas utilisable pour re-visionner un but invalidé, ont refusé de reprendre le match. L’Espérance a alors été déclarée vainqueur. Puis, quelques jours plus tard, la CAF a décidé de faire rejouer la rencontre, après la CAN 2019 et les deux équipes ont alors saisi le tribunal arbitral du Sport (TAS).
Le directeur technique de l’IFAB, David Elleray, qui a supervisé, les séances d’entraînement VAR au stade de l’Académie militaire au Caire, a salué la décision de mettre en place le système pour le reste de la compétition. “La CAF est sensée d’introduire la VAR lors des quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations Total 2019. C’est une étape cruciale de la compétition et il y a des matches clés. Il est préférable d’avoir une prise de décision de qualité et la VAR y contribuera”, a déclaré Elleray.
“Nous y travaillons depuis avril 2018. Cela a été un processus avec le soutien des instructeurs de la CAF. Jusqu’ici, nous sommes satisfaits des préparatifs et nous nous entraînons tous les jours pour nous améliorer.”
Parallèlement, deux arbitres européens ont été invités à soutenir le système VAR sur la base de leur expérience et de leur connaissance de ce dernier. Il s’agit du bhollandais Paulinus Van Boekelet du français Benoit Millot qui supervisera la VAR du match des quarts de finale de la CAN entre la Tunisie et Madagascar, ce jeudi au stade El Salam du Caire à partir de 20h00 (heure tunisienne).

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire