Les ÉAU dévoilent un consortium pour l’Afrique de 500 MUSD pour le...

Les ÉAU dévoilent un consortium pour l’Afrique de 500 MUSD pour le développement d’une nouvelle Afrique

par -

La ministre de la Coopération internationale des ÉAU et directrice générale de l’Exposition universelle de 2020 à Dubaï, Son Excellence Reem Al Hashimy, a déclaré aux membres que le Consortium permettra de renforcer le capital humain à long terme sur le continent avec deux priorités immédiates : la numérisation et la jeunesse.

Elle a déclaré que le Consortium respectera l’engagement du gouvernement des ÉAU et de son secteur privé envers l’Afrique, combinant l’ambition pour le progrès et les ressources pour le soutenir dans une seule entité ciblée pour assister le développement et l’investissement, contribuant à une nouvelle vision de l’avenir optimiste pour l’Afrique et les Africains.

Reem Al Hashimy a expliqué : « Plus qu’un simple donateur ou prestataire de prêts à conditions préférentielles, les ÉAU comprennent que la valeur réelle réside dans le renforcement à long terme du capital humain. Nous nous engageons par ailleurs à aider à mettre en place le mécanisme dans lequel les startups peuvent prospérer, les entrepreneurs peuvent diriger et les jeunes peuvent envisager avec optimisme un avenir qui est fermement sous leur contrôle. »

L’accent placé sur la numérisation et la jeunesse garantira que « nos populations jeunes et talentueuses ne sont pas submergées par, mais saisissent les opportunités de l’avenir », a ajouté Son Excellence.

« Nous avons écouté attentivement ce que vous nous avez dit, en tant que continent représenté par l’Union africaine, et en tant que nations qui composent ses États membres. Et nous avons entendu votre appel aux ÉAU : tirer parti des leçons tirées de notre propre développement et cibler l’investissement des ÉAU dans l’économie numérique de l’Afrique », a poursuivi Son Excellence.

Les ÉAU ont été un partenaire actif sur le continent tout au long de leurs 49 années d’histoire, investissant des milliards au cours de cette période. En 2016, le pays était le deuxième investisseur le plus important d’Afrique, soutenant une grande variété de projets comprenant des routes, des ponts, des ports, des écoles, des cliniques et des hôpitaux.

Le Consortium pour l’Afrique garantira un soutien plus consolidé, plus adaptatif et plus efficace envers l’avenir, a affirmé Son Excellence, qui était la première ministre des ÉAU à s’adresser à l’UA lors de son discours devant son Conseil exécutif à son siège.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire