AccueilActualitésLes nouvelles inepties de "Beau" le controversé. Cette fois sur Eltaïef !

Les nouvelles inepties de « Beau » le controversé. Cette fois sur Eltaïef !

Encore en justice, à Paris, avec l’ancien ministre tunisien de l’Intérieur Lotfi Braham, le journaliste français fortement controversé en Tunisie Nicolas Beau vient de publier de nouvelles inepties, cette fois sur l’homme d’affaire Kamel Eltaïef qu’il traite de «parrain» et dont il dit qu’il chercherait les faveurs de l’actuel chef du gouvernement, Youssef Chahed, qu’il draguerait. En effet, selon Monde Afrique, «Voici Kamel Eltaïef qui, après avoir été l’ami intime de l’ex-président Ben Ali, parvient aujourd’hui à s’entendre à la fois avec le président Béji Caïd Essebsi, dit BCE, et avec le chef de gouvernement Youssef Chahed, dont il cherche à se concilier les faveurs ces dernières semaines. Bravo l’artiste! L’homme d’influence est devenu le faiseur de paix incontournable entre les deux têtes de l’exécutif que tout sépare par ailleurs».

- Publicité-

On sait pourtant que Kamel Eltaïef a été l’une des premières victimes de l’ancien dictateur tunisien Zine El Abidine Ben Ali, dont la femme avait même cassé la baraque d’Eltaïef, dont les proches ne disent que «patriotique et homme politique qui ne cherche que le bien de son pays». Et si, comme l’affirme le Beau, Eltaïef aurait des relations privilégiées avec BCE et Chahed, on comprendrait mal qu’il n’ait pas pu maintenir en poste l’ancien ministre de l’Intérieur, avec qui Nicolas Beau semble encore être en situation de règlement de comptes, et qui serait, selon lui, un «protégé» d’Eltaïef. On notera aussi que malgré le fait qu’il soit «influent» et «parrain», comme l’affirme le Beau, Eltaïef n’aurait pas connu la tentative de séquestration qui avait été faite contre lui en 2013. Quant aux prétendues relations d’Eltaïef avec Chahed, nous avons pris nos informations : Les deux hommes ne se connaissent que de loin et ne se sont jamais rencontrés, ni en public ni en privé.

3 Commentaires

  1. J’ai eu la chance et l’honneur de connaître Si Kamel en début des années du changement du 7 novembre 1987. Grâce surtout à ses relations avec feux mohamed Charfi et surtout Dali JAZI aussi bien que par l’intermédiaire de l’éternel agitateur( c’est le slogan de la FNAC … ) et mon cher ami de tous les temps Ali Mhadhbi.
    Notre amitié est restée intacte durant sa traversée de désert après sa rupture avec le président Ben Ali . Après 14 janvier 2011 elle s’est renforcée . Toujours fidèle à la règle d’or dans mes relations ni courtisan ni ingrat je pourrais témoigner d’une constante chez si kamel son patriotisme et son amour indéfectible pour une Tunisie plurielle et prospère .

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,562SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles