Les ravages insoupçonnés de l’hypertension artérielle

Les ravages insoupçonnés de l’hypertension artérielle

par -

La Société Tunisienne de Cardiologie et de Chirurgie Cardiovasculaire (STCCCV) a organisé une campagne de dépistage de l’hypertension artérielle sur 700 travailleurs dans plusieurs grandes entreprises des gouvernorats de Sfax et de Nabeul par le biais d’un examen médical qui a révélé que 106 personnes parmi eux souffrent d’hypertension artérielle sans s’en rendre compte, soit un taux de plus de 15%.

Lors d’une conférence de presse organisée, vendredi, par la STCCCV sous le thème “ensemble pour une meilleure prise en charge de l’hypertension artérielle en Tunisie”, Leila Abid, présidente de la STCCCV, a indiqué que les examens médicaux effectués par ses unités mobiles s’inscrivent dans le cadre d’une campagne de sensibilisation organisée par ladite société en collaboration avec les laboratoires pharmaceutiques “Sanofi” à l’occasion de la journée mondiale de l’hypertension artérielle célébrée le 17 mai de chaque année.
Elle a ajouté que la campagne de sensibilisation, qui se poursuit jusqu’au terme du mois de mai, inclura dans une prochaine étape, d’autres institutions situées dans les gouvernorats de Sousse, Gabes et de Gafsa, en parallèle avec des spots informatifs diffusés sur les chaines de télévision.

L’hypertension artérielle est une maladie silencieuse qui ne présente des signes d’atteinte qu’après de nombreuses années, son diagnostic tardif pourrait entraîner plusieurs maladies graves affectant le cœur, les artères, les reins et la rétine, “d’où la nécessité d’effectuer un test d’hypertension artérielle, au moins une fois par an“, selon Abid.

Selon une étude récente de la STCCCV sur plus de 11 mille habitants, 50% des Tunisiens de plus de 35 ans sont hypertendus, tandis que 60% de ces patients ne sont pas au courant de leur maladie.
Pour la prévention contre l’hypertension artérielle, la directrice des activités liées au diabète, aux maladies cardiovasculaires à Sanofi a indiqué que la pratique régulière de la marche pendant au moins 20 minutes quotidiennement, une alimentation saine, et la réduction au maximum de la consommation de sel diminue les risques de l’hypertension, précisant que la moyenne de la consommation du sel en Tunisie s’élève à 12 grammes, alors que la quantité recommandée est de 5 grammes par jour.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire