La Tunisie sur le qui-vive bien qu’indemne de toute contamination de coronavirus

La Tunisie sur le qui-vive bien qu’indemne de toute contamination de coronavirus

par -

La planète est en état d’alerte alors que les contaminations au coronavirus en Chine se répandent à vive allure. “La capacité de propagation du virus s’est renforcée”, ont déclaré dimanche de hauts responsables sanitaires chinois, même s’il ne s’avère pas “aussi puissant que le Sras”, un précédent coronavirus qui avait fait des centaines de morts au début des années 2000. La situation est “grave”, avait reconnu samedi soir le président Xi Jinping, avertissant que l’épidémie apparue en décembre à Wuhan dans le centre du pays “s’accélère”.

La Chine déplore désormais près de 2.000 cas de contamination, dont 56 mortels, selon un dernier bilan. Et le maire de Wuhan a dit s’attendre dimanche à un millier de contaminations supplémentaires, sur la base du nombre de patients hospitalisés qui n’ont pas encore été testés.

L’épidémie a atteint l’Europe et l’Australie. Un cas présumé a été signalé au Canada. Les Etats-Unis, où trois cas sont confirmés, ont annoncé organiser le départ de leur personnel diplomatique et de citoyens américains bloqués à Wuhan, espérant faire décoller un vol mardi.

D’autres pays sont en communication avec Pékin pour évacuer leurs ressortissants. Le ministère tunisien des Affaires étrangères a annoncé, samedi, qu’aucun cas de contamination par le coronavirus n’a été signalé parmi la communauté tunisienne installée en Chine. L’ambassade de Tunisie à Pékin a mis en place une cellule de suivi qui est, constamment, en contact avec les membres de la communauté tunisienne établie dans la métropole. Le but en est d’assurer le suivi de leur état de santé et de les inciter à respecter les mesures préventives prises par les autorités chinoises, précise encore le communiqué.

Aucun cas de contamination en Tunisie

En Tunisie même, aucun cas de contamination par le coronavirus n’a été enregistré, jusqu’à aujourd’hui, dimanche 26 janvier 2020 depuis son apparition pour la première fois en chine, le 31 décembre 2019.

Le ministère tunisien de la Santé a souligné dans un communiqué publié aujourd’hui, que pour éviter l’émergence et la propagation de ce virus en Tunisie, les efforts sont déployés pour assurer le suivi de la situation épidémiologique liée au coronavirus à travers l’observatoire national des maladies nouvelles et émergentes et ses sections régionales, le centre stratégique des opérations sanitaires et un laboratoire national.

Le ministère de la santé a pris de nombreuses mesures en coopération avec les services de l’OACA et les compagnies aériennes nationales et internationales afin d’informer immédiatement les équipes médicales des personnes suspectés d’avoir contracté le coronavirus, outre la mise en place de cellules de suivi avec les représentants de l’observatoire national des maladies nouvelles et émergentes et la distribution de bulletins d’information à tous les passagers permettant d’identifier les pays qu’ils avaient visité auparavant.

Vigilance totale sur les frontières

Les équipes sanitaires dans les postes frontaliers ont mis en place des dispositifs de contrôle à distance de la température des passagers, lit-on dans le communiqué, ajoutant que les personnes dont l’infection serait confirmée seront soumises aux traitements nécessaires.

Le ministère de la santé a signalé que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) n’a pas encore annoncé l’état d’urgence sanitaire au niveau international et n’a pas recommandé de restrictions au voyage ou au commerce.

En attendant, deux dispositifs de contrôle à distance de la température des passagers installés à l’aéroport Tunis Carthage permettront d’identifier les personnes en provenance de la Chine suspectes d’avoir contracté le coronavirus. Cela veut dire que les voyageurs suspectés de porter le virus seront soumis à des analyses et tests médicaux, étant noté que les autres aéroports du pays seront dotés de dispositifs similaires.

Les équipes médicales aux aéroports ainsi que les responsables de l’aviation civile ont été informés des listes des personnes venant de la Chine de manière à leur permettre de prendre les mesures préventives nécessaires. ” Le ministère de la Santé prendra d’autres mesures préventives d’ici quelques jours “, a-t-il été souligné à Tunis où le ministère de la Santé compte distribuer à partir de la semaine prochaine des dépliants de sensibilisation à cette maladie.

AM

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire