AccueilLa UNELes salaires et retraites, sauvés par le FMI

Les salaires et retraites, sauvés par le FMI

A chaque fois, des experts cassandres, nous font la blague de prendre le montant du jour du compte du Trésor auprès de la BCT (le 15 septembre 2021, il était de 1,353 Milliard DT), pour mettre en doute la capacité de l’Etat tunisien à honorer ses engagements, ceux portant notamment sur les salaires et les pensions de retraite. Et à chaque fois, ils s’attirent de cinglants démentis. Le problème semble en effet désormais être clos, après la nouvelle manne du FMI. Ce dernier , qui exigeait d’habitude que ces aides et crédits aillent au développement et non à la consommation, devrait en faire un infarctus !

  • 2,166 Milliards DT, qui iront honorer les dépenses de l’Etat en salaires et retraites
- Publicité-

Quelques jours avant la fin août 2021, la Directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), annonçait l’entrée en vigueur de la plus importante allocation de droits de tirage spéciaux (DTS) de l’histoire : environ 650 milliards de dollars. « Actionnaire » au FMI, la Tunisie recevra à ce titre 775,8 millions de dollars US, alors que l’Egypte et le Maroc en recevront respectivement 2,9 milliards de dollars et 1,3 milliard de dollars.

Pour la Tunisie, cela correspondra à 2,166.421.500 Milliards DT, représentant un peu plus de 4,117 %, ou un 24ème du total du budget de l’Etat pour 2021 et qui était de 52,6 Milliards DT. On comprendra alors, que le trésor tunisien ait décidé de déclarer infructueux les deux derniers appels d’offres de BTA pour le montant de 150, puis de 120 MDT.

On notera aussi, au passage, que la masse salariale mensuelle, selon les derniers chiffres du ministère des Finances pour l’exécution du budget jusqu’à fin juin 2021, était d’une moyenne de 1,67 Milliard DT. Et on pourrait en déduire que ce montant, offert par le FMI  sur une enveloppe mondiale de 275 Milliards USD et dont l’objet était d’apporter des liquidités (…) et soutenir les économies à intensifier la lutte contre la crise », ira directement renflouer les caisses de l’Etat et lui donner les moyens d’honorer ses principaux engagements que sont les salaires et pensions de retraite.

  • Une sorte de dépôt auprès de la BCT, rémunéré par l’Etat

Rappelons, d’abord, que ce montant de l’allocation du FMI a été déjà versé dans les caisses de la BCT en devises, et fut assimilé à un dépôt d’argent du FMI auprès de la BCT pour une durée indéterminée, et rémunéré par l’Etat tunisien à des commissions qui restent à calculer.

Mais pour que le Trésor puisse en disposer librement, deux choses étaient nécessaires, et qui viennent d’être faites. D’abord, une demande faite au FMI comme par le reste des Etats membres, autorisant le bénéficiaire à utiliser le montant déposé pour le financement de son budget.

L’autre condition, et qui vient d’être remplie par la présidence de la République, en lieu et place de l’ARP dont les activités ont été gelées depuis le 25 juillet 2021. C’est en effet par le décret présidentiel N° 116 en date du 14 septembre 2021, qu’accord a été donné à la BCT pour le transfert des 522.549.680 de DTS du FMI au profit de l’Etat tunisien. Le même décret indique que « l’Etat se chargera du remboursement du principal de ce dépôt ainsi que la commission à laquelle sera soumise ce dépôt ». Il s’agira par la suite, pour la BCT de « dinariser » ces DTS, c’est à dire convertir le dépôt en Dinars tunisiens.

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,830SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles