AccueilMondeL'ex-président russe Medvedev écarte toute sanction internationale en cas de recours à...

L’ex-président russe Medvedev écarte toute sanction internationale en cas de recours à arme nucléaire

Si la Russie utilisait l’arme nucléaire en Ukraine, la Russie n’aurait pas à subir de sanctions de la justice internationale, a estimé l’ancien président russe, Dmitri Medvedev. À moins de mettre « l’existence de l’humanité » en péril.

« L’idée même de châtier un pays qui a le plus grand arsenal nucléaire au monde est absurde en soi. Et cela crée potentiellement une menace pour l’existence de l’humanité », a écrit sur son compte Telegram l’actuel vice-président du puissant Conseil de sécurité russe. Il s’en est ensuite pris aux États-Unis, accusés de vouloir traduire la Russie devant des juridictions internationales, alors que Washington n’avait jamais été puni pour ses guerres menées à travers le monde et qui, selon lui, ont fait 20 millions de morts.

La Cour pénale internationale (CPI) enquête actuellement sur les crimes de guerre présumés commis en Ukraine. La Russie nie systématiquement toutes les exactions dont les forces russes sont accusées: bombardements de civils, exécutions sommaires, viols, etc. Et elle accuse en retour l’Ukraine de crimes de guerre.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,003SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -