AccueilLa UNEL'huile d'olive tunisienne marche sur l'eau

L’huile d’olive tunisienne marche sur l’eau

L’huile d’olive tunisienne est en train de se sculpter un statut exceptionnel et inédit parmi le gotha mondial des oléiculteurs, récoltant prix et distinctions, mais surtout grignotant des parts de marché croissantes dans les marchés les plus compétitifs comme celui de Grande-Bretagne où les  exportateurs tunisiens peuvent désormais directement vendre leur breuvage.

- Publicité-

Une décision qui s’inscrit dans le cadre de l’accord de partenariat, conclu le 4 octobre 2019, entre la Tunisie et le Royaume-Uni, et entré en application à partir, du début janvier 2021. Cet accord stipule entre autres l’exonération d’un quota annuel de l’huile d’olive tunisienne (7723 tonnes) des droits de douane. Ce quota couvre toutes les variétés d’huile d’olive vierge conformément aux tarifs douaniers. Les avantages de cet accord touchent notamment les produits agricoles non concernés par le libre-échange, sous forme de quotas annuels, dont un quota relatif à l’huile d’olive de 7723 tonnes exonérées des frais douaniers.

Une moisson de prix au NYIOOC 2021-

Les producteurs tunisiens ont surmonté le manque de précipitations en 2020 et ont obtenu un nombre record de 30 prix lors du World Olive Oil Competition NYIOOC 2021.

Leur performance à ce prestigieux concours mondial de l’huile d’olive a prouvé une fois de plus que la qualité de l’huile d’olive tunisienne s’améliore rapidement, constate le site de référence en la matière « Olive OIl Times ». Il explique que, depuis leurs deux premiers prix et leur taux de réussite de 20 pour cent au NYIOOC 2014, le plus grand exportateur mondial d’huile d’olive biologique a connu sa meilleure performance au NYIOOC en 2021, remportant 30 prix – dont 18 ors – et atteignant son troisième taux de réussite le plus élevé de tous les temps, soit 52 pour cent cette année.

Après avoir abordé la récolte de l’année dernière avec des perspectives sombres suite aux faibles précipitations et aux ramifications des pratiques agricoles inadaptées utilisées par certains oléiculteurs, les résultats du NYIOOC ont été un soulagement bienvenu. Parmi les grands gagnants tunisiens du NYIOOC de cette année figurent les producteurs de Viaraya, qui ont remporté trois prix, notamment pour leur marque biologique Oleastra, produite dans un domaine familial du nord-est de la Tunisie.

Les primés témoignent

Les résultats de cette année constituent une amélioration pour les producteurs par rapport à l’année précédente, au cours de laquelle Viaraya avait remporté deux prix. L’entreprise a reçu deux ors pour son Chetoui moyen et son Sehli délicat et un argent pour son mélange moyen.

« C’est réconfortant de gagner des prix deux années de suite », a déclaré la propriétaire Raya Abid à Olive Oil Times. « Cela signifie que nous sommes sur la bonne voie. Nous prenons sérieusement en compte les commentaires du panel pour reproduire ce que nous avons bien fait et pour corriger ce que nous avons mal fait. » Pour Abid, l’une des clés du succès répété du NYIOOC est la passion de produire la meilleure huile d’olive extra vierge possible.

« Tout d’abord, vous devez être passionné par ce que vous faites, car c’est votre quotidien », a-t-elle déclaré. « Ensuite, vous ne perdez pas de vue votre vision à long terme, et ce qui est positif, c’est que cette vision se précise avec le temps. » « Pour atteindre vos objectifs, vous devez faire preuve de dévouement, de discipline et d’enthousiasme », a-t-elle ajouté.

Plus à l’Ouest, dans la région de Béja, Olivko a de nouveau reçu des Gold Awards pour ses huiles biologiques. Elle en a reçu deux pour sa Chemlali délicate et sa Chetoui moyenne.

« Gagner dans le NYIOOC est toujours une confirmation qu’une huile que nous avons produite est d’excellente qualité », a déclaré Karim Fitouiri, le fondateur et propriétaire d’Olivko, à Olive Oil Times.

Il a attribué son succès aux connaissances qu’il a acquises au fil des ans, notamment grâce aux cours qu’il a suivis au Olive Oil Times Education Lab. Il a ajouté qu’une partie de ce qui fait le succès d’un producteur d’huile d’olive est l’excitation et la volonté de relever les défis de chaque nouvelle saison.

« Chaque année est un défi, mais cela fait également partie du plaisir d’être un producteur d’huile d’olive extra vierge, car chaque année, vous gagnez une expérience sur la façon de le gérer », a-t-il déclaré.

Domaine Adonis, un autre producteur situé dans le Nord-ouest de la Tunisie, a surpassé ses performances exceptionnelles lors du NYIOOC 2020, améliorant les deux prix d’argent de l’année dernière avec deux prix d’or pour ses huiles biologiques lors de la dernière édition du concours.

Salah Ben Ayed, directeur général de l’entreprise, a déclaré qu’ils étaient « très heureux et fiers de remporter deux nouveaux Gold Awards à ce prestigieux concours » après avoir été récompensés pour une Arbosana moyenne et une Chetoui robuste. « Le succès dans n’importe quelle compétition vient d’une grande passion pour l’huile d’olive, ainsi que d’un travail minutieux et rigoureux à toutes les étapes de la production », a-t-il déclaré. « Nos efforts se poursuivent à chaque récolte, ce qui nous donne d’excellents résultats », a-t-il ajouté. « Par conséquent, les huiles exceptionnelles de notre terre sont récompensées par des concours prestigieux dans le monde, tels que NYIOOC. »

La passion oléicole

Parmi les producteurs primés pour la première fois au NYIOOC 2021, Alta Olea, une marque vieille de deux ans produite par un domaine familial dans le nord de la Tunisie, qui a obtenu un Gold Award pour son Chetoui moyen. « Gagner un Gold Award au NYIOOC est la preuve que la passion et le travail acharné peuvent être récompensés », a déclaré Saber Abidi, le président d’Alta Olea, à Olive Oil Times. « Ces résultats nous ont remplis de fierté et nous ont motivés à continuer et à produire une meilleure huile d’olive vierge extra chaque année. »

« Notre famille a travaillé jour et nuit pour produire une huile d’olive de qualité », a-t-il ajouté. « Nous faisons attention à tous les détails, à commencer par le respect des variétés d’olives qui peuvent nous offrir des huiles d’olive riches en goût mais aussi en bienfaits pour la santé. » En plus de leur amour pour la production d’huile d’olive, Abidi et sa famille sont également passionnés par la terre. Cela s’est transformé en efforts pour préserver cette dernière tout en façonnant de manière experte la première. « Notre huile d’olive extra vierge est produite pour garantir la durabilité de notre terroir en Tunisie, et c’est quelque chose dont nous sommes fiers », a déclaré Abidi, ajoutant que cette combinaison leur permettrait, espérons-le, de remporter de futurs prix.

« Nous sommes sûrs d’une chose : ce n’est certainement pas notre dernière victoire, même si c’est la première au NYIOOC », a-t-il conclu.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,437SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles