AccueilAfriqueMaroc : Croisade contre les dérives des voitures de fonction

Maroc : Croisade contre les dérives des voitures de fonction

Le ministère marocain de l’économie et des finances a annoncé un plan de réforme visant à rationaliser et à contrôler l’utilisation des voitures de fonction au sein de l’administration.
Cette initiative fait suite aux critiques répétées des partis d’opposition, qui dénoncent une utilisation abusive des biens publics à des fins personnelles.
Selon les nouvelles mesures, détaillées par APA English, les voitures ne seront disponibles que pour les missions d’affaires officielles autorisées par des ordres de mission et l’acquisition de nouveaux véhicules suivra des règles strictes en matière de marchés publics, à l’exception de ceux utilisés par les forces de sécurité et de défense.
Le ministère indique que les coûts de gestion annuels des flottes de véhicules publics s’élèvent en moyenne à 39,37 millions d’euros entre 2018 et 2023. La location de véhicules est nettement moins coûteuse, puisqu’elle représente moins de 2 % du budget total de gestion du parc automobile. La réforme vise à optimiser l’utilisation des véhicules et à réduire les coûts d’exploitation, afin d’alléger la pression sur les finances publiques.
Les ONG et les médias marocains ont souvent mis en évidence l’utilisation abusive des véhicules gouvernementaux, y compris ceux destinés aux services médicaux, ce qui entraîne des dépenses inutiles pour l’État.
La réforme vise à instaurer une culture de gestion rigoureuse et transparente des ressources publiques, en répondant directement aux préoccupations soulevées par la société civile et les observateurs publics.
Bien que le plan de réforme ne mentionne pas explicitement les systèmes de suivi des véhicules par GPS, la mise en œuvre d’une telle technologie pourrait renforcer la transparence et l’efficacité de la gestion du parc automobile public.
Cette réforme marque une étape importante dans la responsabilisation des dépenses publiques au Maroc. En contrôlant l’utilisation des voitures et en promouvant la transparence, le gouvernement vise à économiser de l’argent et à mieux servir le bien public.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,135SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -