Tags Posts tagged with "AGE"

AGE

par -

La société a annoncé qu’elle tiendra une Assemblée Générale Extraordinaire qui aura lieu à son siège le 15 décembre 2017. Selon le projet de résolutions à soumettre à l’approbation de l’AGE, la société propose de dissocier les fonctions de président du Conseil d’administration et de Directeur Général de la société. Rappelons que PGH a cédé 49% du capital de la Société Med Invest Company (qui détient 69% du capital de la société Magasin Général), lui appartenant, et ce au profit de la Société CFI (Compagnie Financière d’Investissement), filiale du Groupe Bayahi.

par -

La STIP a tenu le 26/10/2017 une assemblée générale Ordinaire et Extraordinaire en vue de statuer sur les comptes de l’exercice clos au 31 décembre 2016 et d’annuler les résolutions prises par l’AGE du 28/06/2017 (réduction et augmentation de capital).
L’AGE a décidé à l’unanimité l’annulation de la réduction de capital à zéro suivie d’une augmentation de capital telle que décidé par l’AGE du 28/06/2017 compte tenu du non-respect des délais règlementaires de publication. Une AGE devrait être convoquée dans les quatre mois qui suivent l’approbation des comptes de l’exercice 2016 en vue de se prononcer sur l’application des dispositions de l’article 388 du code des sociétés commerciales. Ces comptes n’ont été approuvés qu’à l’occasion de l’Assemblée générale mixte tenue le 26/10/2017.

De même l’AGE décide la continuité de l’activité de l’entreprise. Selon le procès-verbal de ladite assemblée mixte, les dispositions relatives à la régularisation de la situation financière seront reprises ultérieurement dès l’achèvement des travaux et des formalités nécessaires à l’effet de bien mener cette opération. Par ailleurs, L’AGO tenue le même jour a approuvé le rapport du conseil d’Administration se rapportant à l’activité de l’exercice 2016 ainsi que les états financiers individuels et consolidés arrêtés au 31/12/2016.

Le résultat déficitaire de la société de l’exercice 2016 de 49,6 millions de dinars a été affecté à hauteur de 47,799 millions en report déficitaire et 1,862 million en amortissement différés. Ce déficit historique porte les capitaux propres de la STIP à la somme négative de 199,9 millions de dinars, soit 206,2 millions de dinars en deçà de la moitié du capital social.

par -

Le vice-président de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) et dirigeant du mouvement Ennahdha, Abdelfattah Mourou, a mis les pieds dans le plat en évoquant le grand âge du chef de l’Etat, Béji Caïd Essebsi et de son compagnon Rached Ghannouchi. Dans un entretien avec  la Tribune de Genève, paru hier mardi 24 octobre 2017, Mourou s’est interrogé en ces termes : «Un pays qui a à sa tête par un président qui a 93 ans et qui est allié à Rached Ghannouchi, qui a 76 ans, est-il vraiment stable? Que va-t-il se passer si l’un des deux venait à disparaître?». Pour bien corser l’équation, il a ajouté : «Il n’y a pas d’accord entre leurs partis».

Par ailleurs Mourou a évoqué un tout autre sujet, qu’on jette souvent à la face des islamistes, les obligeant à donner moult assurances : Les liens organiques et historiques les Frères musulmans. Le leader d’Ennahdha a affirmé que la rupture est consommée depuis 1978, arguant que son mouvement a tracé sa propre voie et révisé ses postures sur les libertés publiques et privées.
La Tribune de Genève indique que le vice-président de l’ARP a fait le déplacement à Bienne pour apporter ses lumières aux jeunes musulmans de la région à l’occasion de la 22e rencontre de la Ligue des musulmans de Suisse.

par -

Evoquant l’économie parallèle dans un entretien accordé à l’agence de presse Tap, le secrétaire général de l’UGTT a recommandé à cet égard de ne pas avoir recours à la dissuasion, à donner un délai aux travailleurs dans ce secteur tout en ouvrant un dialogue avec eux pour les intégrer dans le circuit formel, tout en accélérant la régularisation sociale des agents opérant dans les “structures de contrôle” comme la douane, la police, les gardes-frontières et l’armée.
Taboubi a qualifié par ailleurs de “catastrophique” la situation des fonds sociaux due au déficit de ses budgets. Il a fait état d’une identification de l’état des fonds sociaux par la direction des études, qui a commencé à élaborer des solutions, niant que l’UGTT ait accepté la proposition du gouvernement de relever l’âge de la retraite à 65 ans.
Nous ne sommes pas contre le relèvement de l’âge de la retraite, en s’inspirant des expériences similaires, notamment à la lumière des mutations démographiques et sanitaires que connait la société tunisienne“, a-t-il fait remarquer, précisant que la centrale syndicale suggère de porter l’âge de la retraite à 62 ans, la retraite à 65 ans devant être facultative.
Le dirigeant de l’UGTT s’est prononcé d’autre part pour la séparation de la protection sociale de la couverture sociale, avec la création d’un nouveau fonds prenant en charge la couverture sociale des chômeurs et des licenciés, en attendant leur embauche ou leur réintégration. Il a expliqué que parmi les causes du déficit des fonds, un total de 25 % des entreprises privées retranchent les cotisations des salaires de leurs employés sans les verser dans ces fonds.

par -

On s’attendait à des inflexions fortes de l’Union générale tunisienne et travail (UGTT) pour un sauvetage des caisses sociales, on les avait même annoncées, les concessions sont venues hier mercredi 11 octobre 2017 au terme de la réunion du comité administratif. Le secrétaire général de la centrale syndicale, Noureddine Taboubi, a déclaré, devant un parterre de journalistes, qu’ils sont prêts à consentir des sacrifices pour remettre à flot les caisses sociales, notamment la CNAM, qui doit quelque 2200 millions de dinars à ses consoeurs…

Un tabou est tombé : L’UGTT a formellement accepté le principe d’un recul de l’âge de départ à la retraite, parmi une batterie de solutions pour sortir les caisses sociales du trou. Mais elle a corsé l’affaire en ajoutant que le secteur public ne doit pas être aligné sur le privé. Qu’entend-il exactement par çà ? Mystère pour le moment…

par -

L’AGE de la SOPAT, tenue le 14/07/2017, après avoir pris connaissance du rapport du Conseil d’Administration et du rapport du Commissaire aux comptes, et constatant que le capital social actuellement fixé à 21.941.250 DT, divisé en 21.941.250 actions de 1 DT chacune, est entièrement libéré, a décidé de l’augmenter d’une somme de 5.920.000 DT en numéraire pour le porter ainsi à 27.861.250 DT et ce par la création de 5.920.000 actions nouvelles d’un montant nominal de 1 DT chacune moyennant une prime d’émission globale de 1.480.000. Ladite augmentation sera totalement libérée lors de la souscription. Les actions nouvelles, qui seront soumises à toutes dispositions statutaires, seront assimilées aux actions anciennes et jouiront des mêmes droits à compter de la date de la réalisation de l’augmentation du capital. Le but de cette émission est de renforcer les fonds propres de la société et rééquilibrer sa structure financière et de Financer le plan de développement gage de la croissance future.

par -

La Tunisie n’a nullement l’intention de décréter des  restrictions fondées sur l’âge sur l’entrée des Libyens.  Tous les Libyens peuvent continuer à entrer en Tunisie sans aucune restriction d’âge, a affirmé le ministère tunisien de l’Intérieur, par la voix de son  porte – parole dans une déclaration au site anglophone libyen « Libya Herald ».

Des informations ont circulé tout au long de cette semaine sur les réseaux sociaux et relayées par des médias libyens prêtant aux autorités tunisiennes l’intention d’ ” interdire bientôt ” aux Libyens de moins de 35 ans d’entrer en Tunisie via le point de passage frontalier de Ras Jedir.

“Ces informations sont sans fondement, et  il n’existe pas de loi interdisant aux Libyens d’entrer en Tunisie “, a insisté le porte-parole.

Toutefois, la page facebook  du point de passage frontalier de Ras Jedir Facebook fait état de  mesures de «routine» en cours, et de  “vérifications concernant les voyageurs qui viennent pour la première fois en Tunisie, pour des raisons de sécurité » ces mesures concernent aussi certains Libyens ” dont les noms figurent sur la liste  noire des autorités tunisiennes, qui ont  un casier judiciaire ou qui ont des liens avec une personne recherchée par les autorités tunisiennes”. Apparemment, dans le cas où les noms des voyageurs sont les mêmes que la personne recherchée, “ils seront refoulés en Libye”, est-il précisé.

 

par -

Habib Ben Saâd, PDG de la Banque de Tunisie (BT), a affirmé lors de l’Assemblée générale ordinaire (AGO) de la banque tenue ce jeudi 26 mai 2016 à Tunis que l’exercice 2015 a été extrêmement difficile. Depuis l’an dernier, la banque n’a plus de recettes provenant du secteur touristique à cause du problème de l’endettement des professionnels, frappés de plein fouet par une crise de confiance suite aux attaques terroristes perpétrées en Tunisie en 2015, à savoir l’attentat du Bardo, de Sousse ou encore de Tunis.

C’est ainsi que Ben Saâd a annoncé la constitution de provisions au titre de cette année, comme c’était le cas en 2015, estimant toutefois qu’il s’agit de provisions « provisoires et confortables » en attendant que le secteur du tourisme redémarre. Il est à préciser par ailleurs que le volume global des créances (bilan et hors bilan) classées conformément à la circulaire de la BCT est de 390.067 mille dinars au 31 décembre 2015 contre 311.027 mille dinars au 31 décembre 2014. Par conséquent, le rapport de ces créances sur l’ensemble des engagements de la banque est passé de 7,9% en 2014 à 9,1% en 2015, enregistrant ainsi une hausse de 15,3% et avec une augmentation moyenne sur les cinq dernières années de 15,8%.

Interrogé par Africanmanager sur les impayés du secteur touristique, le PDG de la banque a précisé que l’année 2016 va être aussi une année difficile pour le secteur et que la banque ne s’attend pas à une reprise dans ce sens, d’où la constitution de provisions au titre de cette année.

Il a par ailleurs indiqué que la BT est la banque la plus solide en Tunisie et qu’elle table sur une croissance à deux chiffres.

Ben Saâd a dans le même cadre indiqué que la BT a cherché des ressources stables sur le marché international et qu’elle avait noué des liens avec plusieurs bailleurs de fonds internationaux, à l’instar de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD) ou de la Banque européenne de l’Investissement (BEI), sans même la garantie de l’Etat et avec des échéances sur plusieurs années.

Dans une déclaration à Africanmanager en marge de cette AGO, Ben Saâd a indiqué que la banque avait obtenu l’année dernière de la part de la BERD une ligne de crédit de 30 millions d’euros, soit l’équivalent de 70 millions de dinars. Un crédit remboursable sur 8 ans et sans la garantie de l’Etat, selon ses dires.

Le PDG de la BT a également annoncé l’obtention par la banque de l’approbation (BEI) concernant une ligne de crédit de 100 millions de dinars dont la moitié devrait être débloquée en septembre prochain. Il s’agit d’une ligne de crédit obtenue sans la garantie de l’Etat et qui est remboursable sur plus de 10 ans.

La BEI avait également obtenu durant l’année dernière une ligne de crédit de 22 millions d’euros de la BEI sans la garantie de l’Etat. « C’est très important d’avoir un crédit de la part d’une institution financière internationale sans la garantie de l’Etat », a-t-il dit

S’agissant des perspectives, il est à préciser que la banque prévoit durant l’année 2016 une progression du PNB de 10,65%. En poursuivant sa politique de maitrise des frais généraux, la BT devrait pouvoir dégager un résultat brut d’exploitation en augmentation de 13%.
Par ailleurs, selon les prévisions établies, les dépôts de la clientèle de la banque vont évoluer à un rythme soutenu de plus de 12% au courant de l’année 2016 pour atteindre 3,189 millions de dinars à la fin de l’exercice.

Les crédits nets à la clientèle évolueront à un rythme de 10,47% pour atteindre 3,770 MD à la fin de l’exercice 2016.

Pour l’exercice 2016, la Banque de Tunisie compte également poursuivre son programme d’organisation interne pour mettre en place les assises fondamentales d’un système de contrôle interne adéquat et efficace.

Ben Saâd a annoncé qu’il a été décidé de porter le capital de 150 MD à 180 MD, par incorporation des réserves ordinaires d’un montant de 30 MD et l’émission de 30 millions d’actions gratuites à raison d’une action nouvelle pour cinq actions anciennes. Les nouvelles actions porteront jouissance à partir du 1er janvier 2016.

Par ailleurs au 31 décembre 2015, les fonds de la banque, après distribution des bénéfices de 2015, s’élèvent à 628 MD. Ce niveau des fonds propres est jugé confortable et permet aisément de supporter l’activité de la banque.

Il a, dans le même contexte, indiqué que la BT projette de développer son réseau avec l’ouverture de 10 nouvelles agences bancaires, faisant remarquer que ces agences sont pourvues d’espaces modernes et conviviaux afin de mieux accueillir la clientèle.

S’agissant de l’emploi, Ben Saâd a indiqué que la banque table sur le recrutement de nouveaux profils afin de couvrir le besoin de l’expansion de son réseau d’agences.

Par ailleurs et en application de la nouvelle réglementation bancaire en matière de gouvernance, le conseil d’administration de la Banque de Tunisie a décidé de dissocier les fonctions de président du conseil et de directeur général, tel que le stipule le code des sociétés commerciales.

Lors de l’AGO de la banque, il a été également décidé de distribuer aux actionnaires des dividendes au titre des bénéfices antérieurs à 2014 pour un montant de 45 millions de dinars, soit 300 millimes par action. Le montant de ces dividendes sera prélevé sur les réserves ordinaires constituées avant 2014 et figurant au bilan arrêté au 31 décembre 2013. Le paiement sera effectué à partir du 3 juin 2016.

 

par -

Réunis ce jeudi 26 mai 2016 à Tunis dans le cadre d’une Assemblée générale extraordinaire (AGE), les membres du conseil d’administration de la Banque de Tunisie (BT) ont décidé de porter le capital de 150 MD à 180 MD, par incorporation des réserves ordinaires d’un montant de 30 MD et l’émission de 30 millions d’actions gratuites à raison d’une action nouvelle pour cinq actions anciennes.

Les nouvelles actions porteront jouissance à partir du 1er janvier 2016.

Par ailleurs au 31 décembre 2015, les fonds de la banque, après distribution des bénéfices de 2015, s’élèvent à 628 MD. Ce niveau des fonds propres est jugé confortable et permet aisément de supporter l’activité de la banque. C’est ce qui a été indiqué lors de cette AGE.

Le meilleur des RS

Il a été ministres, de l’industrie, de la Défense nationale, de la Santé publique et surtout illustre ministre de l’Economie et des finances en...

INTERVIEW

En exclusivité sur la Radio Tunisienne Chaine Nationale (RTCN), l’ambassadeur de l’Union Européenne en Tunisie, Patrice Bergamini, est intervenu ce mercredi 6 décembre 2017...

AFRIQUE

Les présidents de la République démocratique du Congo (RDC), du Congo Brazzaville et de l'Angola se sont retrouvés samedi à Brazzaville pour une réunion...

Reseaux Sociaux

SPORT