La réforme tant redoutée passe comme une lettre à la Poste !

La réforme tant redoutée passe comme une lettre à la Poste !

par -

Dans une déclaration accordée vendredi 24 mai 2019 à Africanmanager, le directeur général de la Sécurité sociale au sein du ministère des Affaires sociales, Kamel Madouri, a affirmé que la situation de la Caisse nationale de la sécurité sociale (CNSS) est jugée précaire, nécessitant ainsi une intervention urgente, rapide et une série de réformes innovatrices, à l’instar de la mise en place de la loi relative à l’augmentation de l’âge du départ à la retraire.

Et d’affirmer que le décret relatif à l’augmentation de l’âge du départ à la retraite sera bientôt promulgué comme celui qui a été appliqué dans la fonction publique. Le responsable a précisé que cette loi englobe des exceptions, citant à ce propos l’exemple du patron d’une société qui aura le droit d’accepter ou de refuser la demande de la prolongation de l’âge du départ à la retraite de l’employé concerné. Il a précisé que la femme employée dans une entreprise aura également le choix au niveau de l’application de cette loi et n’aura aucune obligation.

De même, la loi sur l’augmentation de l’âge du départ à la retraite dans le secteur public inclura les affiliés de la Caisse Nationale de Retraite et de Prévoyance Sociale (CNRPS), en attendant l’émission imminente d’un ordre gouvernemental portant sur le secteur privé et les affiliés de la CNSS.

Rappelant dans ce contexte que le gouvernement de Youssef Chahed avait entamé une révision globale et structurelle pour les systèmes des caisses sociales dans les secteurs privé et public, dont l’objectif est d’assurer la bonne gestion au niveau des dépenses sanitaires et lutter contre tout type de dépassement dans le régime sanitaire.

Vers la réduction du déficit des caisses sociales

La loi relative à l’augmentation de l’âge du départ à la retraite en Tunisie est entrée effectivement en vigueur suite à sa publication le 30 avril 2019, au Journal Officiel de la République Tunisienne (JORT).

Selon des données récentes dévoilées par le ministère des Affaires sociales, l’entrée en vigueur de la nouvelle loi permettrait de réduire le déficit des caisses sociales. Les mesures prônées par la loi relative à l’augmentation de l’âge du départ à la retraite permettront de réduire le déficit de la CNRPS de 280 MD fin 2019 et de 60 MD en 2020.

D’après la même source, les efforts sont déployés pour accélérer le payement des dus dans les secteurs public et privé à travers le recouvrement des dettes des employeurs au profit de la CNRPS.
D’ailleurs il a été convenu d’élargir la couverture sociale dans le secteur privé, la création d’un Conseil supérieur de financement de la protection sociale qui assume un rôle de suivi des caisses sociales et présente des propositions concrètes pour la promotion de leurs services.

AUCUN COMMENTAIRE

Laisser un commentaire