Tags Posts tagged with "aménagement"

aménagement

par -

Nous croyons savoir que l’avocat Nizar Ayed disposerait d’un important dossier de corruption qui impliquerait le frère d’un ministre en exercice et certains fonctionnaires. L’avocat se proposerait, selon nos informations, de saisir les instances et juridictions engagées dans la lutte anti-corruption. Selon nos sources, le dossier serait relatif au plan de l’aménagement territoriale de la ville de l’Ariana.

par -

Le rapport de la commission du développement régional relevant de l’Assemblée des Représentants du Peuple (ARP) a dévoilé, ce jeudi 24 mai 2018, son rapport sur le développement régional dans le Sud-Est (Tataouine, Gabès et Médenine). Il en ressort que ces régions souffrent de taux de pauvreté très élevés, de l’absence de vision stratégique et d’un modèle de développement clair et répondant au mieux aux besoins de ces gouvernorats. Ledit rapport a été fait suite à des visites effectuées par les membres de la commission du développement régional dans cette région.

Le rapporteur de ladite commission a dans ce sens appelé à changer le modèle de développement du Sud-Est, sachant que ce dernier ne cadre pas avec les capacités et le potentiel de développement dans ces gouvernorats. “Le Sud-est est doté de plusieurs atouts lui permettant de se classer dans les premiers rangs des régions développées, mais ils ne sont pas exploités“, a-t-il soutenu.

Il a déploré la dégradation de l’infrastructure, notamment les gouvernorats de Tataouine et Gabès, ce qui empêche les investisseurs de se rendre dans cette région pour faire des affaires.

Outre la mauvaise infrastructure, le député a critiqué le blocage au niveau de la mise en oeuvre des projets, expliquant cela par des problèmes fonciers, la lourdeur des procédures administratives et les mauvaises prestations dans ces gouvernorats.

Il a d’autre part indiqué que l’indice de développement pour l’année 2015 classe respectivement Gabes 13ème, Tataouine 18ème, Medeinie 15ème, qualifiant ces rangs de très en-deça des attentes eu égard au bon classement de ces régions en matière d’attractivité.

Quant à lui, Fadhel ben Omrane a mis en garde contre les statistiques de l’Institut National des Statistiques (INS) sur la pauvreté. “Il faut vérifier les chiffres (…), à l’ARP on s’est mis d’accord pour ne pas prendre en compte les chiffres et les indices publiés par l’INS (…). Ils sont en train de nous enduire en erreur“, a indiqué l’élu, avant d’ajouter qu’il avait envoyé une correspondance au chef du gouvernement sur cette question, mais aucune réponse ne leur est parvenue jusqu’ici. “Ma correspondance a été jetée à la poubelle“, a-t-il dit.
Il a démenti l’étude de l’INS selon laquelle Sousse se classe troisième gouvernorat le plus pauvre après Kasserine et Kairouan, qualifiant cela de faux et illogique.
Ce n’est pas la première fois que Ben Omrane s’en prend aux données publiées par l’INS, en janvier 2017 il avait porté une attaque contre l’institution, pour les mêmes griefs contre les statistiques sur la pauvreté.Le ministre du Développement de l’époque, Fadhel Abdelkefi, avait été obligé de monter au front, au Parlement, pour défendre le travail de l’organisme.

Ben Omrane a d’autre part évoqué le taux de croissance de 2,5% annoncé par le gouvernement durant le premier trimestre de cette année. “Cette croissance a été faite grâce à Dieu et n’est pas du aux efforts du gouvernement“, a-t-il précisé.

Il a dans un autre contexte exprimé son opposition à la nouvelle taxe imposée aux promoteurs immobiliers. “Pourquoi cette taxe ? L’immobilier ne va plus et c’est pour cela que rien ne va dans le pays (…). Aujourd’hui c’est un autre secteur sinistré qui s’ajoute à la liste : c’est le bâtiment“, a-t-il indiqué…

Un autre député a appelé à mettre en place des avantages et des lois spéciales pour les régions frontalières et opter pour le principe de la discrimination positive en faveur de ces régions marginalisées depuis longtemps, selon ses dires.

Nous rappelons à ce propos que l’ARP a tenu, ce jeudi 24 mai 2018, au Bardo, une séance plénière pour examiner le rapport de la commission du développement régional sur les visites qu’elle a effectuées dans le Sud-Est du pays. Cette plénière s’est déroulée en la présence des ministres du Commerce, de l’Agriculture, des PME, de l’Environnement, de la Culture, du Tourisme, de la Santé et de l’Équipement.

Ont pris également part à cette plénière le secrétaire d’État auprès du ministre du Transport, des représentants du ministère de l’Investissement et de la Coopération internationale ainsi que les gouverneurs de Gabès, Tataouine et Médenine et des responsables des administrations régionales.

par -

Mabrouk Kourchid, ministre des domaines de l’Etat et des Affaires foncières, a présidé aujourd’hui au siège du ministère une réunion de travail en présence du gouverneur de Béja , Slim Tissaoui, du PDG de l’AFI et des représentants du ministère de l’Agriculture, des Ressources hydrauliques et de la Pêche, du ministère de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire ainsi que certains cadres du ministère des domaines de l’Etat et des Affaires foncières.

La réunion a passé en revue le dossier du terrain domanial programmé pour le projet du pôle technologique et industriel dénommé “Bouteffaha 2 ,” d’une superficie de 85 hectares dont une partie sera destinée à la zone industrielle, tandis qu’une autre partie sera destinée aux besoins des services étatiques pour la réalisation des projets publics.

Kourchid a indiqué lors de la réunion que son département ne cesse d’œuvrer pour solutionner les problématiques foncières les plus urgentes, surtout celles en rapport avec les projets publics et l’investissement régional dans le but de créer des postes d’emploi, surtout pour les diplômés chômeurs.

De son côté, le gouverneur a mis en valeur la réactivité du ministère des Domaines de l’Etat et des Affaires foncières ainsi que l’approche prônée par le ministre en rapport avec des dossiers relatifs au gouvernorat de Béja, tout en ajoutant qu’une grande partie des problèmes fonciers ont été résolus.

par -

Un projet de loi régissant l’aménagement et l’exploitation des zones logistiques et assurant la répartition des rôles entre les secteurs public et privé a été élaboré par le ministère du Transport et sera soumis à la présidence du gouvernement dans les prochains jours, selon le directeur général de la logistique et du transport multimodal, Wissem Gaida Mahjoub.

Ce projet donnera plus de visibilité à l’investisseur et permettra d’organiser le domaine de la logistique tout en tenant compte des législations en relation avec la logistique dont le code des douanes et celui des ports, a-t-il dit, au cours d’un atelier, tenu mardi, à Tunis.

Le projet de loi définit les concepts des services et des zones logistiques et qui prévoit des incitations complétant celles prévues par la loi sur l’investissement, a-t-il ajouté, soulignant que l’élaboration dudit projet s’est basée sur une approche participative et sollicitant la contribution du secteur privé.

Il a expliqué par ailleurs que l’adoption d’une logistique efficiente par l’entreprise favorise l’optimisation des opérations du transport, du stockage et de livraison des marchandises, outre la réduction de la pollution, la création d’emplois et l’attrait de nouveaux types d’investissements.

Et d’ajouter que la stratégie adoptée vise à faire de la Tunisie, un hub logistique méditerranéen à l’horizon de 2020, afin de permettre une dynamique commerciale et attirer des nouveaux investissements directs, tels que les industries automobile et pharmaceutique.

A cet égard, la réalisation du port en eaux profondes à Enfidha et les deux quais 8 et 9, au port de Rades, s’inscrit dans le cadre du développement de l’infrastructure logistique (ports, aéroports, voies ferrées et autoroutes…).

S’agissant du positionnement de la Tunisie dans le domaine de la logistique au niveau méditerranéen, la Tunisie accuse un retard dans ce domaine, à cause des événements survenus dans le pays, après la Révolution, alors qu’elle dispose des fondements nécessaires pour jouer un rôle de premier plan à moyen et long terme dans ce domaine, selon ses propos.

Pour sa part, le président de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Tunis, Mounir MouAkher, a fait savoir que le coût de la logistique, en Tunisie, s’élève à 15% du PIB, contre 20% dans les pays développés.

La garantie de l’efficience de la logistique (célérité et coûts) favorise l’amélioration de la compétitivité et le développement des exportations, des investissements et de l’emploi, a-t-il dit.

par -

Une enveloppe de six millions de dinars sera réservée à l’aménagement et à l’embellissement des quartiers jouxtant le futur pont fixe de Bizerte, fait savoir, vendredi, à l’agence TAP, la directrice du projet de pont fixe, Lilia Sifaoui, en marge d’une séance de travail tenue, au siège du gouvernorat, avec les différentes parties intervenantes.

Il s’agit, aussi, de réduire les éventuelles nuisances de l’environnement que ce nouvel ouvrage pourrait engendrer, signale le gouverneur Mohamed Gouider, précisant que c’est la première fois que la Banque africaine de développement finance un projet d’amélioration de l’environnement d’un projet.

Les études du projet de pont fixe devront démarrer fin 2018. La sélection préliminaire des promoteurs est prévue pour le premier trimestre 2019, alors que les travaux effectifs devront démarrer en 2020.

par -

Un accord tuniso-koweitien a été conclu, mercredi 21 mars 2018, relatif au financement d’un projet d’aménagement et de rénovation de services hospitaliers dans 15 gouvernorats tunisiens, moyennant un crédit estimé à 40 millions de dinars.
Cet accord a été signé par Zied Laadhari, ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale et Abdelwaheb el Badr, directeur général du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (KFAED), lors d’une cérémonie tenue au siège du ministère de développement.
Les 15 gouvernorats ciblés par ce projet sont Tunis, Ben Arous, Nabeul, Sousse, Monastir, Kairouan, Sfax, Gabès, Médenine, Kébili, Tozeur, Tataouine, Gafsa, Siliana et Jendouba.
Quelque 21 services de santé seront rénovés et équipés, à partir de cette année, dont 17 services d’urgence et 4 services de soins, outre l’équipement de deux hôpitaux régionaux à Kébili et Tataouine.
Selon Sonia Ben Cheikh, secrétaire d’Etat auprès du ministre de la Santé, ce projet vise à réaménager les services des urgences dont le nombre s’élève à 184 et qui assurent annuellement près de six millions de consultations.
De son côté, Zied Laadhari a affirmé que cet accord vient compléter un accord précédent portant sur le financement de la construction de quatre hôpitaux régionaux à Siliana, Jendouba, Kairouan et Sidi Bouzid.
Cet accord s’inscrit, a expliqué Laadhari, dans le cadre d’une convention de partenariat en vertu de laquelle le fonds koweitien accorde à la Tunisie un financement annuel d’une valeur de 250 millions de dinars.
Le directeur général du fonds Koweitien a fait part de l’engagement de cette institution à continuer à appuyer la Tunisie afin de promouvoir le secteur de la santé, annonçant la tenue, au cours des prochaines semaines, de réunions entre les deux parties afin de renforcer la coopération bilatérale.

par -

Les zones de transformation agroalimentaire (ZTA) joueront un rôle majeur dans le développement de l’agriculture des pays africains“, a affirmé la directrice du financement agricole et du développement rural à la Banque Africaine de Développement (BAD), Atsuko Toda.
Elle a ajouté, à l’occasion d’un séminaire de valorisation des connaissances sur les défis et opportunités liés à l’aménagement et à la mise en œuvre des ZTA dans les pays africains, organisé à Tunis, à l’initiative du département de l’Agriculture et de l’agro-industrie de la BAD, que les ZTA visent à transformer le paysage rural africain en zones économiques de prospérité et à accroitre la capacité ainsi que l’efficacité de la production alimentaire et la valeur ajoutée de l’agriculture, voire à promouvoir le commerce local, régional et international et à booster les investissements dans l’agro-industrie.
Les ZTA permettent, également, d’accroitre la contribution du secteur agricole au PIB et la création d’emplois.
Atsuko Toda a noté que les ZTA doivent reposer sur un cadre politique et réglementaire facilitant le partenariat public privé (PPP) et à même d’améliorer le climat des affaires. Elles doivent être soutenues, également, par le gouvernement et mises en œuvre par le secteur privé.

De son côté, l’expert en réduction de la pauvreté à la BAD, Justin Murara, a considéré que les ZTA demeurent essentielles pour la valorisation des produits agricoles et la création d’emplois pour les jeunes.
Et d’ajouter que l’agriculture constitue, en effet, une importante source de revenus en Afrique et un grand pourvoyeur d’emplois, cependant son potentiel non exploité s’est traduit par la persistance de la pauvreté et la détérioration de la sécurité alimentaire et des conditions de vie des populations.
Justin Murara a fait savoir que 49% de la population africaine vit au-dessous du seuil de pauvreté (soit 420 millions de personnes), dont plus de la moitié en zones rurales et que la facture nette des importations alimentaires de l’Afrique dépasse les 35 milliards de dollars par an.
L’expert a souligné que ce séminaire vise à créer une synergie entre les pays africains pour stimuler les échanges de vues, établir une dynamique de partage continu d’expériences et à explorer avec les participants les opportunités de financement et de gestion les plus prometteuses pour les futures ZTA ainsi que les futurs plans d’action.
Ce séminaire va permettre, selon lui, d’évoquer les dispositifs institutionnels à mettre en place et l’infrastructure intelligente à bâtir. Les participants auront également à définir le rôle des investisseurs privés pour le développement des chaînes de valeurs agricoles et à identifier des mécanismes innovants de financement des entreprises au sein des zones de transformation dans les pays africains.

par -

Le ministre de l’Equipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui, a fait savoir, jeudi, que l’étude portant sur la valorisation et l’aménagement de “Sebkhet Essijoumi” a pris fin et que les concertations vont démarrer pour mobiliser les crédits nécessaires à la réalisation de ce projet.
Le ministre a souligné, lors d’une journée d’étude organisée au siège de la municipalité de Tunis sur ce projet, la nécessité de rechercher des mécanismes de financements de l’aménagement de “Sebkhet Essijoumi “, par le biais de l’instauration de partenariats avec le secteur privé, outre l’intensification des contacts avec d’autres pays, surtout que le coût du projet atteint 460 millions de dinars.
Arfaoui a précisé que ce projet vise l’amélioration de la protection contre les inondations dans la région et l’assainissement de “Sebkhet Essijoumi”, dans le but d’assurer une meilleure qualité de vie aux habitants des régions avoisinantes, soit 600 mille personnes, représentant près de 60% de la population du gouvernorat de Tunis.
La présidente du projet de valorisation et d’aménagement de Sebkhet Essijoumi, Nadia Gouider, Trabelsi a indiqué que le diagnostic réalisé quant à la situation actuelle de la Sebkhet, a montré l’existence de plusieurs défaillances et notamment les eaux usées et les déchets déposés anarchiquement sur les berges de la Sebkhet, outre la dégradation de la situation hydrologique et la croissance démographique et urbaine dans les régions avoisinantes.

par -
La ville de Douz a retrouvé son calme dans la matinée du vendredi 12

Un projet d’aménagement de la cité de Douz-est devra démarrer, bientôt, moyennant des investissements de l’ordre de deux millions de dinars financés par le Fonds de soutien aux collectivités locales. Les travaux consistent en le bitumage des routes et l’installation de l’éclairage public, outre l’aménagement du pourtour de la gare routière et de la route menant à la foire commerciale.
Les travaux d’aménagement du trottoir sur la route menant à la zone touristique au sud de la ville de Douz ont atteint un taux d’avancement de 15%. Le projet d’un coût de 100 mille dinars est financé par le Fonds de protection des zones touristiques.
S’agissant des projets élaborés en partenariat avec le Conseil régional du gouvernorat de Kébili, un parcours de santé sera réalisé à l’entrée sud de la ville de Douz (100 mille dinars) et un stade de quartier à la cité Ghlissia (80 mille dinars). Un club des jeunes et des services est en cours de construction (550 mille dinars) ainsi qu’une maison du théâtre (250 mille dinars).

par -

Le directeur régional de l’aménagement à Sfax, Fethi Cherif, a déclaré que la direction régionale de l’aménagement envisage d’œuvrer à la démolition des dos d’âne anarchiques qui ne répondent pas aux exigences de la sécurité des conducteurs.

Il a par ailleurs ajouté, lors de son passage, ce jeudi 16 février 2017 sur Express Fm, que la plupart des dos d’âne sont implantés dans des endroits inappropriés et sont devenus une menace réelle pour les utilisateurs du réseau routier.

par -

Le ministre de l’Equipement et de l’habitat Mohamed Salah Arfaoui a annoncé dans une déclaration à Mosaïque fm , la signature ce mercredi 15 février  2017 avec le maire de Tunis, Seifallah Lasram, d’une étude définitive d’un nouveau plan d’aménagement  de la ville de Tunis.

Cette étude sera bientôt soumise à un conseil ministériel, nous apprend la même source.

par -

Les travaux d’aménagement de la route municipale reliant entre l’oasis de Chenini et celle de Matmata (ouest de la ville de Gabes), passant par la région de “Baddoura” relevant de la délégation de Gabès ouest et la zone de “Chamassa”, démarreront au cours de la prochaine quinzaine du mois de septembre courant.
Financé par le groupe chimique tunisien (GCT) moyennant une enveloppe de 1,2 million de dinars, ce projet revêt une grande imporance du fait qu’il constitue un point de liaison entre Gabès Sud et Gabès Ouest et est l’un des principaux accès à Chenini, l’une des grandes zones touristiques de la région de Gabès, selon les affirmations du directeur régional de l’équipement à Gabès Lotfi Abdessalem au correspondant de TAP.
L’aménagement de la route “Sidi Daoud” démarrera, également, au cours de la même période précitée. Ce projet dont le coût s’élève à près de 400 mille dinars s’inscrit dans le cadre du programme régional de développement du conseil régional du gouvernorat de Gabès. Il sera l’une des principales routes reliant Gabès ville à la zone industrielle où sont installées plusieurs entités économiques, notamment l’abattoir municipal et le marché de gros des légumes et fruits.

par -

Le ministre de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire, Mohamed Salah Arfaoui, a donné ce lundi 8 août 2016 le coup d’envoi des travaux de réaménagement de la route nationale n°12, reliant Kairouan à Sousse, appelée “la route de la mort”.

Lors d’une déclaration à Jawhara Fm, le ministre a ajouté que ces travaux coûteront 120 mille dinars.

par -
Les investissements déclarés auprès des services de l’Agence de promotion de l’industrie (API) et relatifs aux projets dont le coût est supérieur 

Le ministre de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, Mohamed Salah Arfaoui, a annoncé qu’il donnera le coup d’envoi de plus 10 nouveaux projets au cours de sa visite à Kairouan, programmée pour la semaine prochaine.

Lors de son passage ce vendredi 29 juillet 2016 sur Express Fm, le ministre a précisé que parmi ces projets figurent l’aménagement de la route n°12 Kairouan – Sousse et de Oued Borji ( un projet d’un valer de 8 millions de dinars). L’invité d’Expresso a déclaré, par ailleurs, que l’échangeur Mahmoud El Matri à l’Ariana, sera ouvert aux usagers de la route, au début du mois de septembre 2016, soit près de cinq mois avant les délais prévus avec le promoteur et après vérification des conditions de sécurité.

Il a par ailleurs ajouté que ce projet dont le coût s’élève à 16 millions de dinars tunisiens (MDT), comporte plusieurs composantes, dont la réalisation d’une voie supérieure, au niveau de l’intersection de la route X20 avec la route locale 532, la construction d’une voie inférieure pour les véhicules en provenance de la ville de l’Ariana, allant vers Ennasr 2 et le doublement de la route de Borj Turki, sur 3 km.

par -

Mohamed Salah Arfaoui, ministre de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du territoire, a remis, vendredi 1er juillet 2016, les clés d’une nouvelle maison à la famille de l’un des martyrs de la douane, indique un communiqué.
La maison est située dans la résidence “El Maya” se trouvant au niveau de la région de Fouchena, à El Mhamdia, au gouvernorat de Ben Arous.

par -
Le président de l’ISIE

Le président de l’Instance Supérieure Indépendante des Élections (ISIE), Chafik Sarsar, a déclaré que deux conditions demeurent nécessaires pour pouvoir tenir les élections municipales le 26 mars 2017.

Au cours d’une rencontre qui se tient actuellement à Gammarth, le Sarsar a jugé impératif de publier le décret-loi relatif à l’aménagement du territoire avant le 30 mai courant.
De même, il a exigé l’adoption du projet de loi relatif aux élections avant le 22 juillet prochain.
“Ceci est une condition sine qua non pour que la feuille de route élaborée par l’ISIE se transforme en agenda concret et pour qu’on puisse tenir les élections dans les délais fixés” a dit le responsable dans une déclaration à la presse.

par -

“La situation dans plusieurs municipalités nécessite une intervention d’urgence et la prise des décisions nécessaires au bon déroulement de leur travail”. C’est ce qu’a assuré le chef du gouvernement, Habib Essid lors d’une rencontre organisée ce mardi 17 mai 2016 par l’ISIE. le chef du gouvernement a précisé que les efforts se poursuivent pour consolider les municipalités, mais les obstacles existent encore, dont notamment la situation environnementale dans plusieurs régions.

Habib Essid a jugé nécessaire de prendre certaines mesures dont l’adoption du décret-loi relatif à l’aménagement du territoire.
“Il est important de respecter les échéances des élections municipales pour pouvoir poursuivre le processus transitoire” a fait savoir le chef du gouvernement.

par -

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, Mohamed Salah Arfaoui, ministre de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire s’est dit optimiste quant à l’achèvement des travaux du projet de l’autoroute Sfax-Gabès.

Le ministre a indiqué que le projet entrera en exploitation pendant l’été prochain, et ce suite à la résolution de tous les problèmes entravant son achèvement dans les délais.

Il a ajouté que la réalisation de ce projet a nécessité une enveloppe de 800 millions de dinars.

par -

Dans une interview accordée à Africanmanager, le ministre de l’Équipement, de l’Habitat et de l’Aménagement du Territoire Mohamed Salah Arfaoui a annoncé que les travaux portant sur la révision du code de l’aménagement de territoire et de l’urbanisme (Catu) sont en train d’avancer, estimant que ce code sera transmis dans un mois au conseil des ministres avant d’être renvoyé à l’ARP pour approbation.

Le ministre a dans ce contexte indiqué que la révision du code en question visant à faire de l’aménagement et de l’urbanisme un levier du développement économique, social et environnemental. Il s’agit aussi de soutenir le processus de décentralisation et de démocratie locale.

par -

Le ministre du Commerce, Mohssen Hassan a annoncé en marge de sa visite ce mercredi 20 janvier 2016 au marché de gros de Bir El Kasâa que 4 millions de dinars ont été consacrés à l’aménagement de  ce marché, rapporte Shems Fm.

Récemment nommé dans le gouvernorat d’Essid, le ministre du Commerce a annoncé également qu’une étude sera prochainement élaborée pour l’examen des dettes des agriculteurs au cas par cas.

Le ministre du Commerce se rendra également dans plusieurs autres  gouvernorats comme le Kef et Siliana.

FOCUS 🔍

La BIAT, qui apporte depuis s plusieurs années, un soutien à la culture et aux industries créatives allant au-delà du mécénat, a lancé une...

Le meilleur des RS

Notre rubrique «Le meilleurs des réseaux Sociaux », début de la saison estivale oblige, choisit de mettre en lumière une initiative citoyenne, soutenue par un...

INTERVIEW

Walid Ben Salah, expert comptable, a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont l'augmentation et à plusieurs reprises...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

voici quelques statistiques marquantes de la Coupe du monde Russie-2018 qui s'est achevée dimanche dernier avec la victoire finale de la France face à...