Tags Posts tagged with "APAL"

APAL

par -

Trente six mille emplois (36 000) seront perdus à l’horizon 2050 en Tunisie, dans les secteurs de l’agriculture et le tourisme, sous l’effet des changements climatiques.
Ces pertes sont le résultat de la vulnérabilité du littoral tunisien. L’élévation du niveau de la mer de 30 à 50 cm conduira certainement à divers impacts socio-économiques directs et indirects“, a souligné le ministre des Affaires Locales et de l’Environnement, Riadh Mouakher, lors d’une rencontre, organisée mardi, par le PNUD, sur la planification et la résilience côtière.
L’une de nos urgences aujourd’hui est de rechercher les moyens les plus efficaces pour remédier à la dégradation des écosystèmes côtiers vulnérables à cause de la pression des changements climatiques“, a déclaré le ministre à cette occasion.

Dans le secteur de l’agriculture, le ministère de l’Environnement prévoit une perte par submersion d’environ 16.000 hectares de terres agricoles dans les zones côtières basses et d’environ 700.000 hectares de zones bâties.
Pour le tourisme, les changements climatiques engendreront la dégradation de l’activité des hôtels front mer, d’une capacité totale d’environ 30000 lits, à cause du retrait des plages et aussi des infrastructures portuaires et littorales.
Les pertes en capital productif engendrées par ces dégâts s’élève à environ 2 milliards US$ (environ 5,6 milliards de dinars tunisiens). Les pertes en production annuelle sont estimées à environ 0,5% du PIB actuel, provenant essentiellement du tourisme (55%) et de l’agriculture (45%).

La Tunisie prévoit, entre autres mesures prioritaires d’adaptation aux changements climatiques sur le littoral, la réhabilitation et la lutte contre l’érosion côtière.
D’après un diagnostic réalisé par l’Agence de Protection et de l’Aménagement du Littoral (APAL) sur le littoral Tunisien, il y a environ 100 kilomètres soumis à une érosion nécessitant des interventions. Des projets sont déjà en cours de réalisation
Les risques auxquels sont exposés les littoraux dans les pays arabe et africains sont au cœur des travaux de la plateforme Afrique-Arabe sur la réduction des risques de catastrophes, qui se tient, à Tunis, du 9 au 13 octobre 2018, avec le soutien de l’Organisation des Nations Unies (ONU).

par -
Bizerte : Un réservoir de pétrole se fissure, causant une fuite dans la mer

De nouvelles mesures ont été prises, vendredi, pour lutter contre la fuite accidentelle de pétrole brut en mer survenue, jeudi, près du quai pétrolier de Zarzouna relevant de la Société tunisienne des industries de raffinage (STIR).

Après une visite d’inspection effectuée, ce matin, sur les lieux, par la commission régionale de lutte contre la pollution marine, il a été décidé d’installer de nouveaux barrages flottants au niveau du bassin du port et près des digues pour stopper l’infiltration de pétrole brut des premiers barrages flottants déjà installés, jeudi.

La commission a, également, recommandé lors d’une réunion urgente tenue à l’issue de cette visite, d’accélérer l’aspiration du pétrole brut déversé dans le bassin près du quai pétrolier relevant de la Stir. Les matières polluées (notamment les algues) devront être évacuées et collectées par la Stir sous le contrôle notamment de l’Agence de protection du littoral (APAL), l’Agence nationale de protection de l’environnement (ANPE) et la municipalité de Bizerte.

Pour sa part, la Stir s’est engagée à entreprendre les actions nécessaires pour dépolluer entièrement le site et empêcher la dispersion du pétrole brut vers le vieux port, sur la plage ou au large de Bizerte, souligne Salwa Sghaier, PDG de la Stir, affirmant que la fuite de pétrole a été stoppée au niveau du réservoir fissuré. Les quantités de pétrole brut présentes dans ce réservoir ont été transférées dans d’autres réservoirs, ajoute-t-elle.

par -

Le représentant régional de l’agence de protection et d’aménagement du littoral à Médenine (APAL) , Mohamed Bchina, a indiqué que la prolifération des méduses dans les plages du gouvernorat de médenine, n’est pas inquiétante” .
” A zarzis, les méduses ne sont pas nombreuses près des plages et envahissent surtout les profondeurs”, a-t-il dit, soulignant la nécessité de sensibiliser les estivants aux précautions à prendre, en cas de piqure de méduses”.
Le représentant de l’APAL affirme que ce phénomène naturel est du au désequilibre écologique, la régression des tortues marine et certaines variétés de poissons du fait des activités humaines.

par -

Pour cette saison estivale, l’Agence de protection du littoral a délivré 17 nouveaux permis pour l’occupation temporaire du domaine public maritime à Gabès. Les bénéficiaires auront ainsi le droit d’y installer des buvettes et espaces pour plagistes.

Avec ces autorisations, on atteint le chiffre de 35 nouveaux permis, dont 3 attribués à des bases nautiques de plaisance, a confié à l’agence TAP le chef du bureau régional de l’APAL, Lotfi Msadki.

A signaler que cet organisme a démarré depuis mai dernier une campagne de nettoyage des plages. Cette opération se poursuivra jusqu’à la mi-septembre, sur un rythme de deux interventions par mois dans chaque plage, ajoute la même source. Trois actions du même type ont déjà été effectuées sur les plages de Metouia, Oudhref, Gabès-ville, chentech, Matrech, Teboulbou, Hamrouni et Ketana.

Par ailleurs des postes de secours ont été implantés dans les différentes zones de baignades par la direction régionale de la protection civile.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...