Tags Posts tagged with "Attaque"

Attaque

par -

Trois individus dont on ignore l’identité ont ouvert le feu ce vendredi 14 juillet sur des policiers israéliens dans la Vieille ville de Jérusalem, puis ils ont filé vers l’esplanade des Mosquées. Les forces de l’ordre les ont poursuivis et après un échange de tirs, les assaillants ont été tués, d’après la police de l’Etat hébreu, rapporte l’AFP.

Trois policiers israéliens ont été blessés dans cette attaque, dont deux gravement, a indiqué la police.

Cet endroit est régulièrement le théâtre d’affrontements entre Palestiniens et extrémistes israéliens, mais des heurts d’une telle violence, avec des armes à feu, n’étaient pas arrivés depuis des années au sein de la Vieille ville de Jérusalem-Est, occupée par Israël, ce que les Palestiniens n’ont jamais digéré.

A noter que l’endroit a été entièrement bouclé par les forces de l’ordre quelques instants après les affrontements. La police a précisé que tous les accès de l’esplanade des Mosquées avaient été obstrués et que “les prières du vendredi ne s’y tiendraient pas“.

par -

Hier lundi 19 juin 2017, Adam D. a foncé avec son véhicule sur un fourgon de la gendarmerie stationné sur les Champs-Elysées, à Paris. Le choc n’a fait aucun blessé, ce qui relève du miracle vu la foule qui envahit ces lieux quotidiennement. Toutefois la voiture de l’assaillant a pris feu suite à la collision et son conducteur est décédé suite à ses blessures…

Pour les autorités françaises, il ne fait aucun doute qu’Adam D. a volontairement percuté les militaires, dans l’intention de tuer, comme ce fut le cas il y a deux semaines lors de l’attaque de Notre-Dame, qui ciblait des militaires également.

D’après LCI, l’homme est âgé de 31 ans, il vient de la région parisienne et est papa de deux petits enfants. “Deux bonbonnes de gaz de 13 kilos chacune, un pistolet automatique, une carabine, un sac tactique, un ordinateur portable, deux CD de prêches islamistes et plus de 9000 munitions” disposées dans des caisses ont été retrouvés dans son véhicule. Ce qu’on sait également, toujours selon LCI, c’est que l’individu est fiché S depuis septembre 2015 pour affiliation à la mouvance islamiste radicale, qu’il était sous le coup depuis septembre 2014 d’un mandat d’arrêt de la justice tunisienne pour terrorisme. ll avait été appréhendé avec un groupe d’hommes équipés de talkies-walkies et d’armes blanches. Par ailleurs il a baigné ces dernières années dans des milieux qualifiés de radicaux, aussi bien sa famille que ses fréquentations, mais son casier judiciaire était vierge…

par -

L’armée iranienne a annoncé avoir tiré dimanche une série de missiles depuis l’ouest de l’Iran contre “des bases de terroristes” dans la région de Deir Ezzor, en Syrie, contrôlée essentiellement par le groupe Etat islamique (EI), rapporte l’AFP.

Ces tirs de missiles sont intervenus en “représailles” aux attentats perpétrés le 7 juin contre le Parlement et le mausolée de l’imam Khomeiny à Téhéran, qui ont fait dix-sept morts et ont été revendiqués par l’EI.

L’Iran est engagé en Irak et en Syrie aux côtés des gouvernements de ces deux pays pour y combattre des groupes rebelles et jihadistes, a encore précisé la même source.

par -

Quelques heures à peine après une incursion meurtrière dans un camp militaire de la localité de Bintagoungou, à 80 km à l’ouest de Tombouctou samedi 17 juin 2017 («cinq morts, huit blessés et neuf véhicules perdus», selon un bilan de l’armée malienne), les djihadistes frappent de nouveau dans un lieu de villégiature à quelques encablures de la capitale, Bamako. Deux personnes dont une Franco-Gabonaise y ont laissé la vie. A noter qu’il y avait une quarantaine personnes sur place au moment de l’assaut, des clients et salariés du site. Quatre terroristes ont été abattus par les forces de sécurité. Il n’y a pour le moment aucune revendication, mais pour les autorités il ne faut aucun doute que ce sont les groupes djihadistes…

L’attaque s’est produite hier dimanche vers 16h, heure locale. Les individus armés ont pénétré sur les lieux et ont tout de suite commencé à tirer sur les clients de ce lieu de vacances très prisé par les expatriés et les Occidentaux. N’eût été l’intervention très rapide des forces spéciales maliennes, des soldats français de l’opération Barkhane et des troupes de la Minusma (mission de l’ONU au Mali), le bilan aurait pu être beaucoup plus lourd. La dernière attaque de ce type remonte au 21 mars 2016, presque dans les mêmes conditions dans un hôtel de Bamako où séjournait la mission de l’Union européenne au Mali (EUTM Mali).

Depuis le terrible assaut de l’hôtel Radisson Blu de Bamako (21 morts), la capitale est régulièrement la cible des djihadistes, qui profitent des faiblesses de l’armée malienne pour frapper presque où bon leur semble, pour ensuite disparaitre rapidement dans la nature, dans ce vaste pays, le 23ème dans le monde par la superficie, impossible à sécuriser, surtout pour un Etat aussi démuni…

par -

La Grande-Bretagne à nouveau victime d’une attaque à la voiture folle. Une camionnette a foncé sur des fidèles musulmans dimanche soir, tuant au moins une personne et faisant une dizaine de blessés dans ce que la Première ministre britannique a qualifié de potentielle “attaque terroriste”, rapporte Les Echos.fr.

Selon le conseil musulman de la Grande-Bretagne (Muslim Council of Britain), qui évoque un acte délibéré d’islamophobie, un véhicule a fauché un groupe de personnes qui sortaient de la mosquée de Finsbury Park au moment de la rupture du jeûne en ce mois de ramadan.

par -

36 personnes accusées de soutien logistique au terrorisme dans l’attaque de sidi Ali Ben Aoun (Sidi Bouzid) ont été condamnées à des peines de 2 à 20 ans de prison ferme. Six agents de la Garde nationale dont Socrate Cherni sont tombés en martyr dans cette attaque terroriste.
Le jugement a été rendu, tard vendredi, par la cinquième chambre criminelle près du Tribunal de première instance de Tunis, spécialisée dans les affaires de terrorisme.
Selon le porte-parole du Tribunal de première instance de Tunis et du Pôle judiciaire de lutte contre le terrorisme, Sofiène Selliti, le tribunal a également condamné les accusés impliqués dans cette affaire à indemniser les héritiers des martyrs et à verser, chacun, la somme de 15 mille dinars au titre de réparation d’un préjudice moral et entre 6 et 18 mille dinars au titre de réparation financière.
Dans une déclaration à l’agence TAP, Selliti a précisé sur les 36 accusés dans cette affaire, 28 personnes étaient placées en garde à vue. Les autres étaient en état de liberté.
Le tribunal a décidé la disjonction des procédures dans cette affaire concernant les accusés impliqués directement dans le meurtre (36 personnes) et les accusés en cavale, a indiqué Selliti.
Rappelons que six gardes nationaux sont tombés en martyrs et 7 autres ont été blessés le 23 octobre 2013 dans un attentat terroriste à Sidi Ali Ben Aoun. Les martyrs sont Socrate Cherni, Imed Hizi, Ridha Mnasri, Anis Salhi, Taher Chebbi et Mohamed Marzouki.

par -

Les groupes djihadistes ont encore frappé au Mali ce samedi 17 juin, dans un camp militaire, la énième incursion de ce type. “Vers cinq heures, les jihadistes ont attaqué le camp militaire de Bintagoungou. Il y a au moins deux militaires tués”, a confié à l’AFP un élu de cette localité, située à environ 80 km de Tombouctou, une des plus grandes villes du nord du pays. “Beaucoup d’autres (militaires) sont pour le moment portés disparus. Tout le matériel militaire du camp a été détruit”, a ajouté la même source.

Un habitant de la localité a confirmé les dires de l’élu : “On ne voit plus de militaires maliens. Le camp a été détruit. Les jihadistes sont repartis avec des otages militaires“. Une source militaire malienne a abondé dans le même sens, mais n’a pas souhaité en dire plus sur le bilan humain, les dégts matériels et les enlèvements.

Jeudi 15 juin 2017, un soldat malien avait trouvé la mort dans l’explosion d’une mine planquée par des djihadistes près d’Asongo, dans la région de Gao (nord). A ajouter à l’assaut au cours duquel des djihadistes avaient mis le feu à des postes de la douane et de la gendarmerie à Hombori, dans la même région, d’après le ministère malien de la Défense et des élus locaux. Bref, les autorités maliennes sont aux abois, complètement démunies, avec une armée sous-équipée, mal entrainée et démotivée, face à des groupes djihadistes lourdement armés et très mobiles dans un immense territoire de 1 241 238 km2, le 23ème pays le plus grand de la planète.

Le ministre malien des Affaires étrangères, Abdoulaye Diop, au nom des pays du G5 Sahel, a demandé hier au Conseil de sécurité de l’ONU de presser le pas pour voter une résolution autorisant la mise en place d’une force africaine anti-djihadiste dans le Sahel. Le G5 Sahel, dont la présidence est occupée actuellement par le Mali – les autres membres sont la Mauritanie, le Niger, le Tchad et le Burkina Faso -, s’est engagé en mars dernier à mobiliser 5000 militaires pour croiser le fer avec les djihadistes. Les Français ont pondu le texte de la résolution, lequel stipule aussi un soutien financier, mais les Etats-Unis trainent les pieds…

par -

Un homme a tenté de subtiliser des jetons d’argent dans un établissement de jeux à Manille, avant d’y mettre le feu et de se suicider, rapporte Le Point.fr.

Le bilan est lourd après l’attaque d’un casino par un homme la nuit dernière à Manille aux Philippines. Au moins 36 personnes ont péri dans un incendie déclenché par l’assaillant.

Une cinquantaine d’autres ont été blessées, notamment dans une bousculade qui s’est produite quand les clients pris de panique en entendant les coups de feu ont tenté de fuir du Resorts World Manila, un hôtel-casino près de l’aéroport international de Manille.

L’homme, décrit par les autorités comme un cambrioleur souffrant de troubles psychologiques, a ajouté la même source.

par -

Pas de pause dans les violences en Afghanistan pendant le mois de Ramadan. Ce samedi 27 mai 2017, premier jour du mois saint, une cinquantaine de personnes ont été fauchées par des attentats, rapporte l’agence Reuters.
Dans la province de Khost, à l’est du pays, au moins 14 personnes ont perdu la vie dans un attentat à la voiture piégée près d’un terrain de football et une base de l’armée. Les déflagrations ont été d’une telle intensité que les dépouilles transférées dans un hôpital de la ville n’ont pas pu être identifiées, a affirmé le directeur du département de la santé à Khost.
Dans la province de Badghis, au nord-ouest afghan, un assaut des taliban contre les forces de sécurité a causé le décès d’au moins 36 personnes — 22 insurgés, 6 soldats et 8 civils –, a indiqué un porte-parole du gouverneur local.
Les affrontements ont également fait une cinquantaine de blessés parmi les taliban et les civils, a-t-il ajouté.

par -

L’organisation de l’Etat islamique a revendiqué ce mardi l’attentat perpétré la veille à Manchester dans le nord-ouest de l’Angleterre, rapporte Reuters.

On rappelle que vingt-deux personnes, dont des enfants, ont été tuées et 59 blessées dans cette attaque suicide.
Le kamikaze a activé un engin explosif à la sortie d’un concert pop à l’Arena, une immense salle de concert où se produisait la chanteuse Ariana Grande.

par -

Le gouvernement congolais a annoncé que la prison centrale de Makala à Kinshasa a été attaquée mercredi par des miliciens d’un groupe sécessionniste politico-religieux, qui sont parvenus à faire évader leur chef Nsemi et une cinquantaine de personnes, selon l’AFP.

Député, Ne Muanda Nsemi est le chef d’un mouvement politico-religieux prônant une scission du Kongo-Central et accusé d’avoir mené une série d’attaques meurtrières contre des symboles de l’État depuis la fin de l’année 2016.

Il a été arrêté début mars après deux semaines de siège de sa résidence à Kinshasa, a précisé la même source.

par -

Les services de renseignement français sont formels : Le régime syrien est derrière l’attaque au sarin à Khan Cheikhoun, le 04 avril 2017, dans laquelle 87 personnes ont péri, dont 31 enfants. La déclaration a été faite ce mercredi 26 avril 2017 par le chef de la diplomatie française, Jean-Marc Ayrault. Cette tragédie avait ulcéré la communauté internationale, valant à Damas une réaction épidermique de l’administration américaine qui avait ordonné des tirs de missile sur une base aérienne syrienne, le 07 avril 2017…

Le rapport des services d’espionnage français souligne aussi “que le régime détient toujours des agents chimiques de guerre, en violation des engagements à les éliminer qu’il a pris en 2013”, d’après un communiqué de la présidence française. “La France a décidé de partager avec ses partenaires et avec l’opinion publique mondiale les informations dont elle dispose”, a affirmé Ayrault au terme d’un Conseil de défense présidé par François Hollande.

La Russie quant à elle, alliée indéfectible de Damas, n’en démord pas : Rien à ce jour ne permet d’incriminer les troupes de Bachar Al Assad. “Le fait du recours au sarin ne fait guère de doutes, mais il est impossible de faire des conclusions sur qui en est responsable sans une enquête internationale”, a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, qui a ajouté que Moscou “ne comprend pas que l’Organisation pour l’interdiction des armes chimiques (OIAC) s’abstienne pour l’heure d’une telle enquête”.

Une source diplomatique française a confié à l’AFP que les services spécialisés, qui ont affirmé avoir “prouvé” 5 attaques au gaz sarin en Syrie depuis avril 2013, d’après des données contenues dans le rapport, ont effectué des prélèvements sur place et analysé les dépouilles des victimes pour établir la responsabilité du régime. Le rapport s’est focalisé sur trois éléments-clés de l’attaque de Khan Cheikhoun : la composition du produit, la technique de fabrication et la façon de le répandre, dont dépend en partie son efficacité morbide…

par -

Trois combattants de l’Etat islamique sont morts dimanche dans le sud de Kirkouk, après avoir été attaqués par des sangliers, selon Le Parisien.

Les animaux sauvages se sont rués sur une ferme de Rashad, à 53 kilomètres au sud de Kirkouk, située dans une zone contrôlée par les djihadistes.

Déchaînés, ils ont donc tué trois djihadistes. Une source citée par Alsumaria News affirme que les soldats de l’EI ont ensuite pris «leur revanche sur les porcs qui ont attaqué la ferme», sans en dire davantage sur la méthode employée.

par -

L’auteur présumé de l’assaut, à l’explosif, contre le bus de l’équipe de foot de Dortmund avait d’étranges motivations : Il voulait faire plonger les actions du club et en profiter pour ramasser un maximum, ayant déjà spéculé sur leur baisse, selon l’AFP. Sergej W., un ressortissant germano-russe de 28 ans, qui a été cueilli vendredi dernier par une unité d’élite de la police dans la région de Tübingen (sud-ouest), avait donc des préoccupations bassement matérielles, et non terroristes, comme l’avaient cru les enquêteurs…

En fait, le jeune homme avait parié sur une chute du prix de l’action du club de Dortmund (BVB) par le système dénommé”put-options”, et a attaqué le car de l’équipe de football en conséquence. Peu importe le nombre de morts et de blessés qu’il ferait, l’essentiel étant de faire tomber les cours au plus bas. Les enquêteurs, qui s’étaient focalisés sur trois pistes suite à des revendications, du reste contradictoires (l’une islamiste, laissée sur les lieux du crime le jour même de l’attaque ; l’autre, d’extrême gauche, a été balancée sur internet et la dernière, d’extrême droite, a été transmise à des médias allemands), ont finalement découvert le pot aux roses.

Selon le parquet, le suspect avait, le 11 avril 2017, jour de l’attaque, mis la main sur 15.000 actions du club en pariant sur leur fonte, avec un délai fixé au 17 juin 2017. D’après le journal allemand Bild, il aurait pu empocher 3,9 millions d’euros de bénéfices.
L’action du club ne s’est toujours pas remise de l’attaque, et affiche -5,5% depuis l’attentat, se situant à 5,36 euros hier jeudi 20 avril dans la soirée.

par -

A Stockholm, un camion a foncé dans la foule dans une grande avenue commerçante de la capitale suédoise. Il y a des morts et plusieurs blessés.

Selon le site 20 minutes, l’incident s’est déroulé au niveau de la station T-Centralen, par laquelle passent toutes les lignes de Stockholm. Pour l’heure, le quartier a été entièrement bouclé, a précisé la même source.

par -

L’état d’urgence au Mali, en vigueur quasiment sans interruption depuis 16 mois a été prorogé à partir de vendredi pour dix jours.

Selon les données publiées sur le site Mali Actu, cette mesure d’exception a été instaurée à plusieurs reprises dans le pays depuis l’attaque jihadiste contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako le 20 novembre 2015 (20 morts, outre deux assaillants tués).

Il avait pour la dernière fois été prorogé de six mois le 30 juillet 2016. Cette prolongation a permis de « renforcer davantage les dispositifs de prévention et de lutte contre le terrorisme et d’accroître les capacités opérationnelles et les actions de contrôle des forces armées et de sécurité » ainsi que « d’assurer la mise en œuvre diligente des procédures juridictionnelles liées aux actes et aux menaces terroristes », a encore ajouté la même source.

par -

Tard dans la nuit d’hier à 00:40, un groupe de terroriste a attaqué une voiture de police dans laquelle se trouvaient 3 agents, à  Janoura du gouvernorat de Kebili.

Les terroristes étaient au nombre de quatre, arrivés sur des motos soudainement et ouvrant le feu sur les policiers qui étaient à l’intérieur de leur véhicule.

Un agent de la police a été tué, un autre est blessé et a subit une intervention chirurgicale.

Côté terroristes, deux ont été tués, un troisième blessé, le quatrième a pris la fuite.

Sur deux des motos de terroristes, la police a découvert des explosifs de fabrication artisanale, neutralisés après l’intervention  d’une équipe spéciale venant de Gabes.

par -

Une attaque était en cours dans la matinée du mercredi 8 mars contre le principal hôpital militaire d’Afghanistan, à Kaboul, rapporte l’AFP.

L’établissement, qui soigne des soldats afghans blessés au combat, se situe dans le quartier de Wazir Akbar Khan, où se trouvent notamment les représentations diplomatiques du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

Plusieurs tirs ont d’abord retenti, suivis d’une explosion autour de 09h10 heure locale (04h40 GMT).”Un kamizake a déclenché sa charge devant l’hôpital militaire. Plusieurs assaillants sont ensuite entrés à l’intérieur et s’y trouvent toujours”, a indiqué à l’AFP une source de sécurité, sous couvert d’anonymat.

par -

Deux commissariats ont été attaqués par des hommes armés dans le nord du Burkina Faso, mardi 28 février au matin.

“Deux de nos commissariats ont été attaqués cette nuit à Barabulé et Tongomaël”, dans la province du Soum, près de la frontière malienne, a annoncé le ministre de la Sécurité Simon Compaoré, sans donner de bilan.

Joint par l’AFP, Mohamed Dah, Haut-Commissaire de la province du Soum, a expliqué : “Les attaques ont eu lieu quasi simultanément. Les tirs ont cessé, mais les assaillants ne sont toujours pas partis. Un renfort militaire a été envoyé sur les lieux”.

“On se demande si c’est une diversion, afin de mobiliser des forces de sécurité pour attaquer des cibles plus importantes”, a ajouté Mohamed Dah.

Sous couvert de l’anonymat, une autre source sécuritaire a expliqué que l’attaque à Barabulé était l’œuvre d’une “dizaine de jihadistes arrivés sur six motos”.

par -

Le Carrousel du Louvre, un centre commercial proche du célèbre musée parisien, a été le théâtre, ce matin du vendredi 03 février 2017, d’une attaque à la machette sur une patrouille de l’opération Sentinelle. Un soldat a riposté, touchant l’assaillant de cinq balles et le blessant gravement.

« Après vérification du contenu des deux sacs à dos de l’attaquant, aucun explosif n’a été retrouvé », a précisé le préfet de police.

Le Premier ministre et ex-ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a affirmé qu’on avait « visiblement » affaire à une « attaque à caractère terroriste ». Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête…

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux