Tags Posts tagged with "Attaque"

Attaque

par -

La Tunisie a affirmé son soutien et son entière solidarité avec le peuple britannique ami et son gouvernement suite à l’attaque terroriste qui a eu lieu vendredi dans un métro londonien faisant plusieurs blessés.
La Tunisie déplore, dans une déclaration publiée par le ministère des Affaires étrangères, la récurrence des agressions ciblant des civils et qui visent à saper la stabilité du Royaume Uni.
La fréquence des actes terroristes et leur extension géographique confirment que nul n’est à l’abri de ce fléau, lit-on de même source.
La Tunisie appelle la communauté internationale à intensifier la coopération pour cerner le terrorisme et le traiter à la racine, selon une approche globale tenant compte des facteurs favorisant sa propagation.
Une explosion s’est produite vendredi matin à l’heure de pointe dans un wagon d’un métro à Londres.
Revendiquée par l’organisation terroriste Daech, l’attaque, la cinquième en 2017, a fait 29 blessés, dans un état grave.

par -

Au moins 18 personnes sont mortes ce lundi dans l’attaque contre un convoi des forces de sécurité au nord du Sinaï égyptien, ont indiqué des sources médicales et sécuritaires à l’AFP.

Selon le ministère de l’Intérieur égyptien, qui parle de plusieurs morts sans autre précision, une voiture a explosé au passage d’un convoi des forces de sécurité dans la ville de Bir al-Abed, dans le nord de la péninsule.

par -

Deux policiers kényans ont été tués par des hommes armés non identifiés, hier dimanche 3 septembre 2017, alors qu’ils montaient la garde devant une église de la ville d’Ukunda, sur la très touristique partie sud de la côte kényane bordant l’océan Indien, rapporte Africanews.

Depuis le mois de mai, plus de 20 policiers et une vingtaine de civils ont été tués lors d’une recrudescence d’attaques à l’aide d’engins explosifs artisanaux placés au bord des routes dans l’est et le nord-est du Kenya, mais ces attentats sont restés circonscrits à la région proche de la frontière somalienne, à plus de 200 kilomètres au nord d’Ukunda.

Située au sud de Mombasa, principal port d’Afrique de l’Est, Ukunda abrite un aéroport utilisé par de nombreux touristes visitant la partie sud de la côte kényane, avec notamment les plages de Diani et Tiwi.

Les shebab ont juré la perte du fragile gouvernement central somalien, soutenu par la communauté internationale et par les 22.000 hommes de la force de l’Union africaine en Somalie (Amisom).

par -

Une mosquée chiite du nord de Kaboul a été la cible, vendredi 25 août, d’un attentat-suicide revendiqué par l’organisation État islamique (EI), rapporte l’AFP.

Au moins 12 personnes, dont une grande majorité de civils, sont mortes dans l’attaque, selon les autorités afghanes. Des dizaines de personnes ont également été blessées.

La police dit avoir secouru plus de 100 fidèles de cette mosquée du quartier de Khair Khana au cours de l’attaque qui a duré plusieurs heures et n’a été déclarée terminée qu’en fin d’après-midi.

Un kamikaze a d’abord ouvert le feu, tuant deux agents de sécurité à l’entrée de la mosquée, puis ils sont entrés dans le bâtiment“, a raconté un témoin à l’AFP .

Un autre témoin a déclaré que les jihadistes manquaient de munitions et avaient fait “usage de couteaux pour frapper les fidèles“.

par -

L’ambassadeur turc en Tunisie, Farouk Dogan, donne des gages suite aux remous provoqués par l’attaque virulente du sulfureux prédicateur égyptien Wajdi Ghonim. Il a fait le déplacement hier vendredi 25 août 2017 au ministère tunisien des Affaires étrangères pour livrer la position officielle d’Ankara.

Dogan a fait savoir que les autorités turques sont contrariées par la sortie musclée du prédicateur contre les propositions du chef de l’Etat tunisien sur l’héritage et le mariage, et que son gouvernement condamne énergiquement les agissements de Ghonim. Il a ajouté que la Turquie refuse de laisser prospérer sur son territoire des actions contre le gouvernement et les citoyens tunisiens. Il a affirmé que la justice turque a déjà entamé des poursuites contre le prédicateur…

Pour rappel, le ministre des Affaires étrangères avait convoqué, le 23 août 2017, l’ambassadeur turc en Tunisie pour lui signifier qu’il ne comprenait que la Turquie laisse ce personnage s’en prendre impunément à l’Etat tunisien et à ses symboles…

par -

Un convoi de camions, sous une escorte militaire et de milices civiles en lutte contre Boko Haram, a été attaqué au niveau du village de Meleri, dans le district de Konduga, ciblé à de nombreuses reprises ces dernières semaines.

Un convoi de camions, sous une escorte militaire et de milices civiles en lutte contre Boko Haram, a été attaqué au niveau du village de Meleri, dans le district de Konduga, ciblé à de nombreuses reprises ces dernières semaines.

“Nous avons perdu quatre de nos collègues et le chauffeur de l’un des camions qu’ils escortaient”, a expliqué à l’AFP Ibrahim Liman, chef d’une faction des milices civiles.

Deux soldats de l’armée nigériane ont également été blessés dans cette attaque, qui a eu lieu à moins de trente kilomètres de Maiduguri, la capitale de l’Etat du Borno.

Les camions transportaient du sable dans la ville de Bama, pour reconstruire la ville, totalement anéantie par huit années de conflit et les invasions successives du groupe djihadistes, a ajouté Musa Ari, un autre membre des milices.

“Les soldats et les miliciens ont répondu aux tirs des insurgés, mais quatre de nos camarades sont morts et un chauffeur a été tué”, a-t-il détaillé.

On rappelle que la semaine dernière, trois femmes kamikazes avaient perpétré des attentats-suicides à l’entrée d’un camp de déplacés non loin de là, faisant 28 morts et plus de 80 blessés.

par -

Un véhicule a foncé ce matin sur deux arrêts de bus dans le centre de Marseille. Selon la police, un piéton est mort et une personne a été blessée, rapporte l’AFP.

Quelques instants plus tard, un homme a été arrêté sur le Vieux-Port. Il s’agit d’un individu de 35 ans.

Une opération de police est en cours, indique la police sur son compte Twitter. Elle recommande d’éviter le secteur.

La Police judiciaire est chargée de l’enquête à ce stade.

par -

Au moins douze personnes ont été tuées dimanche 6 août 2017 lors de l’attaque d’une église du sud-est du Nigeria par des hommes armés, a-t-on appris de l’AFP.

L’attaque s’est produite dans l‘église catholique St Philippe d’Ozubulu, près d’Onitsha, à 300 km à l’est de Lagos, la capitale économique du Nigeria.

“Pour le moment nous avons douze personnes mortes qui reposent à la morgue et d’autres qui reçoivent des soins médicaux”, a affirmé à l’AFP un responsable de l’hôpital universitaire Nnamdi Azikiwe de Nnewi, où les victimes ont été transférées.

Plusieurs fidèles ont reçu des blessures par balles, a ajouté ce responsable, sans en préciser le nombre, ni la gravité des blessures.

Le chef de la police de l’Etat d’Anamba, Garba Umar, a indiqué de son côté que la fusillade n‘était due qu‘à un seul homme armé. “D’après les éléments en notre possession, il est clair que la personne qui a mené cette attaque était un résident local”, a-t-il assuré.

par -
Le journal « La Presse » rapporte

Au moins six personnes ont été tuées mercredi dans un raid mené par le groupe jihadiste Boko Haram contre un village de l’Etat de l’Adamawa, au nord-est du Nigeria, relate l’AFP.

Un grand nombre de combattants de Boko Haram ont envahi le village de Mildu, près de la ville de Madagali (nord de l’Adamawa), cible récurrente de ces insurgés islamistes.

“Des membres armés de Boko Haram ont tué six personnes et en ont blessé trois autres dans le village, vers 02h00, mercredi, a expliqué Ahmad Sajo, ministre local de la Communication.

“Les combattants sont arrivés en grand nombre et les forces de sécurité déployées dans les environs ont répondu à l’attaque par des tirs”, tuant l’un d’eux, a ajouté M. Sajo.

Les insurgés ont mis le feu à plusieurs maisons et magasins, forçant les villageois à fuir leurs foyers.

La ville de Madagali, proche de la forêt de Sambisa, épicentre des combats depuis 2009, est une cible répétée des insurgés.

On rappelle qu’en décembre dernier, au moins 45 personnes avaient été tuées et plus de 30 blessées lors d’attentats-suicides coordonnés dans un marché très fréquenté de la ville.

par -

L’état d’urgence au Mali, en vigueur quasiment sans interruption depuis 16 mois a été prorogé à partir de vendredi pour dix jours.

Selon les données publiées sur le site Mali Actu, cette mesure d’exception a été instaurée à plusieurs reprises dans le pays depuis l’attaque jihadiste contre l’hôtel Radisson Blu de Bamako le 20 novembre 2015 (20 morts, outre deux assaillants tués).

Il avait pour la dernière fois été prorogé de six mois le 30 juillet 2016. Cette prolongation a permis de « renforcer davantage les dispositifs de prévention et de lutte contre le terrorisme et d’accroître les capacités opérationnelles et les actions de contrôle des forces armées et de sécurité » ainsi que « d’assurer la mise en œuvre diligente des procédures juridictionnelles liées aux actes et aux menaces terroristes », a encore ajouté la même source.

par -

Tard dans la nuit d’hier à 00:40, un groupe de terroriste a attaqué une voiture de police dans laquelle se trouvaient 3 agents, à  Janoura du gouvernorat de Kebili.

Les terroristes étaient au nombre de quatre, arrivés sur des motos soudainement et ouvrant le feu sur les policiers qui étaient à l’intérieur de leur véhicule.

Un agent de la police a été tué, un autre est blessé et a subit une intervention chirurgicale.

Côté terroristes, deux ont été tués, un troisième blessé, le quatrième a pris la fuite.

Sur deux des motos de terroristes, la police a découvert des explosifs de fabrication artisanale, neutralisés après l’intervention  d’une équipe spéciale venant de Gabes.

par -

Une attaque était en cours dans la matinée du mercredi 8 mars contre le principal hôpital militaire d’Afghanistan, à Kaboul, rapporte l’AFP.

L’établissement, qui soigne des soldats afghans blessés au combat, se situe dans le quartier de Wazir Akbar Khan, où se trouvent notamment les représentations diplomatiques du Royaume-Uni et des Etats-Unis.

Plusieurs tirs ont d’abord retenti, suivis d’une explosion autour de 09h10 heure locale (04h40 GMT).”Un kamizake a déclenché sa charge devant l’hôpital militaire. Plusieurs assaillants sont ensuite entrés à l’intérieur et s’y trouvent toujours”, a indiqué à l’AFP une source de sécurité, sous couvert d’anonymat.

par -

Deux commissariats ont été attaqués par des hommes armés dans le nord du Burkina Faso, mardi 28 février au matin.

“Deux de nos commissariats ont été attaqués cette nuit à Barabulé et Tongomaël”, dans la province du Soum, près de la frontière malienne, a annoncé le ministre de la Sécurité Simon Compaoré, sans donner de bilan.

Joint par l’AFP, Mohamed Dah, Haut-Commissaire de la province du Soum, a expliqué : “Les attaques ont eu lieu quasi simultanément. Les tirs ont cessé, mais les assaillants ne sont toujours pas partis. Un renfort militaire a été envoyé sur les lieux”.

“On se demande si c’est une diversion, afin de mobiliser des forces de sécurité pour attaquer des cibles plus importantes”, a ajouté Mohamed Dah.

Sous couvert de l’anonymat, une autre source sécuritaire a expliqué que l’attaque à Barabulé était l’œuvre d’une “dizaine de jihadistes arrivés sur six motos”.

par -

Le Carrousel du Louvre, un centre commercial proche du célèbre musée parisien, a été le théâtre, ce matin du vendredi 03 février 2017, d’une attaque à la machette sur une patrouille de l’opération Sentinelle. Un soldat a riposté, touchant l’assaillant de cinq balles et le blessant gravement.

« Après vérification du contenu des deux sacs à dos de l’attaquant, aucun explosif n’a été retrouvé », a précisé le préfet de police.

Le Premier ministre et ex-ministre de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, a affirmé qu’on avait « visiblement » affaire à une « attaque à caractère terroriste ». Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête…

par -

8 policiers ont tués, lundi 16 janvier, dans une attaque armée menée par un groupe d’hommes armés contre un poste de contrôle dans la région d’Oued el Jadid au sud-est du Caire, annoncent des sources étrangères.

Deux des assaillants ont été tués tandis que trois autres membres des forces de sécurité ont été blessés, rapportent les mêmes sources.

Il est à noter que l’attaque s’est produite au contrôle d’Al-Naqab, à environ 80 kilomètres de la ville d’El-Kharga, la capitale de la province.

par -

Au moins huit policiers ont été tués, lundi 9 janvier, dans une attaque au camion piégé contre un barrage de sécurité dans la ville d’Al-Arish, dans la péninsule égyptienne du Sinaï, rapporte « Le Monde ».

Un kamikaze a foncé avec son camion rempli d’explosifs sur un barrage de sécurité, et des hommes ont ensuite ouvert le feu sur les policiers.

Selon la même source, l’attaque, dont la responsabilité n’a pas été revendiquée, a également fait 13 blessés, dont quatre civils.

par -

Bouaké, l’ancienne capitale des rebelles en Côte d’Ivoire, connaît une poussée de fièvre ce vendredi, rapporte Jeune Afrique.

Des tirs à l’arme automatique ont été entendus, aujourd’hui, à proximité du plus grand camp militaire de la deuxième ville du pays.

Les militaires ont attaqué au moins deux commissariats et dressé des barricades au centre-ville, coupant toute circulation, faisant état de tirs d’armes automatiques sporadiques.

Ils ont pris position à divers carrefours stratégiques de la ville et circulaient dans des véhicules de la police, a ajouté la même source.

par -

À Bahreïn, des hommes armés ont lancé dimanche 1er janvier à 05h30 locales une attaque contre la prison centrale de Jau, où sont détenus de nombreux citoyens bahreïnis de confession chiite accusés d’être impliqués dans des violences, rapporte « RFI ».

Dix détenus de la prison centrale de Jau, située sur la côte est de l’île du Golfe, se sont évadés, dont sept condamnés à la perpétuité et trois à de lourdes peines de prison pour des « actes terroristes ».

Un policier a été tué et un autre blessé dans l’attaque contre la prison de Jau. Les assaillants, 4 à 5 membres d’« un groupe terroriste » et armés de fusils automatiques et de pistolets, a précisé la même source.

par -

La fête de Noël a été sanglante à Eringeti, localité nichée dans le “triangle de la mort” du Nord-Kivu, dans l’est de la République Démocratique Congo, une région où, comme on le sait, les rebelles des Forces démocratiques alliées (ADF) font la loi. D’après les autorités locales de Beni, 22 personnes ont été massacrées, à la machette, durant le week-end de Noël. Elles viennent s’ajouter aux 700 morts suite aux terribles incursions des rebelles depuis octobre 2014.

Le premier jour, le samedi 24 décembre 2016, « ils ont tué 10 civils », a confié Amisi Kalonda, administrateur du territoire de Beni, qui pointe du doigt les rebelles de l’ADF. Hier dimanche, toujours selon lui, « 12 autres corps ont été retrouvés dans des villages environnants » par l’armée, qui était aux trousses des assaillants.
«Le mode opératoire, c’est toujours le même » : Les victimes ont été exécutées « à l’arme blanche et à la machette».

Teddy Kataliko, président de la Société civile du territoire de Beni, coalition d’associations locales, après avoir confirmé le sombre bilan de l’administrateur, a fait part de son désarroi : « Nous ne comprenons pas » cette violence. Il a ajouté : « Nous ne savons plus à quel saint nous vouer ».
Un prêtre du diocèse catholique de Beni-Butembo a avancé un bilan plus lourd, «27 morts» ; il a aussi évoqué l’effroi créé au sein la population par cette attaque, en pleine ferveur religieuse, poussant certains citoyens à fuir. « Le bilan macabre est en train d’évoluer […] au fur et à mesure qu’on découvre des corps dans la forêt » aux environs de la ville, a-t-il indiqué.

Le meilleur des RS

De formation journalistique, diplômé de l’institut technique de banque à Paris, Slah Kanoun a fait une longue carrière à la banque STB, sans oublier...

INTERVIEW

Nejib Snoussi, directeur général de l'Habitat au ministère de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, a accordé à Africanmanager une interview exclusive...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux

SPORT

Plusieurs points dont le passage des compétitions interclubs de la période février- novembre à celle de août-mai et les préparatifs de la CAN-2019, seront à l'ordre...