Tags Posts tagged with "beja"

beja

par -

Le ministère de la Santé a annoncé, dans un communiqué rendu public, dimanche 3 novembre 2017, que l’accident du bus qui a eu lieu le même jour à Amdoun au gouvernorat de Béja a fait 49 blessés. Aucune perte humaine n’est à déplorer.

Lors de son passage, dimanche, sur les ondes de Mosaïque Fm, le directeur régional de la Protection Civile à Béja, Malek Mihoub a indiqué que le bus qui transportait 57 passagers a chuté d’une hauteur d’environ 50 mètres. Les secours ont immédiatement été envoyés sur place pour venir en aide aux blessés.

par -

Dans la droite ligne de la campagne nationale de restitution des biens de l’Etat usurpés, les services de la direction régionale des domaines de l’Etat et des affaires foncières de Béja ont récupéré aujourd’hui 2 terrains domaniaux agricoles d’une superficie totale de 8 hectares, situés dans la délégation de Gbollat, du gouvernorat de Béja.

Le premier terrain d’une superficie de 02 ha fait partie d’un lot technicien, tandis que le deuxième terrain de 06 ha est aussi exploité comme lot technicien. Ils ont été récupérés suite à l’exécution de décisions d’évacuation émises par le gouverneur de la région.

Les opérations de restitution de ces terrains ont été effectuées en présence des autorités régionales et sécuritaires.

Les deux terrains restitués ont été pris en charge par les services de L’OTD (l’unité de gestion des fermes récupérées Béja1) dans l’attente de leur réhabilitation le plut tôt possible.

Par ailleurs, les services de la direction régionale des domaines de l’Etat et des affaires foncières à Sfax ont pu restituer récemment deux terrains domaniaux agricoles d’une superficie totale de 86 hectares.

Le premier terrain de 13 hectares se situe dans la région

La récupération des biens domaniaux s’inscrit dans le cadre de l’approche adoptée par le gouvernement d’union nationale en vue de préserver les biens publics, ce qui a permis jusqu’à ce jour de récupérer plus de 22.000 hectares de terres domaniales squattées.

par -

Le conseil d’administration du Groupe la Banque africaine de développement (BAD) a approuvé, ce mercredi 22 novembre 2017, à Abidjan, en Côte d’Ivoire, un prêt de 122 millions d’euros destiné à assurer le financement du Projet d’appui à la connectivité routière dans le nord-est de la Tunisie (PACR).

Ce projet a pour objectif d’améliorer la compétitivité de l’économie tunisienne à travers l’accompagnement de la demande croissante du trafic des biens et des personnes en circulation entre la région de Bizerte, au Nord, et le reste du pays.

Le présent projet fait écho à trois des cinq priorités stratégiques de la BAD (les High 5) : « Industrialiser l’Afrique » par le développement de zones industrielles exportatrices ; « Améliorer les conditions de vie des populations africaines » à travers la réduction du coût de congestion et la réhabilitation d’espaces urbains et « Nourrir l’Afrique » grâce à une meilleure valorisation des périmètres et produits agricoles.

Le PACR est également en phase avec les priorités du Plan de développement stratégique de la Tunisie (PSD 2016-2021).

« Ce projet va améliorer encore plus la mobilité des populations et des biens dans l’agglomération de Bizerte et de Beja ainsi que vers Jendouba », a apprécié Mohamed El Azizi, directeur général de la BAD pour l’Afrique du Nord.

S’exprimant lors de l’approbation du programme par le conseil d’administration de la BAD, M. Azizi a ajouté : « En outre, le port de Bizerte est appelé à devenir le premier port en Tunisie, renforçant ainsi la compétitivité de l’économie du pays ».

D’un coût total de 277,29 millions d’euros, le PACR est également financé par la Banque européenne d’investissement (BEI) pour 123 millions et par le gouvernement tunisien à hauteur de 32,29 millions d’euros.

Le conseil d’administration de la BAD avait approuvé, en juin 2017, sa stratégie d’assistance à la Tunisie pour la période 2017-2021. Les interventions de la Banque s’articuleront autour de deux piliers : le renforcement de l’industrie et le développement des chaînes de valeur et l’amélioration de la qualité de vie des populations dans les gouvernorats prioritaires.

par -

Les établissements de financement et les banques qui participent à la semaine du développement à Béja (8-12 novembre) ont donné, jeudi, leurs accords de principe pour le financement de 27 projets.

Le montant global nécessaire pour la réalisation de ces projets est estimé à 121 millions de dinars. Ces projets vont permettre la création de plus de mille emplois.

Parmi les projets approuvés, à cette occasion, par la Banque Nationale Agricole, trois sont liés à la fabrication et l’exportation de composants pour bateaux, l’aménagement d’un centre de collecte de lait et l’extension d’une activité industrielle, a indiqué le directeur régional de la BNA à Béja, Tahar Khedher à la correspondante TAP.

Au total, 37 projets qui nécessitant des financements ont été présentés lors de ces journées.

Sous le thème “la décentralisation et le développement régional” cette semaine, organisée en partenariat avec le programme de coopération tuniso-allemande, constitue une opportunité pour faire connaître le tissu économique local à Béja, projeter des projets de partenariat avec des investisseurs tunisiens et étrangers notamment ceux implantés dans les pays voisins, et encourager les jeunes promoteurs à œuvrer pour la promotion et le développement de leur région.

par -

Les services de la direction régionale des domaines de l’Etat et des affaires foncières à Béja ont récupéré hier un terrain domanial agricole d’une superficie de 10 hectares situé dans la région de “Zouagha”, au sud de Béja.

Ce terrain qui a été récupéré suite à l’exécution d’une décision d’évacuation émise par le gouverneur de Béja, en collaboration avec les autorités sécuritaires, a été pris en charge momentanément par la coopérative agricole “Semmen” dans l’attente de sa réhabilitation dans les plus brefs délais.

L’opération de récupération des domaines de l’Etat, qui a touché jusqu’à ce jour plus de 21.000 hectares, s’inscrit dans le cadre de la détermination du gouvernement d’union nationale à faire face à tous les dépassements enregistrés sur le domaine public.

par -

Le ministre de l’Industrie et du Commerce, Zied Laâdhari a inauguré, en marge d’une visite de travail effectuée au gouvernorat de Béja pour inspecter le déroulement de la saison de transformation des tomates à Medjez El Bab, une nouvelle unité d’emballage de sucre, relevant de la sucrerie de Béja. Cette unité réalisée moyennant 3 millions de dinars est d’une capacité de production de 60 mille tonnes par an. Elle emploie 38 personnes et entamera la commercialisation du sucre blanc emballé à partir du début septembre prochain.

Il a par ailleurs indiqué que l’exportation des produits tunisiens dont en particulier ceux des régions intérieures va connaître une évolution prochainement.

Selon le ministre, l’objectif recherché est d’améliorer la qualité et la productivité des tomates tunisiennes et d’atteindre 1500 mille tonnes de tomates emballées contre 500 mille actuellement.

Les agriculteurs de la région ont évoqué parmi les problèmes rencontrés, la pénurie d’eau pour l’irrigation des tomates ce qui peut causer une baisse de la production et de la transformation de 25% outre le manque de contrôle des activités du secteur pour dissuader la concurrence déloyale.

par -

Un incendie s’est déclaré, mercredi 2 août 2017, dans la région de Zouaoua à Jebel Lahrach à Nefza dans le gouvernorat de Béja suite à l’explosion d’une grenade, datant de la seconde guerre mondiale, rapporte Mosaïque Fm.

Les unités de la protection civile sont immédiatement intervenues pour évacuer une famille qui habitait dans cette zone et maîtriser l’incendie, indique la même source.

par -
L’avocat Majed Hadj Ali a affirmé à l’Agente TAP

Les avocats à Béja se sont rassemblés, mardi 21 mars 2017, en face du siège du gouvernorat et des services techniques de la municipalité, dans un mouvement de protestation, pour réclamer la création, au plus vite, d’une cour d’appel. Ils menacent de boycotter les audiences dans les tribunaux.
Les protestataires réclament la démission du gouverneur qui selon eux n’a rien fait pour mettre en application la décision du ministre de la Justice, Ghazi Jéribi, de créer une cour d’appel dans la région, annoncée lors de sa visite de travail à Béja, le 3 février 2017.
Pour sa part, le gouverneur, Hassine Hamdi, indique à l’agence TAP, que deux locaux appartenant à des privés, destinés à la location, ont été proposés à cet effet, en attendant la construction d’un siège du Tribunal. Le dossier a été transmis au ministère de la justice pour examen, ajoute-t-il.

par -

Des consultations auditives ont été effectuées, mercredi 8 mars 2017, au profit de 130 citoyens, à Béja, dans le cadre des journées portes ouvertes organisées, à l’Hôpital régional, à l’occasion de la Journée mondiale de l’audition (3 mars).

Trois médecins et techniciens supérieurs en ORL et audioprothèse, ainsi que de nombreux infirmiers ont été mobilisés pour pratiquer des tests de dépistage auditif, souligne dans une déclaration à l’agence TAP, Hafedh Dakhlaoui, directeur de l’hôpital.

Cette initiative a connu une forte affluence des citoyens, ainsi que d’une vingtaine d’affiliés de l’association régionale des personnes âgées, outre ceux de l’association des sourds.

par -

Plusieurs députés ont critiqué la non activation des projets de développement dans les gouvernorats du Nord-Ouest, lors de la séance plénière tenue mardi 7 mars 2017 à l’ARP et consacrée à l’examen des questions liées au développement dans les gouvernorats du Nord-Ouest (Béja, Jendouba, Siliana et le kef).
A ce titre, Fayçal Tebbini a dénoncé l’absence de volonté d’aller de l’avant en matière de discrimination positive entre les régions, soulignant la non participation des compétences du Nord-Ouest dans les gouvernements successifs.

La députée Sana Mersni a évoqué le blocage du projet de la zone industrielle à Roumani à Jendouba, en l’absence de plan directeur alors que sa création avait été décidée en 2012, étant donné que l’Agence foncière Industrielle, n’a pas reçu les avis de certains ministères concernant l’aménagement de cette zone.
Mersni a considéré que la faiblesse de l’infrastructure dans le gouvernorat de Jendouba, a négativement impacté le secteur touristique, qui traverse sa pire crise, avec un taux de fermeture des établissements hôteliers s’élevant à 90%.
La députée a également, estimé que la faiblesse du développement dans sa région, est essentiellement due à l’absence d’une vision globale en matière de développement, malgré l’adoption par l’assemblée des représentants du peuple d’une série de lois, dont les décrets d’application n’ont pas été promulgués par le gouvernement.
La députée Jihène Aouichi a, quant à elle, a appelé le ministère de l’agriculture à finaliser le code forestier, actuellement en cours de révision, et à le transmettre à l’Assemblée des représentants du peuple, pour organiser l’exploitation forestière.
Elle a, en outre, souligné la nécessité de soutenir le secteur touristique dans le gouvernorat de Jendouba, à travers notamment la reprise de l’activité de l’aéroport de Tabarka et le soutien des projets de tourisme écologique.
Le Kef
La députée Khansa Ben Harrath, a plaidé pour l’activation de la décision de créer la zone industrielle de Mahamid (gouvernorat du Kef), soulignant la nécessité de résoudre le problème foncier qui bloque ce projet.
Ben Harrath a également, fait savoir que la Société de Ciment d’Oum El Kelil a exprimé sa volonté de céder du terrain en faveur de la société “le complexe industriel” pour créer la zone en question, invitant les autorités à régler ce problème de transfert de propriété pour pouvoir activer le projet de zone industrielle.
Ben Harrath a également, souligné la nécessité de trouver des solutions pour permettre la poursuite de l’activité de la mine d’el Jérissa, qui assure plusieurs postes d’emploi et qui crée une dynamique économique dans la région.
De son coté, le député Abdelaziz Kotti a évoqué la nécessité de mettre en place un nouveau modèle de développement conformément aux dispositions de la constitution, estimant que les politiques gouvernementales n’ont pas rompu avec les anciens choix en matière de développement, ce qui explique leur échec.
Kotti a par ailleurs, affirmé que le fait de priver les gouverneurs de prérogatives exécutives n’est pas de nature à impulser le développement.

par -

Une coupure dans la distribution de l’eau potable sera enregistrée dans plusieurs régions des gouvernorats de Béja, Manouba et Siliana et ce à partir de demain, mercredi 22 février 2017, de 18h à vendredi, 24 février à 07h du matin. C’est ce qu’a annoncé la SONEDE dans un communiqué.

La perturbation concernera ainsi les régions de Bouarada, Aroussa, Boujlida relevant du gouvernorat de Siliana, Borj Amri, Mornaguia, Tborba et Battan, relevant du gouvernorat de La Manouba.

Une coupure de l’eau potable sera enregistrée à Medjez El Beb, Chaouach, Toukaber, Kriâat, Sidi Mdine, Goubellat, relevant du gouvernorat de Béja.

La coupure d’eau potable concernera également les régions de la Cité Entilaka, Menzel Habib, Bouhanech, Hafsia, Ksar Hadid, Tboltech, Chouiki et Argoub, relevant de La Manouba.

par -

Une coordination régionale d’associations pour la protection de l’environnement à Béja et Jendouba a été lancée samedi, a indiqué le coordinateur de cette initiative Slimane Ben Youssef, dans une déclaration à la Tap.
La coordination, qui regroupe 30 associations, a pour objectif de soutenir et coordonner les efforts entre la société civile et les autorités régionales pour résoudre les problèmes liés à l’environnement et élaborer des stratégies de protection de l’écosystème, a-t-il ajouté à la même source.
Ben Youssef a précisé que cette initiative s’inscrit dans le cadre d’un processus de création de coordinations dans plusieurs régions.
Douze gouvernorats se sont engagés dans ce processus qui sera couronné, fin février prochain, par le lancement d’un réseau national de coordinations régionales, a-t-il souligné.

par -

Le ministère des Domaines de l’État et des Affaires foncières a annoncé, dans un communiqué, rendu public, ce mardi 23 janvier 2017, que l’État a pu récupérer 17 hectares de terrains agricoles illégalement occupés, et ce dans la région de “Marzouka”, à la délégation de Guebollat, relavant du gouvernorat de Bèja.

Les directives de récupération ont été émises par le gouverneur de Bèja et exécutées en la présence des responsables de l’Etat ainsi que des unités de la Garde Nationale de la région, indique le même communiqué.

par -

“Les dégâts subis par les arbres et les biens forestiers au cours des dernières années constituent une agression contre la Tunisie, l’avenir de ses enfants et leur droit à un pays où il fait bon vivre”, a fait remarquer, dimanche, à Béja, le ministre des relation avec les Instances constitutionnelles la société civile et les droits de l’Homme, Mehdi Ben Gharbia, dans une déclaration à la TAP dans la région, à l’occasion de la célébration de la fête nationale de l’arbre.

Et d’ajouter que le taux d’arborisation en Tunisie qui n’est que de 15% ne correspond pas à l’appellation “Tunisie la verte”.
Les célébrations de la fête nationale de l’arbre dans le gouvernorat de Béja ont consisté, notamment en le coup d’envoi donné à la première tranche de l’arborisation des bas-côtés de l’autoroute Béja-Bousalem qui se poursuivra entre les années 2016 et 2020. Les quatre tranches concernent la plantation d’arbres sur 96 kilomètres linéaires sur les bas-côtés de cette autoroute.
Le programme d’arborisation prévu à Béja qui dispose de 9% des superficies forestières nationales a été présenté à cette occasion. Ce programme comporte pour la saison 2016-2017, la plantation de 920 ha d’arbres forestiers et pastoraux.

par -

Une réunion s’est tenue, lundi, au siège du gouvernorat de Béja pour examiner les problèmes auxquels fait face le secteur agricole dans la région.
Les participants à cette réunion, dont des représentants des structures intervenantes dans le secteur, ont soulevé les problèmes liés à l’approvisionnement en semences, le manque des eaux d’irrigation, la hausse des prix des engrais et la lenteur des mesures relatives aux dossiers de la production laitière et de la culture du tournesol dans la région.
Le commissaire régionale de l’agriculture à Béja a indiqué que le développement du secteur est fortement lié à la capacité en ressources en eau dans la région, aux quantités de semences disponibles et à l’appui aux petits agriculteurs, rappelant que les superficies programmées pour la céréaliculture durant la nouvelle saison agricole sont estimées à 139 mille ha.
Le président de l’Union régionale de l’agriculture et de la pêche à Béja a insisté sur l’importance de mener une évaluation de la saison écoulée avant d’entamer les préparatifs de la nouvelle saison, regrettant la concentration sur la production végétale au dépend de la production animale.

par -

Des jeunes de la localité El Maagoula à Béja ont exprimé, lors d’une rencontre locale organisée samedi à la maison des jeunes Ibn Khaldoun à EL maagoula dans la cadre du dialogue sociétal sur les questions de jeunesse, leurs préoccupations de la hausse du taux de chômage et de la dégradation de l’infrastructure de base dans le secteur de la santé notamment à l’hôpital régional de Béja.
Les participants à cette rencontre ont critiqué la hausse du coût des prestations sanitaires notamment pour les jeunes sans-emploi, estimant que le gouvernorat de Béja n’a pas encore bénéficié du processus de développement.
Selon Issam Ben Kram, chargé de la communication au commissariat régional de la jeunesse et des sports, le mécanisme de dialogue direct qui a été lancé à EL Maagoula à Béja-Sud, concerne le plus grand nombre des jeunes à travers 45 ateliers et tribunes de dialogue dans les différents établissements des jeunes répartis dans toutes les zones du gouvernorat durant le mois d’octobre. Il a précisé dans une déclaration à la correspondante de la TAP dans la région, que des jeunes d’El Maagoula ont revendiqué le droit à l’emploi et le droit de participer à des actions pour bâtir la Tunisie de demain.
Le processus de dialogue local direct à Béja s’inscrit dans la cadre du dialogue sociétal sur les questions de jeunesse. Il est Organisé par le ministère de la jeunesse et des sports et les comités régionaux du dialogue sociétal dont l’objectif est de mettre en place une approche participative entre les représentants de la société locale pour identifier les problèmes des jeunes et les associer à trouver des solutions et à élaborer des programmes dans le futur.

par -

Près d’une quarantaine d’entreprises économiques ont participé à la journée d’information organisée, mercredi, à Béja, sur le programme d’encadrement des entreprises du nord-ouest.
Ce programme vise à encourager les entreprises du nord-ouest à exporter vers les marchés extérieurs notamment l’Algérie. Il se poursuit sur une année moyennant un financement américain dans le cadre du soutien des chambres de commerce tunisiennes à travers l’initiative MEPI, a précisé Mongi Gharbi, directeur général de la chambre de commerce et d’industrie du nord-ouest.
Une équipe de représentants d’entreprises économiques tunisiennes sera créée et veillera à chercher les moyens d’impulser les relations commerciales entre la région du nord ouest et l’Algérie ainsi que de préparer des plans et stratégies de commercialisation des produits et marchandises sur ce pays.
Ce comité œuvrera également à identifier les opportunités d’investissement mixte, envisager des visites et des rencontres B2B entre les entrepreneurs, chercher les moyens de faciliter l’export et réduire les entraves douanières ainsi que de préparer une feuille de route pour le forum économique tuniso-algérien prévu en avril 2017 à Tabarka avec la participation d’au moins 300 entreprises économiques.
Deux présentations sur le secteur de l’exportation au nord-ouest et le programme de la chambre de commerce et d’industrie du nord-ouest pour l’encadrement des entreprises économiques ont été faites lors de cette journée d’information.

par -

Deux réunions ont été organisées, lundi, entre le gouverneur de Béja et les représentants des médias (publics et privés) dans la région en présence du bureau du syndicat national des journalistes tunisiens au nord-ouest.
Les représentants des médias ont évoqué, à cette occasion, les entraves auxquelles ils font face pour accéder à l’information, incitant les autorités régionales à œuvrer pour faciliter la mission des journalistes.
Le gouverneur de Béja Houcine Hamdi s’est engagé à mettre en place une nouvelle stratégie de communication avec les journalistes et de dynamiser le rôle de la cellule d’information dans le gouvernorat.
Ces réunions interviennent suite au boycott, samedi dernier, de la session du Conseil régional du gouvernorat par les journalistes ” en raison du manque de volonté de la part des autorités de communiquer avec le secteur, de l’occultation de l’information, de la marginalisation du service de communication du gouvernorat et de l’absence de volonté de faciliter la mission des journalistes “, avaient expliqué les protestataires dans une motion.

par -

Le ministère de l’Intérieur a annoncé dans un communiqué publié, ce lundi 19 septembre 2016, que les unités sécuritaires ont arrêté cinq individus dans la délégation de Medjez el-Bab, du gouvernorat de Béja.

Ils étaient entrain de creuser des fossés à la recherche de pièces archéologiques. Ils étaient également en possession d’équipements leur permettant de retrouver des trésors enfouis, a relevé le MI.

par -

Les enseignants suppléants à Béja ont observé, mercredi, un sit-in, dans les locaux du Commissariat régional à l’éducation où ils ont bloqué le travail, puis exécuté une marche à travers la ville, annonçant leur entrée dans une série de mouvements de protestation pour les jours à venir.
Le coordinateur régional des suppléants, Chokri Ftahlia, a souligné, dans une déclaration à l’agence TAP, que les vacataires à Béja réclamaient la discrimination positive dans leur recrutement et la mise en application de la circulaire du 21 janvier 2016 relative à l’intégration des temporaires sur trois ans, insistant sur leur détermination à poursuivre leur mouvement jusqu’à l’application des engagements du ministère.

Le meilleur des RS

Il a été ministres, de l’industrie, de la Défense nationale, de la Santé publique et surtout illustre ministre de l’Economie et des finances en...

INTERVIEW

En exclusivité sur la Radio Tunisienne Chaine Nationale (RTCN), l’ambassadeur de l’Union Européenne en Tunisie, Patrice Bergamini, est intervenu ce mercredi 6 décembre 2017...

AFRIQUE

Selon des données dévoilées par l’Unicef et rapportées par le site Africanews, au moins 400.000 enfants de moins de cinq ans dans la région...

Reseaux Sociaux