Tags Posts tagged with "BID"

BID

par -
Région de Houndé. Récolte du Coton.

La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), a signé un Accord de financement de Mourabaha de 107 millions d’euros (70 milliards de FCFA) pour financer la saison de cotonnière 2017-2018 du Burkina Faso, avec SOFITEX (la société cotonnière nationale) en tant qu’Agence d’exécution.

Cette transaction s’inscrit dans la lignée du nouvel Accord-cadre de 450 million de dollars signé en mai 2017 avec le Gouvernement du Burkina Faso pour les 3 prochaines années.

L’Accord de financement de Mourabaha, d’un montant de 107 millions d’euros, a été signé par M. Hani Salem Sonbol, Directeur Général de l’ITFC, et M. Wilfried Yameogo, Directeur Général de SOFITEX (représentant le Ministre de l’Économie, des Finances et du Développement du Burkina Faso).

Soulignant l’importance de ces accords en termes de soutien aux activités de financement du commerce au Burkina Faso, M. Hani Salem Sonbol a déclaré que : « Le soutien de l’ITFC au secteur du coton au Burkina Faso s’inscrit dans la stratégie de priorisation de son financement, ciblant les secteurs clés qui stimulent la croissance économique et la génération de revenus pour les populations des pays membres. »

Il a également expliqué que l’opération proposée visait à consolider le programme de financement de l’ITFC en faveur du Burkina Faso, en tirant parti de la capacité de l’ITFC à mobiliser des ressources sur le marché tout en se positionnant comme la « Banque du coton ouest-africain ».

Cet accord de financement soutiendra l’achat de coton graine auprès des agriculteurs et des coopératives. Il aura également un impact positif sur les revenus des agriculteurs et améliorera leurs conditions de vie.

Le Burkina Faso a bénéficié de plus de 925 millions de dollars de financement depuis la création de l’ITFC en 2008.

par -

Les interventions de la Banque islamique de développement (BID) en Tunisie ont mobilisé une enveloppe de 3 milliards de dollars, dont 898 millions de dollars consacrés à l’exécution de 13 projets, a affirmé le directeur du département de renforcement des capacités de la banque, Zaher Rebai.
Intervenant, lors de la 2ème réunion de coordination entre les agences de coopération technique des pays membres de la BID, tenue, mardi à Gammarth (banlieue nord de Tunis), il a indiqué que ces projets concernent les secteurs de l’énergie, l’agriculture, l’assainissement et l’appui au commerce.
Pour le responsable, la Tunisie, un membre fondateur de la BID depuis sa création en 1974, est l’un des principaux pays bénéficiaires des interventions de la banque en matière de développement des capacités, notamment, à travers l’Agence tunisienne de coopération technique (ATCT).
Il a évoqué la volonté de la BID d’appuyer l’ATCT en vue de mettre en place un plan stratégique visant à changer le modèle de coopération technique.
L’objectif est de passer d’un modèle d’exportation des compétences tunisiennes à l’étranger vers la mise en place d’une diplomatie économique active permettant d’ouvrir de nouvelles opportunités et d’accéder à des nouveaux marchés, a-t-il encore fait savoir.
Le responsable a, en outre, annoncé que la BID et la Tunisie sont en phase de négociation en vue d’élaborer un plan stratégique sur la période 2018/2020. Ce plan sera annoncé au cours de la réunion annuelle du groupe de la BID qui se tiendra en avril prochain à Tunis sur le thème ” partenariat pour un développement durable “.
Pour sa part, Zied Ladhari ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, a indiqué que l’appui financier ne peut à lui seul garantir le développement. Pour le ministre, le financement doit être accompagné d’un suivi au niveau des compétences, outre le renforcement des ressources humaines.

par -

Des responsables gouvernementaux, des représentants de 20 pays membres de la BID (Banque Islamique de Développement) et de 20 structures, organisations internationales et institutions internationales et régionales de financement participeront, mardi, à la 2ème réunion de coordination sur “le développement de la coopération entre les agences de coopération internationale et technique des pays membres de la BID“.
Cette conférence sera inaugurée par le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale Zied Laadhari, avec la participation d’experts et spécialistes dans le domaine de la coopération internationale.
Les agences de coopération internationale et technique, comme la GIZ (agence de coopération allemande), la JICA (agence de coopération japonaise), l’USAID (agence Américaine pour le Développement International), outre les organisations non gouvernementales, représentent un mécanisme d’appui technique et financier aux projets et programmes réalisés en Tunisie.

par -

La Société Internationale Islamique de Financement du Commerce (ITFC), membre du Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID), a signé un Accord de Financement de 45 millions de dollars américains avec le Gouvernement de la République de Gambie, accord signé par SEM. Amadou Sanneh, Ministre des Finances et des Affaires Economiques de la Gambie (et M. Hani Salem Sonbol, Directeur Général de ‘ITFC.

La cérémonie de signature s’est déroulée en marge de la réunion annuelle du groupe de la Banque mondiale et du FMI qui s’est tenue à Washington DC le 14 octobre 2017 en présence de SEM. Bandar Hajjar, Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement.

M. Hani Salem Sonbol, a déclaré à propos de la signature de cet accord: « Cet accord vise à soutenir l’importation de produits pétroliers et soutenir ainsi l’approvisionnement en énergie du pays et ce, pour tous les utilisateurs finaux (ménages, entreprises, etc.). Le secteur de l’énergie est en effet un moteur important pour les activités économiques et soutient d’autres secteurs-clés telles que l’industrie, l’agriculture et les services. »

Ce financement s’inscrit dans le cadre de l’accord-cadre de coopération signé en mai 2017 avec la République de Gambie en marge de la 42ème réunion annuelle du Groupe de la Banque Islamique de Développement à Djeddah (Arabie Saoudite) d’un montant total de 210 millions de dollars US sur trois ans pour soutenir ses secteurs stratégiques.

par -

Les réunions annuelles de la Banque Mondiale (BM) et du Fonds Monétaire international (FMI) ont eu lieu du 11 au 15 octobre 2017 à Washington, aux États-Unis. A pris part à cette réunion Zied Laâdhari, le ministre du Développement, de l’Investissement et de la Coopération internationale, en la présence de l’Ambassadeur de Tunisie à Washington. Laâdhari s’est entretenu avec le secrétaire d’Etat adjoint au Trésor des USA, M. Eric Meyer, le secrétaire d’État adjoint du ministre du Commerce américain, Stemard JOHNS, la directrice adjointe de la JICA, Chie MIYAMADA, le directeur exécutif de l’agence internationale du développement américain (USAID), Mark GREEN, la Vice-présidente par intérim chargée du suivi des programmes, Kyeh Kim, et un nombre du conseil américain des affaires.

Le ministre a eu également des rencontres avec des responsables de la Banque islamique du développement (BID), de la Banque Internationale pour le Moyen-Orient et l’Afrique du Nord ainsi que de la Banque européenne pour la reconstruction et le développement (BERD). Les émissaires de ces institutions financières et établissements de crédit ont réaffirmé, lors de ces rencontres, leur engagement à soutenir la Tunisie et l’accompagner pour réaliser ses objectifs de croissance et de développement.

En marge de ces rencontres, Laâdhari a signé avec Marie Françoise Marie-Nelly, directrice du département Maghreb et Malte à la Banque Mondiale, un accord de financement de 52,7 Millions d’euros. Il s’agit d’un crédit remboursable sur 30 ans à un taux d’intérêt de 1% avec 5 années de grâce. Ce crédit sera consacré à un projet d’intégration économique au profit des jeunes des régions défavorisées dans l’objectif de soutenir leurs initiatives privées. Il va concerner, dans une première étape, les gouvernorats de Jendouba, Kasserine, Kairouan, Siliana et Manouba et dans une deuxième phase Kebili et Sfax.

Le ministre de la Coopération internationale a également signé deux autres accords de financement avec le président du groupe de la BID. La première convention est d’une valeur de 57 Millions d’euros, remboursables sur 20 ans à un taux d’intérêt de 2% et avec 5 années de grâce ; alors que l’autre est sans intérêt et porte sur 15 millions d’euros.

Ces crédits seront alloués à l’achèvement du projet de construction de deux barrages dont l’un à Saida, au Cap Bon et l’autre à El Kalaâ Kebira ainsi qu’à la construction des réseaux pour le transport d’eau. Il s’agit d’un projet destiné à couvrir le déficit de l’eau et pour répondre entre autres aux besoins du Grand-Tunis, du Sahel, du Cap-Bon et de Sfax, jusqu’en 2030.

par -

La Tunisie abritera les travaux des réunions annuelles du groupe de la Banque Islamique de développement (BID) qui se tiendront, au cours du mois d’avril 2018, avec la participation de près de 1000 invités de tous les pays islamiques.
Des représentants d’institutions financières régionales et internationales participeront à cet événement, outre 56 ministres de l’économie, des finances et de la coopération internationale en tant que gouverneurs représentant leurs pays respectifs au sein de la BID.
L’avancement des préparatifs, notamment aux niveaux organisationnel et logistique pour garantir la réussite de cette réunion, a été au centre d’un entretien tenu, mardi, entre le ministre du développement, de l’investissement et de la coopération internationale, Zied Ladhaari et le secrétaire général de la BID, Ghassen El-Baba, qui effectue actuellement une visite en Tunisie.

Dans un communiqué, le ministère souligne que les réunions annuelles de la BID constituent pour la Tunisie une opportunité pour mieux faire connaitre ses capacités et les incitations à l’investissement, outre les changements que connait le pays au cours de ces dernières années.
Le responsable a, dans ce cadre, exprimé la volonté de son institution de poursuivre son appui à la Tunisie pour la concrétisation de ses programmes et projets de développement. El-Baba a, par ailleurs, exprimé sa satisfaction de l’avancement des préparatifs d’ordre organisationnel.
Laadhari a, pour sa part, réaffirmé la volonté de la Tunisie de garantir tous les attributs pour la réussite de ces réunions importantes. Il a, en outre, rappelé que l’équipe de travail mise en place (ministère et les structures y afférentes), se réunit régulièrement pour assurer le suivi d’avancement des préparatifs, en coordination avec leurs homologues de la BID.

par -

Le Groupe de la Banque Islamique de Développement (BID) accordera à la Tunisie 1,5 Milliard de Dollars (3,7 Milliards de Dinars) dans le cadre de la nouvelle stratégie 2018/2020, afin de financer des projets de développement.
Ce financement sera sous forme de crédits avec facilité de paiement et de dons avec un taux qui ne dépasse pas 5%, a fait savoir à l’Agence TAP, le directeur du département des programmes des pays de la région relevant de la BID, Ahmed Salah Hariri.
Il a ajouté, au cours d’un atelier consacré à l’élaboration du document de partenariat stratégique entre la BID et la Tunisie (2018/2020), organisé, mardi, à Tunis, que la nouvelle stratégie de la banque sera basée sur le renforcement de l’intégration sociale, le développement global, la contribution au développement de l’infrastructure, l’appui au secteur privé et l’attraction des investisseurs des pays membres.
Le responsable a précisé que l’élaboration de ce document aura lieu après les négociations devant se tenir avec les ministères, les entreprises nationales, les représentants du secteur privé, la société civile et certaines organisations en Tunisie.
Hariri a souligné que la banque œuvre au développement de l’exportation des produits tunisiens, qui existent déjà sur 57 marchés, vers plusieurs autres pays, outre le renforcement des compétences des exportateurs dans les domaines du financement, de la commercialisation et de la création d’emplois au profit des jeunes.

par -

En marge de sa participation aux travaux des Assemblés Annuelles des Fonds arabes qui se déroulent à Manama, capitale du Bahreïn, Yassine Brahim, ministre du Développement de l’investissement et de la Coopération Internationale à procédé hier mardi 5 Avril, avec Ahmed Mohamed Ali ,Président du Groupe de la Banque Islamique de Développement à la signature d’une convention de financement pour le projet de développement agricole intégré dans les délégations de Hancha, Menzel Chaker et Bir Ali Ben Khlifa au gouvernorat de Sfax, indique un communiqué.

Le montant de ce financement est de 24,5 millions d’Euros, soit l’équivalent de 56 millions de dinars.

Le projet vise à améliorer les conditions de travail des agriculteurs dans les régions mentionnées, notamment les jeunes, les femmes et les jeunes demandeurs d’emploi, et ce à travers l’amélioration de la production et la productivité du secteur et la facilité de l’accès au micro financement.

Yassine Brahim a eu  des rencontres et des réunions avec les premiers responsables des fonds, présents, ainsi que ses homologues des pays arabes.

Ces rencontres ont fourni l’opportunité d’examiner les voies et moyens susceptibles de promouvoir la coopération entre la Tunisie et ces institutions ainsi que le développement des échanges économiques au niveau bilatéral.

Le meilleur des RS

Nafaa Ennaifer, DG d'un groupe privé opérant dans le secteur du textile-habillement, n'en est plus à son premier "coup de gueule". Il en pousse...

INTERVIEW

Syndicaliste, de père en fils, le ministre tunisien de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, détruit le mythe de l’abondance pétrolière, s’adresse aux...

AFRIQUE

L’Agence Américaine pour le Développement International (USAID) a le plaisir d’annoncer la signature d’un nouvel accord de partenariat avec l’entreprise Entrepreneurial Solutions Partners (ESP)...

Reseaux Sociaux

SPORT