AccueilAfriqueL'ITFC va injecter 3,6 milliards $ dans les PME ouest-africaines

L’ITFC va injecter 3,6 milliards $ dans les PME ouest-africaines

La Société internationale islamique de financement du commerce (ITFC), une branche de la Banque islamique de développement (BID), veut jouer les premiers rôles en Afrique subsaharienne. A l’occasion du forum « Rebranding Africa« , du 4 au 7 octobre 2018 à Ouagadougou, à l’initiative de  Thierry Hot, l’institution a dévoilé son plan intitulé PME Afrique de l’Ouest, et mis sur la table 3,6 milliards de dollars (3,1 milliards d’euros) pour le financer.

Le but de ce dispositif : Un meilleur usage des outils de financement du commerce que proposent aux PME les banques ouest-africaines. Le pays pilote de ce programme sera le Sénégal, puis il sera déployé au Bénin, en Côte d’Ivoire, en Guinée-Bissau, au Mali, au Niger et au Togo, rapporte Jeune Afrique. Il est prévu de renforcer l’arsenal des institutions financières partenaires et des PME, et également d’appuyer le processus d’obtention des prêts. Parmi les banques qui ont été choisies pour intégrer le mécanisme il y a la panafricaine Ecobank, Attijariwafa bank et Groupe Banque populaire (des groupes marocains) ainsi que l’institution multilatérale Afreximbank. Au Burkina Faso, c’est le groupe Coris Bank International, créé par un fils du pays, Idrissa Nassa, qui a été coopté pour appliquer ce programme. «Nous avons bénéficié d’une ligne de crédit d’un montant de 18 millions de dollars de la part de Société internationale islamique de financement commerce (ITFC). Ces ressources vont permettre à notre banque de solder à l’avance les importations d’opérateurs économiques locaux. Le prêt sera ensuite remboursé par ces derniers», confie Diakarya Ouattara, patron de Coris Bank International.

A noter que depuis sa naissance, en 2008, l’ITFC a décaissé près de 4 milliards de dollars (3,5 milliards d’euros) pour accompagner le développement du commerce en Afrique subsaharienne. En 2017, elle a débloqué 826 millions de dollars (718,4 millions d’euros) pour booster l’agriculture et l’énergie notamment. «Notre stratégie est de parvenir à atteindre le milliard de dollars d’approbation de financements annuels d’ici à la fin de 2019, et donc devenir un financier commercial de choix dans la région. Nous sommes donc en bonne voie pour atteindre nos objectifs pour l’Afrique», a confié Hani Salem Sonbol, à la tête d’ITFC.

- Publicité-

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

108,654FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
5,006SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -