Tags Posts tagged with "CEMAC"

CEMAC

par -

Ratifié en 2013, le traité sur la libre-circulation des personnes dans la zone Cémac (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale) a été rendu effectif il y a à peine un mois, après des années d’hésitations et d’atermoiements, à cause notamment de la crainte de la Guinée équatoriale et du Gabon d’être envahis par les ressortissants des pays voisins, moins gâtés par la nature. A cela s’ajoute le cauchemar de l’insécurité, laquelle pourrait essaimer maintenant que le visa a été aboli dans la communauté. “Oui à la libre circulation des personnes et oui à la sécurité également”, a déclaré Ali Bongo Ondimba, le chef de l’Etat gabonais, ce week-end lors d’une visite en Guinée équatoriale. Il appelle de ses voeux une “intégration sécurisée”. Des voeux pieux ?

Le président gabonais argue qu’il est un “fervent supporter” de l’intégration africaine, mais il martèle le fait que les initiatives prises dans ce sens ne doivent pas mettre “en danger et en péril la stabilité de [leurs] pays”, indique un communiqué de la présidence gabonaise au terme du voyage en Guinée.

Il est vrai que depuis le déclenchement des incursions meurtrières de la secte islamiste Boko Haram, notamment au Cameroun et au Tchad, la sécurité est devenue une obsession pour les présidents de la région. Ils sont même allés jusqu’à recourir aux services d’Interpol pour détecter les mouvements suspects lors du sommet d’octobre 2017. Le conflit centrafricain, avec sa pléthore de milices, est également un motif d’inquiétude…

par -

La libre circulation des personnes dans la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (CEMAC) va enfin devenir une réalité. Du moins c’est ce que stipule le document signé dernièrement par tous les Etats membres, un accord qui est sur la table depuis 2013, après d’âpres discussions, mais qui était ostensiblement boudé par les nations de la CEMAC. Cette dernière “a pris” mardi 31 octobre 2017 des engagements des Etats-membres, rapporte BBC Afrique. Donc, sur le papier, la CEMAC se met au niveau de sa consoeur de l’Ouest, la CEDEAO (Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest), qui elle est sur l’affaire depuis l’Accord de 1979, même s’il y a encore de gros ratés et des entraves aux frontières pour les biens et personnes…

A noter que les chefs d’Etat de la CEMAC, qui étaient à N’Djamena, au Tchad, pour les besoins du sommet extraordinaire, ont également convenu d’autoriser la Banque de développement des Etats d’Afrique centrale (Bdeac) à décaisser 1,7 milliards de francs CFA pour renforcer la dynamique de la libre circulation.

Ce dossier est débattu en Afrique centrale depuis 1972, l’organisation qui a précédé la CEMAC avait décrété la libre circulation des personnes, mais cela n’a jamais été effectif. En 2000, quand la CEMAC a été mise sur pied, l’idée d’un “passeport CEMAC” avait germé, là aussi sans suite. Depuis pas un sommet de la Communauté sans que cette question ne chauffe les esprits et ne suscite moult conjectures. En fait ce sont surtout la Guinée équatoriale et le Gabon, dont les sous-sols regorgent de pétrole, qui bloquaient toute avancée craignant une invasion massive par les citoyens des pays voisins moins nantis…

Enfin signalons que le marché commun des pays de la CEMAC (Cameroun, Centrafrique, Congo-Brazzaville, Gabon, Guinée Equatoriale, Tchad), qui partagent la même monnaie, le franc CFA, la même que la CEDEAO, pèse 30 millions de consommateurs…

par -

Crise économique oblige, les pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (CEMAC) ont décidé de passer à la thérapie de choc en s’administrant un “ajustement structurel” corsé. Ces pays, qui ont la particularité de dépendre fortement des recettes du pétrole, qui pèse jusqu’à 80% dans les exportations, se sont réunis hier vendredi 24 décembre 2016 à Yaoundé, au Cameroun, pour ausculter leurs économies malades et s’accorder sur des remèdes. Les présidents Denis Sassou Nguesso (Congo-Brazzaville), Ali Bongo Ondimba (Gabon), Teodoro Obiang Nguema Mbasogo (Guinée équatoriale), Faustin Archange Touadéra (République centrafricaine, RCA), Idriss Déby Itno (Tchad) ainsi que le président du pays hôte, Paul Biya, ont participé à ce sommet extraordinaire du sauvetage.
La directrice générale du Fonds monétaire international (FMI), Christine Lagarde et le ministre français de l’Economie et des Finances, Michel Sapin, ont également fait le déplacement.

Il est vrai qu’il y avait urgence pour ces pays lesquels, à part le RCA et le Cameroun, paient le prix fort de leur addiction aux recettes très confortables de l’or noir. Il a fallu quatre heures de pourparlers, à huis clos, pour faire le tour des nombreux problèmes de ces économies en récession. Au total 21 résolutions ont été prises. Reste maintenant à voir ces messieurs à l’oeuvre pour les appliquer, le plus dur en fait. En tout cas d’après le document final, lu par le ministre camerounais des Finances, Alamine Ousmane Mey, cet ajustement prendra la forme d’une “politique budgétaire adéquate, une politique monétaire appropriée et une coopération internationale”, des orientations destinées à “inverser durablement les tendances négatives des économies de la sous-région”.

FOCUS 🔍

Italcar, concessionnaire et distributeur exclusif de plusieurs marques de voitures et de camions en Tunisie (Fiat, Alfa Romeo, Lancia, Fiat Professional, Iveco et Jeep), a...

Le meilleur des RS

On l’attendait dans un communiqué officiel, publié par voie de presse, elle préfère les réseaux sociaux pour s’exprimer sur la crise qui secoue Nidaa...

INTERVIEW

Le PDG de la Caisse nationale d'assurance-maladie (CNAM), Béchir Irmani a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Au cours du récent webinaire sur le financement de l’industrialisation en Afrique centrale organisé par le Bureau sous-régional pour l’Afrique centrale de la Commission...

Reseaux Sociaux

SPORT

Programme de la première journée de la ligue 2 du football professionnel, qui sera disputée samedi 22 et dimanche 23 septembre courant à partir...