Tags Posts tagged with "charges"

charges

par -

Le produit net bancaire de la BANQUE DE L’HABITAT (BH) a augmenté de 77 MD (+25%) pour s’élever à 384,1 MD. Cette croissance provient essentiellement, de la hausse de la marge sur intérêt (+22,2%), de la marge sur commission (+17,3%) et des revenus du portefeuille titres commercial et d’investissement (+34,9%). Les dépôts de la clientèle affichent un accroissement 14,3% par rapport à 2016 pour atteindre un encours de 5,93 milliards de dinars, provenant essentiellement de la hausse des dépôts à vue (+32,4%), des dépôts de l’épargne (+9,1%) et des dépôts à échéance (+7,5%).
Quant à l’encours des créances sur la clientèle, il a augmenté de 23,11% totalisant 7,72 milliards de dinars contre 6,27 milliards fin 2016. Les indicateurs d’activité de la banque arrêtés à fin décembre dernier font ressortir également un accroissement des emprunts et ressources spéciales de 20% provenant principalement, de l’émission d’un emprunt obligataire subordonné 2017 pour un montant de 70 MD et l’émission d’un emprunt BAD pour un montant de 180 MD. Par ailleurs, les charges opératoires ont augmenté de 10,4% sur un an provenant principalement de l’augmentation des salaires (+11%) et des charges générales d’exploitation (+7,3%).

par -

L’UBCI a vu son produit net bancaire (PNB) progresser de 19,15% par rapport à l’année précédente pour s’établir à 202 millions de dinars (MD). L’encours des crédits à la clientèle (net de provisions et d’agios réservés) a enregistré en 2017 une hausse de 7,6% pour atteindre 2,757 milliards de dinars. Dopé par les dépôts à vue, en hausse de 18%, le total dépôts de la clientèle affiche une progression de 8,9% par rapport à 2016, avec un encours de 2,449 milliards de dinars.
Les charges opératoires ont augmenté de 11,25% et ce suite à l’accroissement des frais de personnel de 7,4% et des charges d’exploitation de 25,1% (qui intègrent 4,5 MD d’élément exceptionnel non récurrent). Hors cet élément exceptionnel, la progression des charges d’exploitation serait de 10,33%. Par ailleurs, le coefficient d’exploitation de la banque s’est amélioré au niveau de 64,8% fin 2017, contre 69,4% une année auparavant.

par -

La Banque nationale agricole (BNA) affiche une croissance à deux chiffres de son activité et conserve des attraits cette année aux yeux des investisseurs. L’encours des créances sur la clientèle a atteint 8,6 milliards de dinars à fin décembre dernier contre 7,3 milliards à la même date en 2016, enregistrant ainsi une augmentation de 16,9%. De même, les dépôts de la clientèle ont enregistré, entre décembre 2016 et décembre 2017, une augmentation de 550 millions de dinars, soit un taux d’accroissement de 7,8%. Les produits d’exploitation bancaire ont atteint 817 millions de dinars contre 675 millions l’année précédente, enregistrant une augmentation de 21,1%. Les charges d’exploitation bancaire ont, par la même, enregistré une hausse de 75 millions de dinars, en passant de 296 millions de dinars à 371 millions en 2017, soit un taux de progression de 25,4%. A cet effet, le produit net bancaire (PNB) s’est établi à 446 millions de dinars contre 379 millions en 2016, enregistrant ainsi une augmentation de 17,8%.

par -

Les états financiers consolidés intermédiaires du groupe UADH, arrêtés au 30 juin 2017, font apparaître un résultat d’exploitation de 6,4MTND, en hausse de 4% par rapport au premier semestre 2016. Les charges financières nettes se sont élevées à 16,7 MTND, avec des pertes de change à hauteur de 8,8 MTND. Le groupe a terminé les six premiers mois de 2017 avec un résultat net déficitaire de -6,1 MTND contre -0,688 à fin juin 2016.

par -

Les indicateurs d’activité trimestriels arrêtés au 30 septembre 2017 font apparaitre un chiffre d’affaires en quasi-stagnation (+0,4%) par rapport aux neuf premiers mois de 2016, pour s’établir à 34 millions de dinars.
Le chiffre d’affaires local a atteint 33,9 millions de dinars (+0,4%), tandis que la valeur des exportations s’élève à seulement 71 mille dinars (+0,2%). Les charges d’exploitations, hors dotations aux amortissements et aux provisions, affichent à fin septembre une baisse de 3,9% en glissement annuel, ce qui a permis de dégager un EBITDA de 4,18 millions de dinars à fin septembre 2017, soit une augmentation de 48% par rapport à 2016.

par -

Le résultat net bénéficiaire de la société TPR (Tunisie Profilés Aluminium) a atteint, au 30 juin 2017, 8,183 MD contre 7,885 MD à la même période en 2016, soit une croissance de 3,8%. Le total des revenus au premier semestre 2017 s’élève à 58,2 MD contre 52,2 MD une année auparavant, soit une augmentation de 11,4%.
Quant aux charges d’exploitation, elles sont passées de 43,3 MD à 49,8 MD entre juin 2016 et juin 2017, enregistrant ainsi une hausse de 14,9%. Le résultat d’exploitation de la période ressort en effet en baisse de 5,7% pour s’établir à 8,4 MD contre 8,9 millions à fin juin 2016.

par -

Le secteur des assurances, l’un des éléments clés de l’économie tunisienne, ne répond pas encore convenablement aux attentes de financements des acteurs économiques, et ce malgré le potentiel énorme dont il dispose. C’est à partir de ce constat là que plusieurs experts financiers ont déjà appelé au renforcement du rôle des compagnies d’assurances dans la bourse de Tunis, et ce dans l’objectif de garantir une meilleure contribution à l’économie nationale. “Le secteur des assurances s’est caractérisé par une évolution positive des indicateurs en 2016 par rapport à 2015. Avec un PER 2016 de 11,8 en-dessous du PER marché, ce secteur peut présenter des opportunités d’investissement, sachant qu’il offre des  rendements en dividende au-dessus de 3%”. C’est ce qui ressort d’une analyse faite par l’intermédiaire en bourse BH Invest.

Côté chiffres, les primes émises du secteur coté ont atteint 643,003 MD en 2016, soit une progression de 7,93% par rapport à 2015. Avec 51,48% de primes encaissées, Star accapare en 2016 la part de marché la plus élevée, suivie par Astree, qui a réalisé 20,28% du chiffre d’affaires du secteur.
Deux compagnies ont vu leurs parts de marché augmenter, à savoir Assurances Salim et  Tunis Re, respectivement avec +99 points de base et 5 points de base par rapport à 2015.

Comme d’habitude, la branche «Non Vie» accapare la part la plus élevée avec plus que 87% des primes émises du secteur coté en 2016. STAR est leader sur cette branche avec un volume de 318 MD, soit 57% du chiffre d’affaires du secteur coté en 2016. La branche «Vie»  accapare seulement 11,6% des primes émises du secteur coté, soit une amélioration de 192 points de base par rapport à 2015. Assurances Salim est leader sur cette branche avec un volume de 28,08 MD, soit 37,5% du chiffre d’affaires du secteur coté en 2016.

La branche «Retakaful» reste toutefois relativement faible par rapport aux autres branches et elle est assurée exclusivement par Tunis Re.

S’agissant des primes cédées, elles ont atteint 125,142 MD en 2016, soit une diminution de 15% par rapport à 2015. Avec 34,4%  des primes cédées, Tunis RE accapare en 2016 la part  de marché la plus élevée, suivie par Star avec 28%  des cessions. Une seule société a vu sa part de marché dans la cession des primes  diminuer à  savoir Astree avec 936 points  de  base par rapport à 2015.

La branche «Non Vie» accapare plus de 85,3% des primes cédées du secteur coté en 2016. Par nature d’activité, Tunis Re a réalisé un volume cédé de 41,4 MD, soit 38,8 % des cessions du secteur coté en 2016. Les 15% restants des primes cédées concernent  globalement la branche vie et sont réalisées  presque en totalité par Assurances Salim avec un volume de 16,3 MD, soit 96,8% des ventes du secteur coté en 2016.

Les commissions payées par le secteur coté totalisent 64,7MD en 2016, soit une augmentation de 13,6% par rapport 2015.

Les sinistres du secteur coté ont atteint 140,3 MD en 2016, soit une diminution de 19,4% par rapport à 2015.
Avec 60,6% des  sinistres en charge, STAR accapare en 2016 la part de marché la plus   élevée, suivie par Astree, qui a indemnisé 19,8 % des sinistres payés par le secteur. Astree est la seule société qui a vu son volume de remboursement diminuer de 38,9% de ses  charges de  sinistres en 2016 par rapport à 2015. La branche  «Non Vie»  accapare  plus   que 94% des charges de sinistres du secteur coté en 2016. Star a subi un volume de charges de 213,2 MD, soit 63,5% des sinistres du secteur coté en 2016.
La branche «Vie» accapare 5,1% des charges de sinistres du secteur coté. Assurances Salim a supporté un volume de 7,6 MD, soit 41,5% des sinistres du secteur coté en 2016.

Les produits financiers du secteur coté totalisent 92,7 MD en 2016, soit une augmentation de 10% par rapport 2015. Le secteur coté a connu en 2016 une amélioration de son ratio  S/P (1) passant d’un taux de sinistralité de 59,4% à 55,4%. L’activité en 2016 est qualifiée plus rentable. Cependant, le calcul de ce ratio, qui permet d’apprécier l’efficacité technique d’un assureur, montre que cette baisse au niveau du secteur est due à la chute significative  de ce ratio de la société Astree. Tous les autres assureurs ont connu une augmentation de leurs taux de sinistralité.

BH Invest

par -
La société Cellecom

Les états financiers intermédiaires (6 premiers mois 2016) font ressortir des capitaux propres positifs de 14 159 202 dinars, y compris le résultat déficitaire de la période s’élevant à 618 494 dinars. Les revenus de l’entreprise ont drastiquement baissé, à 14,9 MDT pour les 6 mois 2016 contre 24 MDT pour la même période de l’exercice 2015, une année qui s’était terminée avec plus de 55 MDT de revenus. Un chiffre difficile à atteindre cette année au vu du résultat des 6 premiers mois de l’exercice 2016. Un total revenu aussi, miné par les charges d’exploitation dont le montant dépassait à fin juin  2016, le total des produits d’exploitation.

CellCom, entreprise dirigée par Mohamed Ben Rhouma, termine ainsi ces six premiers mois déficitaire de 0,684 MDT contre un honorable petit bénéfice de 1,7 MDT. Cette période s’était aussi terminée avec une trésorerie négative de plus de 4,4 MDT, en hausse par rapport à la fin de tout l’exercice précédent. A la fin des 6 mois 2016 aussi, les concours bancaires de CellCom totalisaient 8 MDT contre 7,2 MDT une année auparavant  et en hausse de plus de 4 MDT par rapport à la fin de l’exercice 2015.

On rappelle que le rapport des CC de l’entreprise (Commissaires aux comptes) avait terminé avec une note disant que  «la société a reçu, le 27 décembre 2012, une notification des résultats de la vérification approfondie de sa situation fiscale au titre de la période allant du 1er janvier 2009 au 31 décembre 2011. Les impôts réclamés par l’administration fiscale s’élèvent à un total de 494.249 dinars tunisiens en principal et pénalités de retard. Cette notification a fait l’objet d’une réponse motivée par la société «CELLCOM SA» rejetant les principaux chefs de redressement. La société a néanmoins admis le redressement pour certains points et une provision au titre d’un complément d’impôts à payer à ce titre est constatée, au 30 juin 2016, pour un montant de 114.340 dinars tunisiens. Le 26 octobre 2015, une notification de taxation d’office a été communiquée à la société, réclamant un complément d’impôts et taxes de 375.547 dinars tunisiens dont 95.215 dinars tunisiens de pénalités de retard. Actuellement, l’affaire est devant le tribunal de première instance de Tunis et l’incidence finale de ce redressement sur les états financiers intermédiaires arrêtés au 30 juin 2016 ne peut être appréciée ».

par -

Le groupe ASSAD affiche 37,5 MD de revenus au premier semestre 2016, enregistrant ainsi une baisse de 3% en comparaison avec les six premiers mois de l’année dernière.

Le résultat d’exploitation a enregistré une hausse de 21,86% sur la même période, passant de 1,697 à 2 MD.

Les charges financières nettes ont reculé de 3,6 à 0,688 MD, grâce à des gains de changes totalisant 2,6 MD contre 0,741 MD à fin juin 2015.

Ainsi le résultat net part du groupe au 30 juin 2016 a atteint 1,127 MD contre un déficit consolidé de 1,982 MD un an plus tôt.

Les capitaux propres présentent un solde de 41.183.529  DT au 30 juin 2016 contre un solde de 40.188.735 DT au 31 décembre 2015

Les emprunts présentent un solde de 35.066.514 DT au 30 juin 2016 contre un solde de 36.795.211  DT au 31 décembre 2015.

Le meilleur des RS

«A nos amis du MI», «Hier à la radio, j’ai entendu un grand ponte du ministère de l’Intérieur (MI), Khélifa Chibani, nous expliquer que désormais,...

INTERVIEW

Elyes Jouini est une tête bien connue en Tunisie. C’est un mathématicien, universitaire franco-tunisien membre de l'Institut universitaire de France et Prix du meilleur jeune économiste de...

AFRIQUE

L'armée égyptienne a accusé mardi le général à la retraite Sami Anan d'avoir annoncé sa candidature à l'élection présidentielle illégalement, affirmant qu'il avait commis...

Reseaux Sociaux

SPORT

Hamdi Nagguez, le défenseur de l’Etoile sportive du Sahel, a achevé son transfert à Zamalek, mettant fin aux spéculations entourant son recrutement par le...