AccueilLa UNELes mauvais indicateurs de Tunisair : Moins de passagers, plus de salaires...

Les mauvais indicateurs de Tunisair : Moins de passagers, plus de salaires et autres dépenses

Nombre de passagers transportés en baisse en cette période de l’année, au 2ème trimestre 2019 où il était de 864.746 par rapport au 2ème trimestre où il était de 927.166. La baisse est aussi visible en comparaison par semestre. 1,646 millions pour 2019, contre 1,702 millions de passagers en 2019. Sa part de marché aussi est tombée de 34,6 % à 33,8 %. Pour tout le 1er semestre, la PDM passait de 39 % à 36,9 % et les prévisions tablent sur une nouvelle baisse à une PDM de 36,4 %.

- Publicité-

La recette moyenne par passager, en vol régulier, étant en hausse de 42 DT, et son taux de remplissage passant de 72,6 à 74,1 %, les revenus du transport de la compagnie ont aussi haussé, passant de 353 MDT à 363,3 MDT à la fin du 2ème trimestre 2019.

Deux autres chiffres inquiètent dans cet état des lieux trimestriel de Tunisair. D’abord celui des effectifs qui ont augmenté, passant de 3.684 au 2er trimestre 2018 à 3.746 employés une année plus tard, à la fin du 2ème trimestre 2019. Une hausse de 62 nouveaux employés, alors que la compagnie préparait, dit-elle, un plan social de plusieurs centaines de sorties. Du coup, les charges salariales de Tunisair passaient à 51,539 MDT. Pour tout le 1er semestre 2019, la compagnie aura endossé presque 9 MDT de plus en salaires, ce qui ne va pas arranger sa situation financière.

Il y a ensuite ce chiffre de la ponctualité de la flotte, qui n’arrête pas de se dégrader, malgré une hausse par rapport à la fin du 1er trimestre. Plaie endémique de Tunisair et cause principale de la désertion de grand nombre de ses clients, le taux de ponctualité de la flotte de Tunisair, qui était de 45 % à la fin du 2ème trimestre de 2018, basculait à 41,8 % à la fin du 2ème trimestre 2019. Le nombre d’avions en exploitation n’a pourtant pas bougé d’une période à l’autre, figé à 28, dont 7 en leasing !

Le tableau de bord trimestriel morose de Tunisair ne s’arrange pas avec la hausse de ses dépenses, malgré une stabilisation, d’un 2ème trimestre à l’autre, des dépenses en carburant à 105 MDT. Sur toute la période des 6 premiers mois, ces dépenses auront tout de même augmenté de plus de 4 MDT. A part ça, toutes les autres dépenses sont montées : Plus de 6 MDT pour les dépenses d’assistance commerciale, presque 2 MDT plus pour le Catering, 12 MDT de plus pour les redevances aéroportuaires, le loyer des avions qui passait du simple (3,8 MDT au 1er semestre 2018) au double (7,2 MDT à la fin juin 2019). Et pour ne pas arranger les choses, si l’endettement de Tunisair baissait, passant à 989 MDT contre 1,016 Milliard DT, ses charges financières augmentaient de presque 4 MDT entre juin 2018 et juin 2019.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Réseaux Sociaux

106,721FansJ'aime
480,852SuiveursSuivre
4,447SuiveursSuivre
624AbonnésS'abonner
- Publicité -

Derniers Articles