Tags Posts tagged with "Choura"

Choura

par -

Le Conseil de la Choura du mouvement Ennahdha a appelé “les parties arabes en conflit” à faire prévaloir leurs intérêts communs et à régler leurs différends par le dialogue et les moyens diplomatiques.
Dans une déclaration publiée à l’issue de sa réunion durant le week end, le conseil se dit préoccupé par la dégradation des relations interarabes au cours de la dernière période et leurs conséquences possibles sur les pays de la région et leurs peuples.
Par ailleurs le Conseil de la Choura s’est focalisé sur la situation générale dans le pays en particulier dans les domaines social, économique et sécuritaire.
Les préparatifs du mouvement pour les élections locales étaient, également, au programme.
La motion organisant le travail des conseils régionaux de la Choura, a été adoptée au cours de la réunion.
Sur un autre plan, le Conseil a fermement condamné l’assassinat de Khelifa Soltani, le frère de Mabrouk Soltani, jeune berger de 16 ans décapité mi-novembre 2015 par des terroristes retranchés au mont Mghilla à Sidi Bouzid.
Il a salué les pas franchis par le gouvernement d’union nationale dans sa lutte contre la corruption. Selon le Conseil, la corruption a atteint un stade lui permettant de constituer une menace pour l’Etat et d’entraver la réforme et le développement.
Et d’ajouter que le succès de cette action dépendra de son degré de transparence ainsi que de sa pérennité, son caractère global et le respect des lois en vigueur de manière à renforcer la confiance des Tunisiens en cette initiative.
La Choura a exprimé son inquiétude face aux mouvements sociaux qui ont éclaté dans plusieurs régions et qui selon le parti, ne sont autres que la conséquence objective des politiques de développement qui ont échoué dans la création d’une dynamique d’emploi.
Le mouvement estime que les mesures exceptionnelles annoncées par le gouvernement doivent être mises en œuvre d’urgence, insistant sur le dialogue et les négociations pacifiques pour résoudre les problèmes.

par -

Réuni le 16 octobre en session ordinaire, le Conseil de la Choura d’Ennahdha, pourtant parti au pouvoir avec plusieurs ministres au GUN de Youssef Chahed, vient de «faire un enfant dans le dos» du même GUN (Gouvernement d’Union Nationale). Traitant de la situation économique et sociale, la Choura tient, dans un communiqué rendu public ce dimanche 16 octobre 2016, le même langage du «partage du fardeau de l’étape » et évoque «la nécessité d’ un dialogue profond entre le GUN, les partenaires sociaux et les partis politiques ». Cette position d’un des plus importants partis du GUN qui prend le contre-pied de la position du gouvernement Chahed qui vient d’adopter en conseil des ministre le même texte polémique de la LF 2017, le conseil de la Choura confirme lorsqu’il évoque la loi des finances 2017, en appelant à ce que  «les choix du GUN en lien clair avec le document de Carthage », ce qui revient à reprendre la même position de l’UGTT, la centrale syndicale qui est le plus grand opposant au texte actuel de la LF 2017. Cette position d’Ennahdha ressemble à s’y méprendre à un «enfant dans le dos » ou à un «coup de poignard dans le dos » de Chahed.

par -

La situation politique nationale et les derniers développements sur la scène régionale ainsi que les préparatifs pour le dixième congrès du mouvement Ennahdha sont les principaux points à l’ordre du jour de la réunion du Conseil de la Choura (Conseil consultatif) du mouvement, qui se tient samedi et dimanche à Hammamet.

Les membres de la Choura ont pris connaissance des motions rédigées par la commission de préparation du dixième congrès, a indiqué Fethi Ayadi, président du Majlis, dans une déclaration à la presse.

Ces motions proposent une évaluation de l’action du mouvement et de son image et déterminent l’orientation notamment aux niveaux politique et structurel, a-t-il précisé.

Sur un autre plan, le président du Conseil de la Choura a indiqué que 276 congrès locaux ont été organisés dans le cadre de la préparation du dixième congrès d’Ennahdha prévu en mars prochain, souhaitant que le processus du dialogue instauré puisse aboutir à « des décisions adéquates qui répondent aux défis auxquels est confrontée la Tunisie ».

Ennahdha étudiera, dans la prochaine étape, la question des alliances avec d’autres partis, a-t-il fait savoir, ajoutant que le mouvement est ouvert à toute proposition d’alliance « sur la base d’un projet national et la garantie de l’unité nationale. »

Ayadi a par ailleurs affirmé le refus du mouvement Ennahdha de toute intervention étrangère en Libye « en accord avec la position officielle de la Tunisie.»

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

Les exportations de l'Algérie ont nettement augmenté à 18,141 milliards de dollars (mds usd) sur la première moitié de l'année 2017 contre 13,323 mds...

SPORT

Reseaux Sociaux