Tags Posts tagged with "construction"

construction

par -

Environ 300 bénéficiaires ont profité, jusqu’à ce jour, du programme du “Premier logement”, a indiqué mercredi 2 août 2017, Fahmi Chaâbane, président de la Chambre Syndicale Nationale des Promoteurs Immobiliers. Il a démenti, lors d’une réunion avec les promoteurs membres de la chambre en présence de journalistes, les informations concernant l’arrêt du programme, relayées sur les réseaux sociaux.
Selon Chabaâne, 1000 logements sont actuellement prêts à vendre et d’autres sont en cours de construction jusqu’au début de l’année 2018 dans le cadre du programme qui prévoit 7000 logements au total.
de nouvelles listes de promoteurs immobiliers seront publiées sur le site web de la chambre à partir de 15 août courant, a-t-il dit.
Intervenant au débat, des promoteurs immobiliers ont évoqué la complexité des procédures administratives et bancaires pour l’achat des logements et le manque de promotion du programme auprès du large public. Ils ont attiré l’attention sur la crise de l’immobilier et le ralentissement des ventes à cause de la détérioration du pouvoir d’achat du citoyen et de la dépréciation du dinar.
Le programme “Premier logement”, destiné aux familles de la classe moyenne dont le revenu oscille entre 4,5 à 10 fois le SMIG, a été lancé, le 2 février 2017, par le Chef du gouvernement, Youssef Chahed, pour faciliter l’accès à la propriété des logements aux classes moyennes, en mobilisant une enveloppe de 200 millions de dinars par l’Etat. L’’autofinancement peut aller jusqu’à 20% de la valeur totale du bien avec une période de grâce de cinq ans.

par -

Le programme “Premier logement” récemment lancé par le chef du gouvernement, Youssef Chahed, comme solution au problème de l’habitat pour la classe moyenne entrera en vigueur le mois de février prochain. C’est ce qui a été indiqué par le président de la Chambre syndicale nationale des promoteurs immobiliers, Fehmi Chaâbane. Dans une interview accordée à Africanmanager, il a par ailleurs assuré que le décret relatif à ce programme devrait être publié au JORT, la semaine prochaine au plus tard, et c’est à partir de cette date qu’on va, selon lui, ouvrir les candidatures pour ceux qui souhaitent acquérir un logement. L’opinion publique sera informée à travers des communiqués publiés sur différents supports médiatiques mais aussi via les sites web du ministère de l’Équipement et de la Chambre des promoteurs immobiliers, nous a confié Chaâbane.

Le président de la Chambre des promoteurs immobiliers a, dans ce sens, annoncé la sélection de 1008 appartements conformes à la spécificité du programme “Premier logement”. Ces appartements sont répartis principalement dans le Grand Tunis (Tunis, Ariana, Ben Arous et Manouba) et dans les gouvernorats à forte densité, à l’instar de Sfax, Mahdia, Médenine, Gabes, Sousse, Nabeul et Bizerte. Il est aussi prévu que les prix varient entre 80 et 200 mille dinars, selon la déclaration faite par Ferhmi Chaâbane.

Le programme s’adresse à toutes les personnes (du secteur privé et étatique) désireuses d’acquérir un premier bien immobilier. Pour être éligible, le couple doit satisfaire à un certain nombre de conditions, à savoir le revenu, lequel doit être égal ou supérieur de 4,5 fois le SMIG (soit entre 1600 et 2900 dinars).

Le bien immobilier doit être aussi nécessairement acheté auprès d’un promoteur. De même, le demandeur de crédit bénéficiera d’un autofinancement de 20% octroyé par l’État, remboursable sur 12 ans dont 5 années de grâce et à un taux d’intérêt estimé à 2%.

Interrogé sur les prix de l’immobilier, Fehmi Chaâbane a fait remarquer que les prix ont doublé durant ces dernières années ; il a attribué cela à la hausse des prix des matériaux de construction, le manque de terrains pour y construire et la complexité des procédures et des délais d’attente d’octroi des autorisations. A cela s’ajoute l’effet de la dépréciation du dinar vis-à-vis de la monnaie internationale et la cherté de la main d’œuvre . “Ce sont les principales raisons expliquant la flambée des prix de l’immobilier”, a précisé Chaâbane.

Il a par ailleurs annoncé que 9500 appartements (dont 8000 par le biais des promoteurs immobilier) seront annuellement construits.

A noter que le programme du premier logement constitue la principale mesure prise par le gouvernement d’union nationale dans le domaine social, en dépit de la conjoncture économique difficile.

par -

Les efforts seront accélérés pour construire 1000 logements sociaux à Jendouba, a promis le chef du gouvernement, Youssef Chahed, lors d’une visite effectuée ce jeudi 12 janvier dans cette région.

Selon Mosaïque fm, le chef du gouvernement a justifié cette décision par les conditions « difficiles » rencontrées par de nombreux habitants de cette région.

par -
OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Les travaux de la construction du complexe hôtelier à Beni Mtir dans le gouvernorat de Jendouba reprendront, début janvier 2017, a annoncé le gouverneur Makrem Sebri.
Dans une interview parue dans le journal « Achourouk », il a précisé que la reprise des travaux vient à la suite d’une série d’interventions auprès des parties concernées dont notamment le ministère des Finances et la Caisse des Dépôts et de Consignations.
Il a dans le même cadre signalé qu’il a été décidé en coordination de l’Office de Thermalisme d’alimenter le complexe en eaux chaudes.
Il est à rappeler que ce projet qui répond aux objectifs de diversification touristique et de désenclavement régional est bloqué depuis deux ans.

par -

Le directeur du Programme d’Appui à la Réforme de la Justice, Jalloul Chelbi, a déclaré, ce vendredi 11 novembre 2016, au quotidien « Le Maghreb » qu’un budget de 7 millions d’euros a été alloué par l’Union européenne à la construction d’un nouveau local pour le Tribunal de première instance de Tunis. Les travaux sont prévus pour l’année 2018, a ajouté la même source.

par -

La Chine a obtenu 29 contrats en Algérie pour une valeur totale de 22,22 milliards de dollars en l’espace d’une décennie, selon données du China Global Investment Tracker, outil mis en place par l’American Enterprise Institute et la Heritage Foundation, pour évaluer la présence chinoise dans le monde.

Ces chiffres qui portent sur la période allant de janvier 2005 à juin 2016, montrent que la présence de la Chine s’est largement renforcée avec un pic entre 2011 et 2014, années durant lesquelles 18 contrats ont été obtenus par des entreprises chinoises.

Ces contrats portent tous sur des chantiers de construction dans les secteurs de l’énergie, l’agriculture, les transports, le tourisme, l’immobilier, les loisirs ainsi que la métallurgie.

On retrouve ainsi des projets, dont les montants sont importants, à l’image du contrat pour la construction de l’autoroute obtenu par la CITIC et la China Railway Construction (CRCC) en 2006 pour 6,25 milliards de dollars. En termes de valeur, vient ensuite le contrat datant de juin 2009 estimé à 2,57 milliards de dollars et portant sur la construction de voies ferrées.

En matière de présence c’est l’entreprise publique China State Construction Engineering qui s’offre le plus de contrats avec pas moins de 16 projets obtenus entre 2006 et 2016 pour un total de 8,89 milliards de dollars.

Source : tsa-algerie

par -
Concernant  le programme annoncé par Riadh Bettaieb

Les travaux de construction de 35 logements sociaux dans la localité Oussaia à Sbeitla ont été parachevés, ainsi que les 25 logements dans les localités de Hammed et Zelfane, relevant de la délégation de thala, et ce dans le cadre du programme spécifique du logement social, programmé en 2012 qui comprend l’extension de 389 logements répartis sur toutes les délégations, moyennant une enveloppe estimée à plus de 5,5 MDT.

Le chef de service du département de l’habitat à la direction régionale de l’équipement, Issam Gamoudi a indiqué à la correspondante de la TAP dans la région que ces logements seront remis à leurs bénéficiaires au cours des prochaines semaines après le parachèvement des procédures administratives.

Il a affirmé que les travaux de construction des 12 logements sociaux dans les localités de Boulaaba, Kasserine-ville, Ennour chargui, cité El Khadra relevant de la délégation de kasserine-ville ont enregistré un taux d’avancement de 94 pc.

Le taux d’avancement de 31 logements dans les Imadas et les zones rurales de la délégation de Hassi Férid varie entre 25 et 75 pc, alors que les travaux de construction de 11 logements sociaux dans les localités de El Ayoun, Ain eselsela, El Bawajer relevant de la délégation El Ayoun ont connu un taux d’avancement entre 30 et 37 pc.

Il a souligné que ce programme porte sur les logements rudimentaires dans toutes les délégations de la région. Selon certaines familles, La surface des logements sociaux varie entre 25,35 et 50 mètres carrés.

par -

L’Algérie a adopté dernièrement une batterie de mesures visant à renforcer la protection de ses longues et poreuses frontières terrestres contre une menace extérieure qui est de plus en plus importante.

Selon l’agence TSA, la mise en œuvre de ces nouvelles dispositions a débuté depuis six mois avec la construction de tranchées tout au long de la bande frontalière avec la Libye d’abord et puis récemment avec la Tunisie à l’est du pays.

Ces tranchées ont une largeur de six mètres pour une profondeur de six mètres. Aucun projet de mur aux frontières n’est prévu pour l’instant. Ces programmes sont directement gérés par l’armée nationale, précise la même source.

par -

Les travaux de construction de 6 nouveaux parkings à étages dans la capitale démarreront d’ici fin 2016 ou début 2017.
Le Chef du gouvernement Habib Essid a ordonné, vendredi dernier, d’entamer le lancement d’un appel d’offres relatif à la création de 6 nouveaux parkings à étages à Tunis et de les généraliser au reste du pays afin d’éviter le stationnement et la prolifération des parkings anarchiques.
La décision de la réalisation de 6 nouveaux parkings à étages dans la capitale a pour objectif de faire face au stationnement anarchique, de fluidifier la circulation et de résoudre le problème d’embouteillage que connaît la capitale, a déclaré à l’agence TAP, Nacer Khélifi, directeur de la circulation et du stationnement à la municipalité de Tunis.
La pression de la circulation notamment au niveau des avenues principales de Tunis et la forte demande pour le stationnement dans les parkings incitent à trouver rapidement des solutions, a-t-il ajouté.
D’après Khélifi, le lancement de l’appel d’offres relatif à la création de 6 nouveaux parkings à étages à Tunis a eu lieu le 8 juillet 2016, en donnant aux investisseurs un délai de 3 mois, soit jusqu’au 30 septembre 2016.
Cet appel d’offres, publié dans les médias, porte sur 6 projets de construction de 6 parkings à étages, a-t-il précisé.
Le premier projet concerne la rue de Mokhtar Attia notamment au niveau du terrain municipal qui abrite actuellement le parking situé en face de l’espace commercial ” central Park “.
Quand au deuxième projet ” la Kasbah “, il porte sur le terrain municipal renfermant la toiture parking située à l’avenue 9 avril de Tunis (à côté de la municipalité de Tunis).
Selon la même source, le troisième projet est celui de l’espace de la rue 2 mars 1934 situé à l’angle de l’avenue 9 avril. Le quatrième projet concerne le terrrain municipal qui abrite la toiture parking située à l’angle d’Ouled Haffouz et Bechir Sfar (au niveau du pont de Bab El Assel).
Le cinquième projet est à la place de Bab El Khadhra, à l’angle de l’avenue Taieb M’hiri et l’avenue Hédi Chaker, alors que le sixième projet de Bab El Jazira, concerne le terrain municipal aux angles de l’avenue Bab El Jedid et des rues de l’Algérie, de Sidi Béchir et de Sidi Ghérib.
Des locaux commerciaux, des bureaux et des espaces pour animation seront créés dans ces parkings à étages, a fait savoir Khélifi, signalant que la moyenne d’investissement pour la réalisation d’un projet de parking à étages est aux alentours de 30 millions de dinars, d’autant que le coût de construction des 3 parkings sis actuellement au central park, la Fayette et rue Houcine Bouzayene s’est établi à 26 millions de dinars.
Les nouveaux parkings généreront près de 300 postes d’emploi directs, a ajouté le responsable, annonçant l’intention de mettre en place un projet touristique du côté du parking de l’avenue Mohammed V et un parking à étages.
La deuxième tranche de la stratégie relative à la construction, bientôt, de parkings à étages à Tunis, a permis de fixer près de 29 sites susceptibles d’être transformés en parkings à étages dont les espaces de ” Monplaisir ” , l’avenue de Carthage , la Rabta et un autre au niveau de l’ancien emplacement de la prison de l’avenue 9 avril.

par -

Dans une interview exclusive accordée à Africanmanager, le PDG de la Société de promotion des logements sociaux (SPROLS), Hassen Chebbi, a annoncé le démarrage des travaux de construction d’un nouveau siège.
Le responsable a dans ce cadre ajouté que les travaux de construction qui ont démarré il y a deux semaines dureront 24 mois. « D’une superficie de 1500 mètres carrés, le nouveau siège qui sera situé au centre urbain nord marquera un autre départ pour la SPROLS », a-t-il précisé.

par -

Après le Maroc et sa gigantesque centrale solaire Noor à Ouarzazate, le Rwanda et sa méga centrale solaire, la plus grande en Afrique subsaharienne, c’est au tour de la Zambie d’afficher ses ambitions en la matière. En effet le pays va se doter de deux immenses centrales solaires de 50 mégawatts (MW) chacune, a fait savoir hier lundi 30 mai l’Industrial Development Corporation (IDC), en charge des investissements publics en Zambie.

Ce projet fait partie d’un programme de diminution des coûts et des délais des projets solaires africains élaboré par la Banque mondiale en janvier 2015, et ce sont les français Neoen et l’italien Enel qui sont en pole position pour remporter ce marché, lequel à terme donnera naissance à deux centrales parmi les plus volumineuses en Afrique subsaharienne.

Le programme de la Banque mondiale, intitulé « scaling solar “, a été dévoilé à Washington le 28 janvier 2015. Son but est de rendre plus accessible – en termes de coût – l’électricité d’origine solaire produite au sud du Sahara, d’accompagner l’élaboration des projets et leur concrétisation, d’aider au montage des dossiers pour échapper aux entraves et nombreux écueils. Le programme se déploie déjà au Sénégal et au Madagascar. Au total ce sont 600 MW de capacité électrique d’origine solaire qui seront mis à la disposition des populations. C’est ce que la Banque mondiale appelle « la méthode en kit », et le premier appel d’offres vient d’être bouclé.

Une vraie révolution dans les modes de consommation

« Les résultats établissent un nouveau standard », ont déclaré les responsables du programme « scaling solar » dans un communiqué émis très récemment. En Zambie, neuf mois après le lancement de l’appel d’offres, sept propositions ont été retenues, a fait savoir hier l’IDC. Au total ce sont 48 projets qui avaient été soumis à l’organisme, entre le 5 octobre et le 13 novembre 2015.

Les offres qui ont été retenues sont celles du français Eren, en partenariat avec le dubaïote Access (en février le binôme avait raflé le marché d’une centrale solaire de 10 MW en Ouganda), d’EDF Energies nouvelles, filiale d’EDF, de l’italien Enel, du consortium sud-africain Mulilo, du britannique Globeleq, du français Neoen (a réalisé à Bordeaux le plus grand parc solaire d’Europe, avec 300 MW) et celle du chinois Shanghai Electric Power.
« Avec des tarifs de 6,02 centimes de dollar (Neoen) le kilowattheure et 7,84 centimes de dollars (Enel), des résultats prévisionnels indiquent que Neoen et Enel remporteront les projets », précise le communiqué de l’IDC, soulignant que ces prix devront être appliqués durant 25 ans.

Ce sont des tarifs beaucoup plus bas que les 20 centimes de dollar le kilowattheure en moyenne pratiqués par les centrales au fioul en Afrique subsaharienne, qui dominent largement le paysage local. Mais plus pour logntemps vu les prétentions de « scaling solar ».

Les experts ont fait leurs calculs pour donner une idée sur les sommes qu’on pourra économiser : Par exemple l’électricité fabriquée à partir du diesel, dans un projet non subventionné implanté dans une région intérieure du Tchad peut arriver jusqu’ à 70 centimes d’euros kilowattheure, contre 40 centimes à peu près pour l’énergie solaire.

Enfin sachez que les responsables « scaling solar » ont annoncé que trois autres pays africains intégreront prochainement le programme.

par -

Selon les données communiquées, ce vendredi 27 mai 2016, par le ministère du Commerce à Africanmanager, 6 autorisations ont été finalement accordées pour l’implantation de grandes surfaces dans les gouvernorats de Ben Arous, Monastir, Sousse et Ariana. L’investissement global est de l’ordre de 375 MD.

Ces supermarchés, d’après la même source, permettront la création de plus de 7100 postes d’emploi.

par -

Les travaux de construction du nouvel hôpital universitaire de Sfax, qui seront réalisés par la Chine, démarreront prochainement, apprend Africanmanager d’une source bien informée.

La même source a ajouté qu’une séance de travail a eu lieu ce mercredi entre le ministre de la Santé Said Aydi et une délégation chinoise.

Cet hôpital universitaire pourra accueillir jusqu’à 250 patients sachant que le coût total du projet serait de l’ordre de 120 millions de dinars.

par -

Les travaux de la construction d’un centre de stockage de GPL (Gaz de Pétrole Liquifié) avancent au rythme souhaité pour atteindre 95%. C’est ce qu’a annoncé le PDG de la société AGIL, Moncef Matoussi.
Dans une déclaration exclusive accordée à Africanmanager, il a ajouté que ce projet prévoit la construction de réservoirs de stockage GPL ainsi que la réalisation de 6 sphères de 4000 tonnes m³ sous talus.
Moncef Matoussi a par ailleurs noté que 40% du budget de l’investissement a été consacré à la sécurité.
Il est à rappeler que le projet coûte environ 200 millions de dinars.

par -

Dans le cadre du développement de ses réserves en matière de GPL, Agil va construire 5 réservoirs de stockage de GPL, a annoncé le directeur général adjoint au sein de la société, Habib Mlawah. Dans une déclaration à Africanmanager, il a précisé que trois réservoirs seront construits à Gabès d’une capacité de 6000 tonnes m³ alors que deux autres seront réalisés à Bizerte d’une capacité de 4000 tonnes m³.
La construction de ces cinq réservoirs coûtera environ 225 millions de dinars, a-t-il ajouté faisant remarquer que ce projet s’inscrit dans le cadre du plan quinquennal (2015-2020) visant le développement des réserves en matières de GPL afin d’éviter une éventuelle pénurie de ce produit.
Habib Mlawah a d’autre part noté que les études relatives à la construction de ces réservoirs vont prochainement démarrer prévoyant leur entrée en exploitation en 2020.

par -

Une photo abondamment partagée, ce matin 25 janvier 2016, sur les réseaux sociaux et illustrant la construction d’un muret  sur la voie ferrée reliant Gafsa à Gabès a suscité l’étonnement des facebookers.

En signe de protestation , de jeunes chômeurs de la région d’El Guetar ont décidé de construire ce muret afin d’empêcher le passage du train du phosphate vers les usines de recyclage à Gabès, relevant du Groupe Chimique Tunisien.

Le meilleur des RS

De formation journalistique, diplômé de l’institut technique de banque à Paris, Slah Kanoun a fait une longue carrière à la banque STB, sans oublier...

INTERVIEW

Nejib Snoussi, directeur général de l'Habitat au ministère de l'Équipement, de l'Habitat et de l'Aménagement du territoire, a accordé à Africanmanager une interview exclusive...

AFRIQUE

Reseaux Sociaux