Tags Posts tagged with "démarrage"

démarrage

par -

Le coup d’envoi du programme d’adaptation aux changements climatiques dans les zones vulnérables a été donné, lundi 12 novembre 2018, au niveau des imadas d’El Arab et de Sidi Aissa, dans la délégation de Ghezala (gouvernorat de Bizerte).

Le programme qui s’étend sur 6 ans (2019-2025) englobe les gouvernorats du Kef, Siliana, Kairouan et Sidi Bouzid, outre Bizerte. D’un coût global estimé à 183,5 millions de dinars (56 millions d’euros), il est financé par un don de l’Agence française de développement, avec l’appui du Fonds français de l’environnement mondial.

Une enveloppe de 35 millions de dinars est dédiée à la délégation de Ghezala, où le programme prévoit des projets de valorisation des ressources naturelles à l’échelle locale et nationale, dans les domaines de la protection de l’eau et du sol, de l’irrigation, de la forêt et de l’environnement. Ces projets seront élaborés de manière participative avec les habitants locaux.

Le lancement du programme dans la délégation à Ghezala a été annoncé, lors d’un atelier régional tenu, lundi, à l’initiative du Commissariat régional au développement agricole, à Bizerte, en présence d’experts du Centre français de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement (CIRAD), ainsi que des habitants des localités concernées.

par -

Les travaux du projet de Gaz de Tataouine seront lancés aujourd’hui 2 octobre 2018 pour se terminer fin 2020.Ce pipeline d’une longueur de 94 km permettra l’approvisionnement du gouvernorat de Tataouine et les régions limitrophes en gaz naturel et gaz mis en bouteille d’une part, et le développement de l’industrie, la relance de l’économie et la réalisation des projets dans la région, d’autre part.

Ce projet, dont le coût est estimé à 400 millions de dinars, favorisera près de 250 postes d’emploi, et forme une partie du projet de développement du champ de gaz Naouara à Tataouine dont le coût est estimé à 3 MD.

par -

La Chambre syndicale du commerce des tissus et du prêt-à-porter en détail relevant de la Fédération nationale du textile (FENATEX) a exprimé, dans un communiqué, publié vendredi, son attachement à la date du 7 août 2018 pour le démarrage des soldes d’été.

Conformément à l’accord n° 281 du 26 juillet 2017 conclu avec le ministre du Commerce, les deux ont convenu de maintenir la même date“, précise la même source.

Elle a mis l’accent sur la nécessité de faire participer les structures de l’UTICA dans la prise de décision relative à la période des soldes et d’œuvrer à mieux maitriser l’organisation des soldes saisonniers afin de servir les intérêts de toutes les parties.

De même, la Fédération nationale du cuir et de la chaussure avait confirmé son attachement à la date du 7 août 2018 pour le démarrage des soldes d’été alors que le chargé de la communication au ministère du Commerce a déclaré à l’Agence TAP que son département propose la date du 25 juillet 2018 pour donner le coup d’envoi à la saison des soldes d’été et que les négociations sont en cours entre les différentes parties.

par -

Quelque 132250 candidats passent à partir d’aujourd’hui et jusqu’au 13 juin courant les épreuves nationales du baccalauréat dont la proclamation officielle des résultats est prévue le 24 juin courant.
Le nombre des candidates s’élève à 78549 tandis que celui des candidats est de 53654 élèves, soit un écart de 24895 élèves.
Le nombre des candidats issus des lycées publics est de 107981 élèves, tandis que celui des candidats inscrits dans les lycées privés s’élève à 18783 élèves.
La filière qui enregistre le nombre le plus élevé de candidats est celle de l’économie gestion, avec 39526 élèves. Le sport reste la branche qui accueille le moins de candidats avec 1358 élèves.
Les épreuves se déroulent dans 566 centres d’examens répartis sur l’ensemble du pays.
Près de 140000 intervenants du ministère de l’éducation seront mobilisés cette année pour assurer le bon déroulement des examens (82000 surveillants, 21000 professeurs-correcteurs et 26000 employés dans les centres des épreuves écrites).
S’agissant des mesures exceptionnelles, 43 candidats auront des copies d’examen avec une écriture agrandie par rapport à la normale et 81 candidats auront des copies en braille et 22 candidats recevront les sujets de philosophie, d’histoire et géographie en langue française.
175 autres candidats bénéficieront d’un supplément horaire équivalent au tiers de la durée de l’examen et un seul candidat pourra utiliser une tablette. 9 candidats ont été autorisés à passer les épreuves en prison et deux candidats les passeront dans un établissement de santé public et privé.
La session de contrôle est prévue pour le 26 juin en cours et les résultats seront annoncés le 07 juillet 2018.

par -

Les travaux de construction d’une usine de production de gypse viennent de démarrer, à Ezzahra, dans la délégation de Tataouine-nord. L’entreprise devra entrer en exploitation à l’orée 2020.
D’un coût de 30 millions de dinars, l’usine devra produire, dans une première étape, 300 tonnes de gypse, par jour, et embaucher 70 cadres et agents.
Quatre concessions d’exploitation de gypse accordées, auparavant, ont été retirées par le ministère de l’Industrie, à cause du retard dans l’exécution.
La région de Tataouine est dotée du plus grand gisement de gypse, en Tunisie. Elle est classée au 4e rang mondial dans ce domaine.

par -

La direction régionale de l’équipement, de l’habitat et de l’aménagement du territoire de Tunis annonce jeudi 19 avril 2018 dans un communiqué le démarrage des travaux de relaxation des appareils d’appuis des deux ponts réalisés sur la route X2 entre la route nationale n°9 (avenue Kheireddine pacha) et la route nationale n°10, au niveau des avenues Louis Braille et Alain Savary et la Pharmacie Centrale.
La direction régionale de l’équipement a fait savoir que ces travaux seront réalisés sans recourir à la fermeture des deux ponts à la circulation, précisant que cette opération va durer un mois.

par -

Le ministère de l’agriculture, des ressources hydrauliques et de la pêche a annoncé, vendredi 16 mars 2018, le démarrage du programme d’exploitation des terres domaniales agricoles destinées à la location dans tout le territoire du pays.
Ces terres seront exploitées par des sociétés de développement et d’exploitation agricole, de lots techniciens, des unités coopératives de production agricole et des fermes non structurées, et ce, afin d’encourager l’investissement agricole et intégrer les jeunes dans le cycle économique.
Selon un communiqué rendu public, le ministère mettra à la disposition des investisseurs 40 fermes domaniales pour la création de sociétés d’exploitation et de développement agricole réparties sur 11 gouvernorats et 26 délégations, sur une superficie couvrant 24 mille hectares pour un investissement total estimé à 64 millions de dinars.
Les lots techniciens, dont la superficie totale s’élève à 1241 hectares, sont répartis sur 11 gouvernorats et 19 délégations. Les résultats du tri et d’évaluation ont permis de proposer 36 lots sur un total de 37 conformément aux exigences du cahier de charge relatif à la location des lots techniciens agricoles.
En ce qui concerne les terres domaniales qui seront exploitées par les unités coopératives de production agricole, elles comportent 18 fermes qui s’étalent sur 10 mille hectares et répartis sur 14 délégations.
Le ministère de l’agriculture a précisé que les terres domaniales non structurées destinées à la location sont estimées, dans une première étape, à environ 10 mille hectares et sont repartis sur un certain nombre de gouvernorats qui ne disposent pas des unités coopératives, à l’instar de Sidi Bouzid, Gafsa, Bizerte et les gouvernorats du Grand Tunis, Tozeur, Sousse, Jendouba, Sfax et Nabeul.

par -

Des démarches de régularisation de la situation foncière de 350 mille hectares de terres agricoles à Monastir ont été lancées, a annoncé lundi le ministre des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, Mabrouk Korchid.
En visite à Monastir, Korchid a livré 6 premiers contrats de propriété de terres agricoles à des citoyens de Henchir El Ksiba dans la délégation de Jammel, rappelant que les démarches de régularisation qui s’inscrivent dans le cadre d’une réforme foncière vont se poursuivre et concerner les agriculteurs possédant des terres agricoles dont ils ont payé, partiellement ou entièrement, le prix, depuis les années 60 et 70, sans obtenir des contrats de propriété.

Le ministre estime que “cela permettra une meilleure intégration de ces terres dans le circuit économique”, faisant savoir que le ministère a conclu un accord avec l’Agence Foncière Industrielle (AFI) afin de lui accorder 20 hectares supplémentaires pour l’extension de la zone industrielle de Henchir Rass El Marj dans la délégation de Jammel.
Des terrains domaniaux seront mis à la disposition des institutions et des administrations publiques afin de rapprocher les services publics des citoyens, selon Korchid, qui a indiqué qu’une commission mixte sera mise en place et regroupera des représentants du département des Domaines de l’Etat et des Affaires Foncières, des gouvernorats et des municipalités concernées par l’application de ces décisions.

par -

“Nous avons un budget de 60 millions de dinars pour aider à la création et au démarrage des start-up”, a souligné samedi, Slim Chaker, ministre des Finances.

Dans une déclaration à l’agence TAP, en marge de sa visite à l’espace //coworking// (travail partagé) où se tient le “Start-up Camp”, créé à Tunis à l’initiative de l’ONG allemande Enpact (empowering entrepreneurs), Slim Chaker a indiqué que ” les jeunes entrepreneurs pourront également, bénéficier d’une assistance technique à travers le coaching et le mentoring, afin de les aider à démarrer leurs projets. La Tunisie a aujourd’hui, besoin, d’une nouvelle génération d’entrepreneurs et nous sommes là pour leur offrir l’assistance financière et technique ainsi que l’énergie positive”.

Le ministre s’est, en outre, félicité pour l’organisation pour la première fois en Tunisie, du Start-up Camp Enpact qui réunit des jeunes entrepreneurs et des formateurs de différents pays du monde.

Pour sa part, Amel Ben Ali, coordinatrice de programme chez Enpact a signalé que plus de 60 entrepreneurs de la région MENA (Moyen Orient Afrique du Nord) et de l’Europe dont 9 jeunes Tunisiens participent à ce start-up camp. Des formateurs de plusieurs pays du monde dont les USA, l’Irak et l’Egypte animent les ateliers du start-up camp organisés du 26 au 28 mai en cours au StartupHaus Tunis (l’espace coworking). Ces ateliers traitent du pitch (comment présenter son idée de projet), de l’analyse des ventes et du design thinking (comment stimuler sa créativité).

L’intervenante a précisé que dans le cadre son programme de mentorat pour les entrepreneurs de la région MENA et de l’Europe, Enpact sélectionne chaque année des entrepreneurs de Tunisie, Jordanie, Egypte, Maroc, Allemagne, Autriche et Suisse pour participer à une formation de huit mois.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

PRESSE LOCALE

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

À la faveur d’un relâchement des tensions dans la Corne de l’Afrique, le Conseil de sécurité des Nations Unies a adopté mercredi à l’unanimité...

Reseaux Sociaux