Tags Posts tagged with "évaluation"

évaluation

par -

Une commission technique chargée d’évaluation des dégâts causés aux citoyens par l’inondation d’oued Tessa lié au barrage Mallague survenue dans la nuit de mercredi au jeudi et dont le débit moyen s’élève à plus 1000m3/mn, sera formée, selon Amor Bèhi, ministre du Commerce.

La commission évaluera les dégâts des agriculteurs dans les régions de Lâazima, Mnasria, Souk Essebt et Trakhana, pour les dédommager, a ajouté le ministre à l’agence TAP. Il s’est engagé à accélérer le travail de cette commission de manière à tenir compte du fait que ces inondations coïncident avec les préparatifs de la saison céréalière et des pâturages.

Le fonds national de solidarité se charge de distribuer des aides aux personnes dans le besoin, dés ce soir, a-t-il assuré
La situation socioéconomiques des agriculteurs oblige la commission formée par le ministre du commerce à accélérer son travail et à débourser les dédommagements dans les plus brefs délais afin d’assurer le bon déroulement de la saison de l’emblavage.

par -

Une séance de travail s’est tenue, mercredi, au siège du gouvernorat à Tozeur, pour évaluer les dégâts enregistrés au niveau des habitations et de l’infrastructure, à Nefta, suite aux averses survenues, vendredi dernier (56 mm en moins d’une heure). Un rapport détaillé sur les actions à entreprendre et le budget nécessaire sera transmis à la présidence du gouvernement.

Les besoins les plus urgents concernent la reconstruction des maisons entièrement ou partiellement détruites, signale à la l’agence TAP le maire de Nefta, Mourad Lassoued.

La réunion a, également, permis d’examiner la situation de l’infrastructure dans les zones les plus touchées par les inondations. Une autre séance de travail devra se tenir, ultérieurement, à la présidence du gouvernement, pour fixer les montants qui seront alloués à la réparation des dégâts.
En attendant, des actions sont, en cours, pour la protection de l’oasis et le déblaiement des pistes agricoles. D’autres interventions à l’échelle de l’infrastructure routière sont prévues au fur et à mesure de la baisse du niveau de l’eau.

par -

Le Bureau de l’évaluation du Fonds international de développement agricole (FIDA) et les autorités tunisiennes tiennent un séminaire d’une journée mardi 23 octobre 2018, à l’Hôtel Ramada Plaza de Tunis, consacré aux conclusions formulées à l’issue de l’évaluation indépendante de la stratégie et du programme du FIDA en Tunisie.

Le séminaire sera l’occasion d’examiner les conclusions et recommandations formulées dans l’évaluation, qui présente une analyse de 15 années de collaboration entre le FIDA et les autorités tunisiennes. Cette manifestation sera aussi l’occasion d’envisager des innovations et de réfléchir aux formes d’appui les plus utiles à la Tunisie. Le FIDA est déterminé à renforcer les partenariats et à mieux cibler ses interventions en faveur des ruraux pauvres et, en particulier, des plus vulnérables d’entre eux.

Le séminaire réunira des représentants du Gouvernement tunisien, de la direction et du personnel du FIDA, ainsi que des organisations de la société civile et des institutions internationales de coopération au développement. Les participants discuteront des principales questions et des priorités stratégiques qui seront à l’origine de la stratégie de pays. La stratégie vise à renforcer l’efficacité du développement et à éliminer la pauvreté rurale.

par -

A en croire le porte-parole du gouvernement, Iyad Dahamni, le ministre de l’Intérieur, Lotfi Brahem, ne sera pas la seule victime, d’autres collègues devraient quitter le navire. Il a lâché l’info ce jeudi 7 juin 2018, sur Shems FM. Dahmani a indiqué que le chef du gouvernement, Youssef Chahed, est en train de corriger les copies de ses ministres et qu’au terme de l’évaluation de leur rendement il apportera “les correctifs nécessaires».

Même si les membres de l’équipe de Chahed étaient les meilleurs du monde, un remaniement est de toute façon inéluctable en raison surtout de l’entêtement de la centrale syndicale et du directeur exécutif de Nidaa Tounes à obtenir la tête du chef du gouvernement. Ce dernier se dit que quelques sacrifices, avec des victimes expiatoires ou pas, calmeront peut-être la colère de Noureddine Taboubi et Hafedh Caïd Essebsi, que la résistance de Chahed à leurs attaques irrite au plus haut point. On verra l’ampleur de ce lifting du gouvernement, et surtout s’il est de nature à apaiser les assaillants du chef du gouvernement…

par -

Le Rapporteur spécial des Nations Unies sur la liberté de religion ou de conviction effectuera une visite officielle en Tunisie du 9 au 19 avril pour examiner les politiques et pratiques du pays visant à promouvoir et protéger la liberté de religion ou de conviction.

J’espère connaitre de près la situation des droits de l’homme en Tunisie, y compris les bonnes pratiques et les défis auxquels le pays est confronté en matière de liberté de religion ou de conviction“, a déclaré le Rapporteur spécial M. Ahmed Shaheed.

La Tunisie a réalisé beaucoup d’acquis depuis la révolution de 2011. Elle a conduit des réformes institutionnelles majeures dans un délai relativement court et elle est souvent considérée comme le pays le plus progressiste de la région.

Alors que la Tunisie a certainement fait des progrès significatifs au niveau des droits des femmes, il reste encore beaucoup à faire pour parvenir à l’égalité de genre dans le pays” a déclaré le Rapporteur Spécial.  Son commentaire fait suite à une déclaration conjointe avec le Groupe de travail sur la question de la discrimination à l’égard des femmes le 26 septembre 2017, se félicitant l’abolition de l’interdiction faite aux femmes musulmanes d’épouser des hommes qui ne sont pas de même conviction.

Depuis 2014, la Tunisie a connu un certain nombre d’attentats terroristes.  Le traitement des menaces sécuritaires par le gouvernement sera également examiné par le Rapporteur spécial. “C’est un défi pour n’importe quel pays de trouver un équilibre dans son approche des questions de sécurité tout en respectant les libertés fondamentales“, a déclaré M. Shaheed.

Les politiques qui renforcent la capacité des forces de sécurité à combattre le terrorisme en limitant les droits fondamentaux, tels que les droits à la liberté d’expression, d’association et de réunion pacifique, ont souvent des conséquences désastreuses sur la liberté de religion ou de conviction“, a -t-il souligné.

Le Rapporteur spécial se rendra à Tunis et à Djerba, où il rencontrera des représentants du Gouvernement, des représentants d’organisations confessionnelles, des ONG, la société civile et le l’équipe des Nations Unies. Un certain nombre de questions seront examinées, y compris la diversité religieuse ainsi que la tolérance et les droits des femmes. L’expert examinera également la situation des droits de l’homme pour les personnes les plus vulnérables, telles que les minorités religieuses et les migrants.

M. Shaheed partagera ses conclusions préliminaires lors d’une conférence de presse le jeudi 19 avril à 11 heures, heure locale, à l’hôtel Belvédère Fourati (10 Avenue des États-Unis), dans la salle de conférence « Kairouan », à Tunis. L’accès à la conférence de presse est strictement réservé aux journalistes.

Les conclusions et recommandations du Rapporteur Spécial seront présentées lors d’une prochaine session du Conseil des droits de l’homme.

par -

Le chef du gouvernement, Youssef Chahed, a demandé aux ministres de lui fournir, dans un délai ne dépassant pas le 26 décembre courant une évaluation exhaustive des activités des différents départements au titre de 2017.
Il s’agit d’une note de synthèse devant comporter les réalisations accomplies ainsi que les difficultés ayant accompagné l’exécution des politiques et programmes publics.
Dans une circulaire publiée au cours des derniers jours, Chahed exhorte les membres du gouvernement à mentionner dans ce document, indicateurs à l’appui, les réalisations quantitatives et qualitatives accomplies dans leur secteur d’activités respectif et les mesures à prendre, à l’avenir, pour remédier aux lacunes enregistrées.
L’évaluation des activités des différents ministères et du niveau d’atteinte des objectifs tracés aide à projeter les perspectives de l’action gouvernementale, peut-on lire dans le texte de la circulaire qui est disponible sur le Portail national de l’information juridique.

par -

La députée Olfa Soukri, du bloc parlementaire Nidaa Tounes, a fait savoir sur Express FM ce jeudi 12 mai 2016 qu’une cellule formée d’élus de l’Assemblée des représentants du peuple (ARP) verra le jour prochainement. Son objectif : Passer au crible les politiques élaborées par le gouvernement et évaluer leur rendement.
Mme Soukri a tenu ces propos en marge du Forum arabe des parlementaires pour l’évaluation.

Elle a précisé que ce projet émane de sept personnes qui ont pris part à cette rencontre, qui a eu lieu en novembre dernier au Népal.

Mme Soukri a indiqué que cette cellule va exposer les programmes du gouvernement par région et les évaluer par la suite, le but étant de promouvoir le principe de bonne gouvernance et un véritable développement.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT

La joueuse de tennis tunisienne Ons Jabeur (101e mondiale) a poursuivi son aventure réussie au tournoi "Kremlin cup" de Moscou, doté de 767.000 dollars,...