Tags Posts tagged with "HCP"

HCP

par -

Selon le Haut-commissariat au plan (HCP), la croissance économique nationale a ralenti au deuxième trimestre 2018, se situant à 2,4% au lieu de 4,5% durant la même période un an auparavant, a annoncé le site Yabiliadi.

Cette croissance a été tirée par la consommation finale des ménages dans le contexte d’une légère hausse du niveau général des prix et d’une stabilité du besoin de financement de l’économie nationale, explique le HCP .

La note fait également ressortir qu’aux prix courants, le PIB a connu une augmentation de 4,2% au cours du T2-2018, ajoutant que de ce fait, la hausse du niveau général des prix a été de 1,8% au lieu de 0,7% une année auparavant, tandis que le PIB en volume s’est accru de 2,4% au lieu de 4,5% au T2-2017.

En effet, le secteur primaire a affiché un net ralentissement de son rythme de croissance, passant de 15,6% au deuxième trimestre de l’année 2017 à 1,7% durant la même période de l’année 2018, relève le HCP, expliquant cette évolution par la hausse de 3% de la valeur ajoutée de l’activité agricole et la baisse de celle de la pêche de 13,3%.

De son côté, la valeur ajoutée du secteur secondaire, en volume, a réalisé un ralentissement de son taux d’accroissement à 2% au T2-2018, fait savoir la même source, notant que ceci résulte de l’accroissement des valeurs ajoutées de l’électricité et eau de 3,1%, des industries de transformation (2,7%), du bâtiment et travaux publics (0,9%) et de la baisse de celle de l’industrie d’extraction de 1,1%.

par -

Selon les prévisions du Haut-commissariat au Plan (HCP), l’organe national de la planification économique au royaume chérifien, la croissance de l’économie marocaine devrait atteindre 3,1% en 2018 et 2,9% en 2019, rapporte Ecofin.

Le haut-commissaire au Plan, Ahmed Lahlimi Alami , a indiqué, lors d’une conférence de presse tenue le 10 juillet, que le secteur agricole devrait «évoluer sous de bonnes perspectives en 2018, malgré le retard des précipitations qui a caractérisé le début de la campagne 2017-2018».

Il a indiqué dans ce cadre que la récolte de céréales est estimée à 98,2 millions de quintaux durant l’actuelle campagne, en augmentation de 23% par rapport à la campagne précédente.

Lahlimi Alami a également précisé que la valeur ajoutée non agricole passera de 2,8% en 2017 à 3,1% en 2018, avant de revenir à 1,3% en 2019.

Selon lui, le déficit commercial passera de 17,9% du PIB en 2017 à 18,5% en 2018  et 18,7% en 2019.

Le déficit budgétaire devrait, quant à lui, atteindre 3,9% en 2018 et 3,6% en 2019 contre 3,4% en 2017.

par -

Selon une note d’information publiée lundi 5 février par le HCP et rapporté par le site d’information marocaine Telquel.ma, le taux de chômage a enregistré une hausse en 2017 et ce au niveau national.

L’économie marocaine a créé 86.000 postes d’emploi (32.000 en milieu urbain et 54.000 en milieu rural), contre une perte de 37.000 une année auparavant.

Toujours selon le HCP, avec une hausse de 49.000 personnes, le nombre de chômeurs est pourtant passé de 1,167 million  à 1,216 million de personnes entre 2016 et 2017.

Le taux de chômage s’est ainsi accru de 9,9% à 10,2% au niveau national, enregistrant une hausse de 14,2% à 14,7% en milieu urbain et une stagnation à 4% en milieu rural.

L’évolution du chômage en fonction des catégories actives de la population, relève que les taux de chômage les plus élevés sont enregistrés principalement parmi les femmes (14,7% contre 8,8% chez les hommes), les jeunes âgés de 15 à 24 ans (26,5% contre 7,7% pour les personnes âgées de 25 ans et plus) et les détenteurs d’un diplôme (17,9% contre 3,8% parmi les personnes n’ayant aucun diplôme).

D’après le HCP, ce sont également ces catégories qui ont enregistré les hausses du taux de chômage les plus significatives entre 2016 et 2017 (0,6 point parmi les femmes, 0,7 parmi les jeunes de 15-24 ans et 0,3 point parmi les diplômés).

par -

Selon les enquêtes de perception menées par le Haut-commissariat au plan (HCP) auprès des entreprises dans le secteur des industries manufacturières, et dont les résultats ont été publiés en septembre dernier, le taux d’utilisation des capacités de production dans l’industrie manufacturière se serait établi à 75% au deuxième trimestre 2017. La production de ce secteur a connu une augmentation selon 43% des industriels sondés, relate le site Telquel.ma.

L’emploi aurait connu une augmentation selon 34% des patrons. Selon la même source, 39% des patrons ont anticipé une stagnation de la production industrielle manufacturière pour le troisième trimestre 2017, tandis que 30% des sondés ont anticipé une hausse.

Ces anticipations seraient principalement imputableS à une hausse de l’activité des industries alimentaires et du secteur de la fabrication de boissons, mais également à une baisse de la production de l’activité dans l’industrie chimique. Par ailleurs, 50% des chefs d’entreprises prévoient une stagnation de l’employabilité.

Il est clair que l’industrie manufacturière marocaine présente les particularités structurelles d’une économie en développement, en dessous de ses potentialités en termes de création d’emploi et de richesse. Compte tenu des mutations du tissu économique national ces dernières années, le HCP a réalisé, en 2015, une enquête nationale sur les structures économiques.

Toujours selon Telquel.ma, l’enquête révèle que les industries manufacturières ont réalisé un chiffre d’affaires de 434 milliards de dirhams en 2014, avec une croissance annuelle moyenne de 5,7% depuis 2006. Elles ont été à l’origine d’une production de 409 milliards de dirhams, contribuant pour 26,5% de la production nationale.

par -

Selon les estimations du Haut commissariat au plan (HCP) citées par le site Le360, le taux de croissance de l’économie nationale aurait atteint 3,8% durant le troisième trimestre de cette année.

 Dans sa dernière note de conjoncture, le HCP souligne que l’économie nationale a fait mieux que durant le troisième trimestre de l’année dernière (1,3%), grâce notamment à l’amélioration de 14,7% de la valeur ajoutée agricole, au lieu d’une baisse de 13,6% au cours de la même période de 2016.

 La valeur ajoutée des activités hors agriculture aurait affiché, pour sa part, un accroissement de 2,6%, porté par le secteur tertiaire et les mines.Au quatrième trimestre 2017, la croissance des activités non-agricoles se poursuivrait au rythme de +2,7%. Avec une hausse de 13,5% de la valeur ajoutée agricole, l’économie nationale s’améliorerait de 3,9%, au lieu de +1% une année plus tôt.

 Dans la même note, on apprend qu’en ligne avec l’évolution du commerce mondial, la demande étrangère adressée au Maroc se serait affermie de 6,2%, en glissement annuel, durant le troisième trimestre de 2017.L’économie nationale aurait également réussi à alléger le déficit commercial grâce à une évolution plus importante des exportations comparativement aux importations.

Toujours selon le HCP, l’allègement du déficit commercial aurait été de 6,4%, en variation annuelle, au troisième trimestre 2017, et le taux de couverture aurait gagné 4,3 points, pour se situer à 53,9%.

 Par ailleurs, la note du HCP confirme la reprise de la demande locale amorcée depuis 2016. La consommation domestique aurait en effet bénéficié d’une détente des prix à la consommation et aurait profité, en grande partie, aux produits locaux. Les importations de biens de consommation ont ainsi régressé d’environ 11%, en glissement annuel.

par -

D’après des données publiées par le Haut commissariat au plan (HCP) et citées par le site bladi, à fin 2016, le Maroc comptait officiellement 1,105 million de chômeurs.

Leur nombre est légèrement en baisse, explique le HCP dans sa dernière note, indiquant que le chômage est passé à 9,4% de la population active en 2016 contre 9,7% une année auparavant. Il serait de 13,9% en ville et de 4,2% en milieu rural.

« Dans ces conditions, la baisse du taux de chômage est l’expression d’un recul du volume du chômage (-3,7%) plus important que celui de l’emploi (-0,4%) », écrit dans sa note le HCP.

Concernant le taux d’activité, celui-ci est passé de 47,4% en 2015 à 46,4% en 2016, écrit le HCP, lequel fait part d’un recul du taux d’emploi de 0.8 point (42,8% à 42%).

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

La loi antiraciste vient d'être votée par le Parlement, avec son lot de sanctions qui en refroidit plus d'un (fortes amendes et même peine...

INTERVIEW

Slim Feriani, le ministre de l'Industrie et des PME et de l'Energie par intérim, a récemment accordé à Africanmanager une interview exclusive où il...

AFRIQUE

Le compte satellite du tourisme en 2017 publié par le Haut Commissariat au Plan (HCP) et rapporté par Telquel.ma, fait « ressortir une nette amélioration...

Reseaux Sociaux

SPORT