Tags Posts tagged with "Intempéries"

Intempéries

par -

La production de phosphates par la Compagnie de phosphate de Gafsa (CPG) s’est arrêtée depuis mardi dernier, en raison des protestations menées par des demandeurs d’emplois après l’annonce de la première tranche des recrutement des agents d’exécution de la société et les chutes de pluie enregistrées dans la région, selon la député à l’ARP (Nida tounes) Asma Abou Hana.
Les pluies qui ont concerné plusieurs zones du gouvernorat de Gafsa ont provoqué l’inondation d’oued Thalja et ont endommagé la ligne de chemin de fer qui assure le transport de phosphate de Redaif, Metlaoui et Om Laarayes, a-t-elle affirmé lors d’une séance d’audition du ministre de l’industrie, des mines, de l’énergie et des énergies renouvelables par la commission de l’énergie et de l’industrie de l’assemblée.
Elle a appelé à une répartition équitable des recrutements sociaux au sein de la Société de l’environnement et du jardinage de Gafsa notamment, entre les différentes délégations de ce gouvernorat.

Les pertes financières de Groupe chimique, de la CPG et la Société nationale des chemins de fer tunisiens (SNCFT), en raison de l’arrêt de la production ont atteint, respectivement, 1050 MD, 350 MD et 30MD, a affirmé de son coté le ministre Khaled Ben Gaddour.
Le ministre a appelé les députés à adopter le projet de loi d’urgence économique, faisant remarquer que la réalisation des projets d’exploitation des mines de phosphates à Sraouirtene (Le Kef), Tozeur et Nafta nécessite des fonds importants, précisant que l’exploitation de la seule mine de Sraouirtene nécessite la mobilisation de 3000 MD.
Le ministère oeuvre à porter la production de phosphate à 6,5 millions de tonnes à la fin de 2018 contre 4,5 millions de tonnes prévues en 2017, notant que la CPG dispose de moyens lui permettant de produire 8 millions de tonnes, soit la même quantité enregistrée en 2010.

par -

Les averses enregistrées ces trois derniers jours, avec un pic samedi de 29 mm, n’ont pas endommagé la récolte des dattes. Celles-ci ont atteint un degré avancé de maturité et une excellente qualité de fruit favorisée par l’humidité.
La préservation de la récolte s’explique par l’élargissement de la couverture des régimes de dattes de moustiquaires et de sacs plastiques qui a touché, au cours de l’actuelle campagne agricole, 14,5 millions de régimes sur un total de 30 millions pollinisés, indique à l’agence TAP Belgacem Ammar, responsable au Commissariat régional au développement agricole. La cueillette a atteint un taux d’avancement de 10 à 15 %.
Les quantités de pluies enregistrées ont permis aux agriculteurs d’entamer l’ensemencement de blé et d’orge. Dans cette région saharienne, les surfaces emblavées peuvent atteindre 30 mille hectares, durant les années pluvieuses, selon la même source.

par -

La commission régionale de lutte contre les catastrophes à Gabès a été maintenue en alerte, sur instruction du gouverneur, après les dernières averses, pour intervenir en cas de nécessité.
Plusieurs zones de la région ont enregistré, durant la nuit de lundi à mardi, d’importantes quantités de pluie atteignant 50 mm à Mareth, 40 mm à Toujane, 27,5 mm à Gabès-sud et 25 mm à Gabès-ville.
La pluie s’est poursuivie, durant la journée de mardi, dans toute la région.

par -

Les fortes pluies qui se sont abattues durant les deux derniers jours sur certaines régions du gouvernorat de Tataouine ont fait deux morts lundi, rapporte Jawhara Fm.

Il s’agit de deux jeunes trentenaires appartenant à la même famille, originaires de la région Dhehiba, et qui ont été entraînés par les eaux suite au débordement du oued “Martaba”, indique la même source.
Les corps sans vie des deux jeunes ont été retrouvés respectivement lundi soir et mardi matin, a affirmé la même source. La circulation est actuellement bloquée dans la région Dhehiba alors que les précipitations se poursuivent.

par -
Des intempéries dans le sud des États-Unis ont provoqué depuis ce week-end la mort d’au moins 20 personnes, selon un nouveau bilan relayé mardi par l’AFP.
La tempête a provoqué d’importants dégâts avec beaucoup de chutes d’arbres et de câbles électriques qui ont provoqué des coupures de courant dans plusieurs régions.
Les autorités avaient mis en garde contre le passage d’une autre dangereuse ligne de tornades, accompagnées de vents violents et de pluies torrentielles, qui pourraient frapper le nord et le centre de la Géorgie, a indiqué la même source.

par -

Le ministère de l’Intérieur a appelé, dans un communiqué rendu public, ce lundi 9 janvier 2017, les usagers de la route à faire preuve de vigilance, à circuler à des vitesses raisonnables et à respecter le code de la route, et ce suite aux perturbations pouvant affecter les routes à cause des intempéries.

Le ministère a par ailleurs annoncé qu’il avait mis à la disposition des citoyens deux numéros à appeler en cas de besoin : 71 69 04 48 et 71 96 05 12.

par -
Des pluies diluviennes s’abattront

Des habitants dans les différentes régions du Sahel ont lancé, ce dimanche 18 décembre 2016 un appel de détresse après que les pluies diluviennes qui se sont abattues sur la région aient envahi leurs maisons, rapporte Jawhra Fm.

Ainsi, les habitants de Kondar, d’El Enfidha, d’El Jem, de Msaken et de Monastir ont appelé les autorités concernées à intervenir pour pomper l’eau qui s’est accumulée et à dégager les routes bloquées pour faciliter leurs déplacements.

Certains d’entre eux ont été contraints de rester chez eux à cause des fortes averses qui se sont abattues sur la région et des inondations qui ont suivi.
Par ailleurs, des habitants à Sidi Abdelhamid à Sousse ont indiqué qu’une coupure d’électricité a été enregistrée dans la région et qui dure depuis trois jours déjà, indique la même source.

par -
Des pluies diluviennes s’abattront

Le comité régional de lutte contre les catastrophes dans le gouvernorat de Siliana a examiné, lors d’une réunion tenue mercredi, un ensemble de mesures en prévision de la saison des pluies.
Les membres du comité ont passé en revue les préparatifs des parties intervenantes dont les directions régionales de la garde nationale, de la protection civile, de l’équipement, et les municipalités et ce dans le cadre du plan directeur régional qui prend en considération les outils et moyens nécessaires à exploiter pour limiter les dégâts.
La réunion a été également une occasion pour décider l’activation des comités locaux de lutte contre les catastrophes et examiner les moyens d’assurer une meilleure coordination entre les différentes parties.
REG-DBA

par -
Les agents de la garde nationale relevant de la région de Sidi Bouzid

La superficie des terres endommagées à cause des fortes averses survenues dimanche dernier avec chute de grêle est estimée à 4300 ha, dont 4 mille ha d’oliviers, a indiqué Moufida Kaderi, du service de promotion agricole au commissariat régional au développement agricole à Sidi Bouzid (CRDA).
Les zones les plus endommagées sont situées notamment dans les délégations de Sid Bouzid-Est, Sebbala et Aouled Haffouz, a-t-elle ajouté précisant que l’évaluation des dégâts se poursuit afin de dresser une liste des sinistrés.
L’Union des syndicats agricoles à Sidi Bouzid avait publié le 20 septembre dernier un communiqué appelant à aider les agriculteurs victimes d’intempéries. La structure syndicale appelle également le ministre de l’agriculture à visiter ces régions sinistrées afin de pouvoir évaluer les dégâts et les problèmes des agriculteurs.

par -

La reconnaissance de l'état de catastrophe naturelle va permettre aux victimes d'être indemnisées pour les dommages matériels dus aux catastrophes naturelles.

Un conseil ministériel restreint (CMR) tenu, lundi à la Kasbah, sous la présidence du chef du gouvernement Habib Essid, a examiné la question de l’indemnisation des agriculteurs ayant subi des dégâts causés par les catastrophes naturelles.

 Le CMR a passé en revue les interventions conjoncturelles réalisées par le gouvernement afin d’aider les agriculteurs et les pêcheurs qui ont subi des dégâts causés par les catastrophes naturelles (sécheresse, inondations, vents, neige et tempêtes…).

Il s’agit en outre des interventions réalisées pour réparer les dégâts ayant touché l’infrastructure.

Au cours des cinq dernières années, les opérations d’indemnisation ont coûté environ 55 millions dinars.

 Le chef du gouvernement a appelé les ministères concernés à poursuivre l’appui aux agriculteurs et aux pêcheurs concernés jusqu’à l’achèvement de l’élaboration des études visant à mettre en place un mécanisme permanent de lutte contre les calamités naturelles

Le meilleur des RS

Dans un récent statut sur sa page officielle, l’économiste Ezzeddine Saidane dit «Non, ce n’est pas vrai, il n’y a pas de reprise économique»....

INTERVIEW

Le président de la Conect (Confédération des Entreprises Citoyennes de Tunisie), Tarek Cherif, a accordé à Africanmanager une interview exclusive dans laquelle il a...

AFRIQUE

La FAO organise en partenariat avec le Centre de Compétences pour les Changements Climatiques (4CMaroc), un atelier d’échange régional sur l’accès au Fonds Vert...

Reseaux Sociaux

SPORT

Le Comité exécutif de l'Union arabe de football (UAFA), a tenu mercredi à Ryadh (Arabie saoudite), une réunion sous la présidence de l'algérien Mohamed...