Tags Posts tagged with "Kigali"

Kigali

par -

L’Afrique, l’avionneur européen Airbus y croit, beaucoup. Il a dévoilé à Kigali, capitale du Rwanda, ses prévisions de croissance des commandes d’appareils neufs sur le continent pour les vingt prochaines années, rapporte Bloomberg. D’après Airbus, vu la hausse du trafic intra-africain, le mouvement se fera surtout au niveau des appareils moyen-courriers. L’avionneur est déjà sur les starting-blocks et surveille comme du lait sur le feu les chiffres du trafic…

Selon la IATA (International Air Transport Association), le volume des passagers africains  devrait gonfler de deux-tiers à l’horizon 2035 à 303 millions de passagers annuels. En conséquence le nombre des avions devrait donc doubler. Le constructeur européen évalue à près d’un millier les appareils neufs qu’il faudra pour satisfaire les besoins du secteur aérien, notamment des marchés qui devraient enregistrer une forte croissance tels que le Mali, le Togo, le Rwanda, l’Ouganda, la Zambie et la Sierra Leone.

“Nous mettons la croissance de l’Afrique au-dessus de celle du monde”, a affirmé le jeudi 23 février Hadi Akoum, le vice-président en charge des ventes pour l’Afrique et l’Inde d’Airbus, au Forum 2017 de l’aviation de Kigali. Le concurrent direct de l’européen, l’américain Boeing, a évoqué en septembre 2016 le chiffre de 1 150 avions neufs qu’il espère commercialiser en Afrique d’ici 2035. Le continent où le taux de croissance est la plus forte à l’échelle du globe, après l’Asie, aiguise les appétits !

par -

Les travaux de la 27ème session ordinaire de la Conférence des chefs d’Etat et de gouvernement de l’Union africaine (UA),, se sont ouverts à huis-clos dimanche à Kigali (Rwanda).

La cérémonie d’ouverture officielle de la Conférence de l’UA, prévue à 14h00, verra le lancement du passeport panafricain et du rapport de la décennie de la femme africaine.

Les premiers bénéficiaires du passeport africain seront les chefs d’Etat et de gouvernement, les ministres des Affaires étrangères et les représentants permanents des Etats membres de l’UA à son siège d’Addis-Abeba (Ethiopie).

Cette initiative, lancée en 2014, entre dans le cadre de l’Agenda 2063 de l’UA, visant à faciliter la circulation des personnes, des biens et des services au sein de l’Union, en vue de dynamiser le commerce panafricain, l’intégration du continent et son développement économique.

Inscrit cette année sous le thème de “2016: année de protection des droits de l’homme, avec un accent particulier sur les droits des femmes”, le sommet se penchera également sur la protection des femmes et le droit des minorités, ainsi que sur les droits et bien-être de l’enfant.

Plusieurs autres sujets figurent à l’ordre du jour de cette rencontre continentale comme les questions de sécurité, le financement de l’UA et l’élection d’un nouveau président de la Commission de l’UA, qui remplacera la Sud-Africaine Nkosazana Dlamini Zuma, en poste depuis 2012 et qui ne briguera pas un second mandat à la tête de l’instance africaine.

Le sommet sera également consacré aux questions relevant du renforcement et de la consolidation de l’action et de la place de l’organisation continentale sur la scène africaine et internationale.

Les chefs d’Etat et de gouvernement de l’UA seront saisis des questions juridiques internationales touchant l’Afrique à l’instar des conclusions du procès Hissène Habré et des efforts de l’UA en matière de justice pénale internationale.

Il s’agit aussi pour les Etats membres de l’UA d’examiner le rapport sur l’appropriation du premier Plan décennal de mise en oeuvre de l’agenda africain 2063 et de la Cour pénale internationale.

INTERVIEW

«La politique africaine ne peut se développer uniquement avec les visites, sporadiques et de courte durée ou seulement à travers le seul ministre des...

AFRIQUE

SPORT

Reseaux Sociaux