Tags Posts tagged with "landor"

landor

par -

La société Ardia, spécialiste des équipements électroniques destinés aux marchés des véhicules roulants et de l’énergie, a remporté le premier Prix national de la Qualité, édition 2017. Le deuxième prix a été attribué au groupe Sancella, fabricant de produits d’hygiène, alors que le troisième a été décerné à la société Land’Or, spécialisée dans la fabrication de fromages.
Le directeur général de la société Ardia, Walid Rouissi, a indiqué, dans une déclaration à l’agence TAP, lors de la cérémonie de remise des prix, organisée, lundi après-midi, au siège de l’UTICA, que ce prix valorise les efforts des ingénieurs de la société, dont le nombre s’élève à 386.
Rouissi a ajouté, que sa société, filiale du groupe français Actia, prévoit de finaliser la construction du deuxième siège d’Ardia Tunisie sur une superficie de 9000 m2, dans la zone industrielle Chotrana 2, avant la fin de l’année 2018.
Et de préciser que “la société emploie en moyenne 100 ingénieurs par an, pour un total de 750 ingénieurs spécialisés dans l’électronique, la technologie et l’informatique. Ardia, totalement exportatrice, a réalisé un chiffre d’affaires de 23 millions de dinars en 2017 et prévoit la progression de son CA à 27 MD fin 2018.”

De son côté, le président du directoire du groupe ACTIA, Jean-Louis Pech, a assuré que la main d’œuvre compétente en Tunisie constitue un point fort pour la société étant donné sa capacité à développer les activités technologiques.
Il a avancé que la valeur des investissements en Tunisie a avoisiné les 20 millions de dinars au cours des trois dernières années, pointant la difficulté d’obtenir des financements en Tunisie pour développer l’activité de la filiale.

Pour sa part, le président de l’UTICA, Samir Majoul, a souligné : “nous devons avoir à cœur de récompenser l’excellence, la qualité et la volonté de l’entreprise tunisienne de mieux faire pour réussir à démontrer sa capacité à se réformer, à répondre toujours mieux aux attentes du marché “.
Il a estimé que “l’amélioration de la qualité qui impactera positivement la compétitivité du tissu productif repose fondamentalement sur la restructuration des filières industrielles en écosystèmes performants, compétitifs et la création d’un environnement favorable au développement de la compétitivité des entreprises, notamment à travers la disponibilité d’une main-d’œuvre qualifiée travaillant dans des conditions saines et de sécurité, respectant les normes internationales en matière de qualité, santé, sécurité au travail et respect de l’environnement“.
Assistant à la cérémonie de remise des prix, le ministre de l’Industrie et des Petites et moyennes entreprises, chargé de l’Energie, des Mines et des Energies renouvelables, Slim Feriani, a souligné “la nécessité de promouvoir la qualité dans le domaine industriel, comme condition sine qua non aux exportations et à la croissance“.

par -

La filiale de la société tunisienne «Land’Or» Maroc, filiale de l’entreprise que dirige Hatem Denguezli, a connu des difficultés d’exploitation et financières au cours des exercices 2013 et 2014, et qui se sont poursuivies en 2015, et ce suite à l’incident technique survenu en 2013 et l’interdiction par les autorités sanitaires marocaines d’importation des produits d’origine animale à partir de la Tunisie de septembre 2014 à mai 2015. Ces deux évènements ont lourdement pesé sur la situation financière de Land’Or Maroc et sont à l’origine des pertes cumulées de Land’Or Maroc. Land’Or a engagé courant 2017 un plan de restructuration financière et opérationnelle de Land’or Maroc. C’est ce qui ressort du rapport des commissaires aux comptes (CC) de l’entreprise pour l’exercice 2017.

Selon la même source, «le plan de restructuration financière inclut un abandon d’une partie de la créance et la conversion d’une autre partie en un prêt à moyen terme et une participation dans le capital social. Ce plan a fait l’objet d’une demande d’autorisation déposée auprès de la Banque Centrale de Tunisie en date du 05/04/2016 et n’ayant pas encore reçu l’approbation définitive à la date de publication des états financiers consolidés. Par ailleurs, et afin de maintenir et développer son activité au Maroc, Land’Or a engagé une restructuration opérationnelle de la filiale marocaine visant à améliorer le réseau de distribution au Maroc par la recherche des partenariats avec des distributeurs locaux”.

Les CC indiquent aussi que Land’Or Maroc, qui va garder le statut de client et de vis-à-vis de Land’Or au Maroc, assurera le bon déroulement du partenariat de distribution et le développement des ventes pour les marques distributeurs (« MDD »). Malgré ce plan de restructuration, les performances de Land’Or Maroc ne sont pas améliorées au cours de 2017 comme attendu par le management. Par ailleurs, le plan de restructuration financière n’a pas encore reçu l’approbation de la Banque centrale de Tunisie. Il convient de préciser que le management de Land’Or est en train d’étudier différentes alternatives concernant les activités futures de Land’Or Maroc et ce dans le cadre de l’opération de levée de fonds engagée par le Groupe Land’Or. En effet, les actionnaires fondateurs de Land’Or sont entrés en pourparlers exclusifs avec le Groupe Africinvest ayant abouti à une opération en fonds propres et quasi-fonds propres visant à accompagner le développement du Groupe Land’Or en Tunisie, en Afrique et au Moyen-Orient sous réserves de l’obtention des autorisations nécessaires

par -

La société Land’or a annoncé dans un communiqué que les «actionnaires fondateurs, détenant 56,1% du capital de la Société Land’Or S.A. sont entrés en pourparlers exclusifs avec le groupe AfricInvest pour une opération en fonds propres et quasi fonds propres visant à accompagner le développement du groupe Land’Or en Tunisie, en Afrique et au Moyen Orient. L’opération envisagée porte sur la création d’une holding, qui reprendrait la quasi-totalité de la participation des actionnaires fondateurs dans la Société, et qui serait contrôlée par les actionnaires fondateurs.

L’intervention du fonds géré par le groupe AfricInvest se ferait au niveau de la holding en fonds propres et quasi-fonds propres et servirait essentiellement à souscrire à une augmentation de capital à réaliser au niveau de la société en vue de financer son programme de développement».

Notons que l’entreprise, dont Hatem Denguezli détient presque 52 % du capital a été introduite en bourse en septembre 2012 par les intermédiaires Mac Sa et Tunisie Valeurs, cette dernière faisant partie, avec Africinvest qui l’accompagne en Afrique, du groupe Intégra Partners où officie l’ancien ministre Fadhel Abdelkefi. L’entreprise de Denguezli avait terminé l’exercice 2016 avec un résultat net de 3,392 MDT, en hausse de 1,1 MDT par rapport à 2015.

Le chiffre d’affaires, au terme des neuf premiers mois de l’année 2017, a enregistré une croissance de 32% par rapport à la même période de l’année 2016, grâce notamment aux ventes à l’export, mais aussi aux ventes locales. Le chiffre d’affaires au 30 septembre 2017, dépasse celui enregistré sur toute l’année 2016. A la même période, l’endettement global passe de 30,1 MTND au 30 septembre 2016 à 32,9 MTND au 30/09/2017 enregistrant ainsi une hausse de +9% due à l’augmentation des besoins en fonds de roulement engendrée par l’importante croissance du chiffre d’affaires d’une part, et au glissement du dinar d’autre part.

par -

La société Land’Or a affiché, au terme des neuf premiers mois de l’année 2017, une croissance de 32% de son chiffre d’affaires, par rapport à la même période de l’année 2016 pour s’établir à 66 MD, grâce aux ventes à l’export, mais aussi aux ventes locales. Le chiffre d’affaires au 30/09/2017 dépasse déjà celui enregistré sur toute l’année 2016.

La valeur de la production a enregistré une augmentation de 41% par rapport à la même période de 2016 et par rapport à une évolution du chiffre d’affaires de 32%. Cette augmentation, due au glissement du dinar et à la hausse des prix des matières premières, aura un impact négatif substantiel sur les marges de la société. Par ailleurs, la société a réalisé des investissements de l’ordre de 1 million de dinars, durant les neuf premiers mois de 2017, représentant essentiellement des investissements matériels.

L’endettement global passe à 32,9 MD au 30/09/2017, enregistrant ainsi une hausse de 9% due à l’augmentation des besoins en fonds de roulement engendrée par l’importante croissance du chiffre d’affaires d’une part, et au glissement du dinar d’autre part.

par -

La société KRAFT a donné son accord de principe pour sous-traiter la distribution de ses produits sur le marché tunisien à Land’or Food & Services, société de distribution et filiale de la société Land’Or. Cet accord n’est pas encore matérialisé par un contrat en bonne et due forme.

Pour l’agrément russe, la société a obtenu auparavant l’agrément sanitaire lui permettant d’exporter ses produits vers la Russie, et que le démarrage des opérations d’export vers ce pays est prévu pour 2018. Ce marché demeure à l’heure actuelle en phase de prospection»

par -

Le président directeur général de Land’Or, M. Hatem Denguezli, est revenu hier vendredi 14 octobre, lors de la communication financière de la société, sur la convention de Copacking conclue en septembre avec le géant de l’industrie agroalimentaire Kraft Heinz. Il a confirmé qu’elle stipule la production par Land’Or d’une gamme de fromage sous les labels de Kraft Heinz pour la région de l’Afrique du Nord, l’Irak et le Sri Lanka, pour un chiffre d’affaires évalué à 10 millions de dinars en 2017.

M. Denguezli a précisé que cet accord a été signé au bout de six mois de pourparlers, dans le secret le plus absolu et que plusieurs audits des systèmes de management de Land’Or – au niveau de la qualité, la production, la distribution…- ont été menés avant la décision finale. “Ces audits ont permis à Land’Or d’être agréée partenaire Platinium”, s’est réjoui le patron de la société, qui a ajouté que la production sera lancée très prochainement.

par -

Le résultat d’exploitation de la société Land’Or, à la fin du premier semestre de cette année, fait état d’un bond de +21,4%, à 3,738 millions de dinars (MD). La société tire les bénéfices d’un recul des charges d’exploitation de 1,522 MD ; elles sont passées de 30,350 MD au 30 juin de l’an dernier à 28,828 MD au 30 juin 2016.

Par ailleurs on a noté un léger repli des produits d’exploitation, -2% pour s’établir à 32,567 MD.

Autre bonne nouvelle : Les charges financières de Land’Or ont baissé de 35% à 1,150 MD à fin juin 2016 contre 1,778 MD en 2015. Ce qui a propulsé le résultat net, +110% à 2,146 MD.

par -

Le chiffre d’affaires de la société Land ’or pour le 1er trimestre 2016, enregistre une croissance positive de 15% par rapport à la même période de 2015. Les ventes à l’export ont réalisé une croissance de 279% et étaient à l’origine de cette évolution. Sur le marché local,  le chiffre d’affaires  a enregistré au terme du premier quart de l’année un repli de -1% malgré une croissance des ventes en quantité de l’ordre de 4%. Ceci est dû à un nouveau positionnement au niveau des gammes de produits prenant en compte la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs. A l’export, le chiffre d’affaires  a réalisé une évolution remarquable de 279% par rapport à la même période de l’année 2015. Cette performance est devenue possible grâce à la consolidation des ventes au Maroc, à la reprise des ventes en Libye, et la pénétration de nouveaux marchés

par -
En dépit d’une conjoncture difficile

Le chiffre d’affaires de la société Land’or, l’un des leader du fromage en Tunisie, enregistre au cours du quatrième trimestre 2015 une croissance positive de 12% par rapport à la même période de 2014. En cumulé de toute l’année 2015, c’est pourtant une petite baisse de 1 % dans le chiffre d’affaire global et une baisse de 2 % dans le chiffre d’affaire sur le marché local qui passait de 53,7 MDT en 2014 à 52,5 MDT à la fin de l’exercice 2015.

Au niveau des ventes à l’export, une croissance de 119% réalisée durant le dernier quart de l’année 2015 a permis à la société de redresser la barre et de réduire l’écart à -1% sur toute l’année. Sur le marché local, le chiffre d’affaires local a enregistré au terme des douze mois une baisse de -2% malgré une croissance des ventes en quantité de l’ordre de 3%, ceci est dû à un nouveau positionnement au niveau des gammes de produits prenant en compte la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs. La baisse des indicateurs de l’activité économique du pays conjuguée à une crise conséquente du secteur touristique ont impacté négativement les ventes de l’entreprise. Toutefois les parts de marché ont été améliorés. Pour l’export, il y a lieu de noter la consolidation des ventes au Maroc qui a contribué à la réalisation d’une croissance de 119% au cours du quatrième trimestre. c’est ainsi que les ventes qui accusaient, au 30/09/2015, une baisse de -14%, ont clôturé l’année avec une croissance de 5%.

par -
Le chiffre d'affaire global de la société Land’Or a enregistré une

Le chiffre d’affaire global de la société Land’Or a enregistré une évolution négative de -15% par rapport à la même période de l’année 2013 .

Pour le marché local, les ventes ont enregistré une croissance de 6 % au cours du 1er trimestre 2014 alors que pour le marché Export, ses réalisations ont connu une évolution négative de -56%. Le marché libyen qui représentait en 2013 une part de 44% du chiffre d’affaires à l’export, a été en arrêt total durant le premier trimestre de cette année.

Par ailleurs, et pour l’autre principale destination le Maroc, et malgré des réalisations au- dessous des chiffres enregistrés en 2013 de l’ordre de -46%, le rythme d’évolution des ventes ne cesse de s’améliorer d’un mois à l’autre depuis l’adoption d’une nouvelle stratégie commerciale sur ce nouveau marché.

par -
En dépit d’une conjoncture difficile

En dépit d’une conjoncture difficile, Land’Or, la société qui vient de s’introduire en bourse, a pu réaliser au terme de l’année 2012 une croissance de 25% dépassant les prévisions. Le chiffre d’affaires a atteint 56,5 MDT contre 45 MDT en 2011. Cette hausse est principalement tirée par le marché local à hauteur de 29%, ce qui correspond à un taux meilleur que prévu, alors que l’export a moyennement performé.

FOCUS 🔍

Comme chaque année et pour la 8ème fois consécutive, Orange Tunisie a organisé son Orange Summer Challenge (OSC), le rendez-vous incontournable des jeunes technophiles,...

Le meilleur des RS

Ce Post, intitulé «Polémiques hôtelières», est l'oeuvre d'un homme qui a une grande expérience dans le secteur du tourisme et un ancien DG de...

INTERVIEW

L'expert en économie et ancien ministre des Finances Houcine Dimasi a accordé à Africanmanager une interview exclusive où il a évoqué plusieurs points dont...

AFRIQUE

Une mission du Fonds Monétaire International (FMI) dirigée par M. Alex Segura-Ubiergo a visité Brazzaville du 6 au 14 novembre pour poursuivre les discussions...

Reseaux Sociaux

SPORT